pressurer

 

définitions

pressurer ​​​ verbe transitif

Presser (des fruits, des graines) pour en extraire un liquide.
Tirer de (une personne, une chose) tout ce qu'elle peut donner. ➙ exploiter. L'occupant pressurait la population. —  Pressurer les contribuables.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je pressure

tu pressures

il pressure / elle pressure

nous pressurons

vous pressurez

ils pressurent / elles pressurent

imparfait

je pressurais

tu pressurais

il pressurait / elle pressurait

nous pressurions

vous pressuriez

ils pressuraient / elles pressuraient

passé simple

je pressurai

tu pressuras

il pressura / elle pressura

nous pressurâmes

vous pressurâtes

ils pressurèrent / elles pressurèrent

futur simple

je pressurerai

tu pressureras

il pressurera / elle pressurera

nous pressurerons

vous pressurerez

ils pressureront / elles pressureront

 

synonymes

pressurer verbe transitif

presser, comprimer, écraser

épuiser, abuser de, exploiter, profiter de, [sans complément] faire suer le burnous (familier)

accabler, saigner (à blanc)

se pressurer verbe pronominal

réfléchir, se torturer les méninges (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si cela duroit il n'y auroit pas moyen d'y fournir, et j'aurois beau pressurer le peuple, jamais je ne me pourrois récompenser d'une telle perte.Bussy-Rabutin (1618-1693)
C'était pour le seigneur le meilleur jour pour pressurer son paysan.Jules Michelet (1798-1874)
Je veux gagner de l'argent et pressurer la sangsue.Honoré-Gabriel de Riqueti de Mirabeau (1749-1791)
Ce n'en était pas moins pour eux un prétexte pour pressurer le malheureux fellah.Jules Verne (1828-1905)
D'autre part, on ne manqua pas de prétendre que, loin de protéger les indigènes, il se servait de leurs anciens tyrans pour les pressurer à son profit.Gabriel de La Landelle (1812-1886)
Voilà-t-il pas que les tonneaux manquèrent ; et, faute de récipients, on laissa le raisin en cuve, ou bien en cuveau de lessive, sans seulement le pressurer !Romain Rolland (1866-1944)
Il plaisait par sa manière avenante, énergique, de pressurer ainsi les choses, d'en extraire le suc et le parfum, la sève et la moelle.Michel Corday (1869-1937)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRESSURER » v. act.

Mettre le marc du raisin, ou d'autres fruits sous le pressoir pour en extraire la liqueur jusqu'à la derniere goutte. Le vin qu'on a pressuré se garde mieux. On appelle aussi pressurer la lie, quand on en tire tout le vin, jusqu'à ce qu'elle soit entierement seche.
 
On dit figurément, Pressurer la bourse de quelqu'un, quand on luy tire jusqu'au dernier denier.
Le dessous des mots Évasion textile Évasion textile

L'Orient évoque des visions lointaines et mystérieuses, des fastes somptueux et colorés. Pendant des siècles, il a été pour l'Occident la source de connaissances savantes fondamentales en matière d'astronomie, de mathématiques et de médecine, ainsi que de produits précieux tels que les épices, l’encens et les riches étoffes. Les draps d’or, de soie, les velours d’Orient, pourpre, soie, brocart, par leur caractère luxueux et leur prix élevé, participaient au prestige de leurs riches et puissants possesseurs, souverains et ecclésiastiques. Les étoffes byzantines ont survécu dans les trésors des églises d’Occident, pour protéger les reliques des saints ou confectionner les habits sacerdotaux d’apparat. 

Marie-Hélène Drivaud 17/07/2020