pont

 

définitions

pont ​​​ nom masculin

Construction, ouvrage reliant deux points séparés par une dépression ou par un obstacle. ➙ viaduc. Pont franchissant une voie d'eau, une voie ferrée, une autoroute. Levée, parapet et tablier d'un pont. Pont suspendu. Pont pour les piétons. ➙ passerelle. Franchir, traverser un pont. Pont mobile, tournant, levant ou basculant. ➙ pont-levis. —  locution Il est solide comme le Pont-Neuf, très vigoureux. Il coulera (passera) de l'eau sous les ponts, il se passera un long temps. —  Couper les ponts, s'interdire tout retour en arrière ; cesser les relations.
Pont de graissage, sur lequel on soulève les automobiles pour les graisser.
Ponts et Chaussées : en France, service public chargé de la construction et de l'entretien des voies publiques.
Pont aux ânes : démonstration du théorème de Pythagore. —  par extension Banalité connue de tous.
locution, au figuré Faire un pont d'or à qqn : lui offrir une forte somme, pour le décider à occuper un poste.
Ensemble des organes (d'une automobile) qui transmettent le mouvement aux roues. Pont arrière.
Pièce d'étoffe qui se rabat. Pantalon à pont.
Jours où l'on ne travaille pas entre deux fêtes. Le pont de l'Ascension.
Pont aérien : liaison aérienne d'urgence quasi ininterrompue (au-dessus d'une zone interdite, dangereuse…).
Tête de pont : point où une armée prend possession d'un territoire à conquérir.
Gymnastique Position dorsale et cambrée, le corps en appui sur les mains et les pieds.
Ensemble des bordages recouvrant entièrement la coque d'un navire. Navire à trois ponts. —  Pont d'envol, sur un porte-avion. —  sans complément Pont supérieur. Tout le monde sur le pont !
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous avons donc un problème, en ce sens que nous sommes incapables de jeter un pont entre eux et nous.Europarl
On s'en procura de cette manière environ quatre-vingt-dix, les uns destinés à porter le pont, les autres à conduire les matériaux jusqu'au lieu où ils devaient être employés.Adolphe Thiers (1797-1877)
Au point du jour, les femmes amphibies se rassemblèrent sur le pont comme un troupeau de crécerelles.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Toutefois, on y introduisit autant de troupes qu'on put, et du couvent on courut au pont.Adolphe Thiers (1797-1877)
Gonfler la gestion administrative des projets de reconstruction ne réparera aucun pont et ne construira aucune école.Europarl
Il jeta un pont sur l'abîme qui s'était creusé tout d'un coup entre les deux grandes époques de notre histoire intellectuelle.Émile Gebhart (1839-1908)
Nous ne voulons pas seulement construire un pont physique et pratique ; nous souhaitons également construire un pont entre les pays dans un contexte industriel, humain, politique, social et culturel.Europarl
Le commissaire a aussi souligné l'importance de trouver comment jeter un pont entre les pays tirant surtout leur argent du commerce et ceux le tirant surtout de la production.Europarl
Je trouve aussi que le rapporteur s'est efforcé d'obtenir cette cohésion, en particulier en jetant un pont entre les rapports qui ont été adoptés auparavant et le présent texte.Europarl
Ils perdirent 15 ou 1800 hommes et nous 800 devant cette simple tête de pont.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le 17e de dragons débouchant alors de la tête de pont, se jeta sur eux au galop, et en sabra bon nombre.Adolphe Thiers (1797-1877)
Comme l'a correctement indiqué le rapporteur dans sa déclaration, cette proposition de règlement, basée sur l'article 63, paragraphe 4, du traité, tente de jeter un pont.Europarl
Les études réalisées et l'expérience connue démontrent que pour cela, il faut limiter au maximum la quantité d'eau sur un pont.Europarl
Je me sauvai vers l'endroit le plus solide du pont, et je n'échappai qu'avec peine aux coups dirigés contre moi.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Du vaisseau au rivage il y avait un pont de bateaux, et chacun s'efforçait d'arriver jusqu'à nous.Edward John Trelawney (1792-1881), traduction Victor Perceval (1835-1887)
Les jointures du pont furent remplies de résine, ce qui leur communiqua une solidité peu commune.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Un cri d'angoisse échappe aux marins qui voient le péril, abandonnent précipitamment le pont et se pressent éperdus autour de leur chef.Louis Boussenard (1847-1910)
Il a été désigné de temps en temps comme le pont menant au premier pilier, mais ce pont reposait sur un terrain miné.Europarl
Je pense qu'il faut envisager, nous avons su le faire en d'autres temps et en d'autres lieux, un pont aérien.Europarl
Depuis, de l'eau est passée sous le pont et nous devons maintenant nous prononcer sur le rapport de la délégation au comité de conciliation.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PONT » s. m.

Ouvrage d'architecture, ou de charpente, qu'on bastit sur les rivieres pour les traverser. Un pont de pierre a tant d'arches. Le cintre, la culée, la maistresse arche d'un pont. On fait aussi des ponts de bois. Quand les ennemis approchent, on rompt les ponts, on en couppe une arche. Quelques-uns croyent que Janus fut l'inventeur des ponts, des couronnes & des navires, parce qu'en plusieurs monnoyes de Grece, de Sicile & d'Italie, il y avoit d'un costé un Janus à deux testes, & de l'autre un pont, ou une couronne, ou un navire, suivant le témoignage qui est dans le XV. Livre d'Athenée.
 
On fait aussi des ponts pour traverser les choses qui ont de la profondeur, comme sur des fossez. Le pont d'une ville, d'un chasteau. On dit que Xerxés fit faire un pont de navires sur l'Hellespont.
 
On fait aussi des ponts pour conduire de canaux d'une hauteur à une autre. Le pont du Gard est un aqueduc merveilleux, où il y a trois ponts les uns sur les autres.
 
On fait encore des ponts de bateaux, soit de bois, soit de cuivre, qu'on attache avec des pieux, ou des ancres, & sur lesquels on met des planches. Il y a un fort beau pont de bateaux à Roüen, qui s'éleve & qui s'abbaisse selon le flux & le reflux.
 
PONT DE JONC, est un pont fait avec de grosses bottes de jonc qui croist dans les lieux marescageux, & qu'on couvre de planches. Il sert à passer dans des lieux bourbeux, & où le terrain n'est pas ferme.
 
PONT-LEVIS, ou Pont dormant, est un pont qui s'éleve par le moyen d'une bascule, ou contrepoids, & qui se joint contre la porte. Il y en a aussi à trebuchet & à fleche soustenus par deux gros paux hauts de 15. pieds, dont une partie se baisse, quand l'autre se hausse.
 
PONT-LEVIS, en termes de Manege, se dit du desordre & de la desobeïsance du cheval, quand il se cabre plusieurs fois, & se dresse si haut sur les jambes de derriere, qu'il est en danger de se renverser avec le cavalier. Ce cheval est dangereux à monter, il fait souvent des ponts-levis. On faisoit aussi autrefois une sorte de souliers qu'on appelloit à pont-levis.
 
PONT VOLANT, est un pont qu'on fait sur des passages de quatre ou cinq toises, composé de deux petits ponts mis les uns sur les autres tellement disposez, que le superieur s'avance par des cordages & des poulies qui sont attachées à l'inferieur. On fait aussi des ponts volants composés de trois pieces de bois dentelées pardessous en forme de vindre, qu'on pose sur une lanterne en forme de pignon qui traverse les trois dentelures, & qui est composée de sept ou huit fuseaux qui entrent dans ces dentelures, à mesure qu'on pousse le pont avec un engin. Il faut auparavant arrester les planches sur ces trois pieces dentelées.
 
PONT, en termes de Marine, est un plancher qui separe les estages d'un navire. On dit aussi, qu'un vaisseau a deux ou trois ponts, quand il a dans son creux deux ou trois estages. Les moyens vaisseaux ont deux ponts. Les plus grands en ont trois, distants chacun de cinq pieds. Le pont d'enbas s'appelle le premier pont, ou le franc tillac. Le second pont est comme le deuxiéme estage des bastimens de terre au dessus du rez de chaussée : c'est l'endroit destiné à la seconde batterie, où il y a pareil nombre de canons que sur le franc tillac, à la reserve qu'il ne s'en met point à la pouppe, à cause que c'est la chambre du Capitaine. A l'avant de ce pont sont les cuisines & offices. Aux grands vaisseaux il y a un troisiéme pont, & une troisiéme batterie. Ce troisiéme pont ne couvre que l'avant & l'arriere, qu'on nomme gaillard, ou chasteau de pouppe & de prouë. Pont courant devant arriere, est celuy qui est entier, qui regne de prouë à pouppe. Pont couppé est celuy qui ne regne que sur la prouë, ou sur la pouppe. Pont de corde est un pont fait de forts cordages entrelassez, qu'on estend sur les vaisseaux qui n'ont qu'un tillac, au travers duquel on peut aisément offenser l'ennemi qui est venu à l'abordage, & qui a sauté dessus. Pendant le combat on enferme les esclaves entre deux ponts.
 
En termes de Geographie, on appelle le Pont Euxin, une grande mer qui est par delà Constantinople entre l'Europe & l'Asie, qu'on nomme autrement la Mer Noire. Elle est tres-dangereuse à naviger, & a sur ses bords un Royaume que Mithridate possedoit, qu'on appelloit Roy de Pont. On fait accroire aux badauds Nouvellistes, que les glaces ont rompu une arche du Pont Euxin.
 
PONT, est aussi un nom par lequel on marque plusieurs villes qui sont sur des rivieres, Pontoyse, Pont de Cé, Pont à Mousson, Pont de l'Arche, Pont St. Maixant, Pont l'Evêque : c'est celuy qui a donné son nom à de petits fromages ronds qu'on apporte de Normandie.
 
On dit proverbialement, que la Foire est sur le pont, pour dire, qu'il se faut haster d'aller faire quelque chose. On dit aussi pour faire croire qu'une chose n'arrivera pas sitôt, qu'il passera bien de l'eau sous les ponts entre cy & là.
 
On appelle dans les sciences le pont aux asnes, une legere difficulté qui arreste d'abord les ignorants ou les stupides. On dit qu'il faut faire un pont d'or à ses ennemis, pour dire, qu'il leur faut donner la facilité de se sauver, quand ils veulent s'enfuir. On dit aussi d'un enfant qui est sur le point de pleurer, qu'il est sur le pont de Sainte Larme.
Drôles d'expressions Pousser des cris d'orfraie Pousser des cris d'orfraie

Pousser des cris d'orfraie : pousser des cris perçants ; protester vivement.

Alain Rey 26/10/2020