prodige

définitions

prodige ​​​ nom masculin

Évènement extraordinaire, de caractère magique ou surnaturel. ➙ miracle. —  locution Cela tient du prodige : c'est extraordinaire, inexplicable.
Acte extraordinaire. ➙ merveille. Vous avez fait des prodiges ! —  Déployer des prodiges d'ingéniosité.
Personne extraordinaire par ses dons, ses talents. ➙ phénomène. C'est un petit prodige. —  en apposition Enfant prodige.

synonymes

prodige nom masculin

miracle, merveille

chef-d'œuvre, trésor

surdoué, aigle, génie, phénomène, virtuose, as (familier), crack (familier), lumière (familier), phénix (familier), tête (familier)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
On les vit ensuite porter aux lèvres les coupes de boisson rougeâtre ; on s'attendait à quelque prodige : tout demeurait calme.Victor Segalen (1878-1919)
Ce fut un reflet d'âme, un illuminement, un prodige d'expression, dont le faux vieillard s'émerveilla.Daniel Lesueur (1854-1921)
Aussi j'étais bien résolue à ne pas me marier, à moins de rencontrer un prodige.George Sand (1804-1876)
Il s'émerveillait d'avoir tout récemment découvert le prodige d'héroïque pudeur qu'est parfois le cœur d'une jeune fille.Daniel Lesueur (1854-1921)
Le plan en question prévalut donc dans ce conseil, où c'était un prodige que quelque chose prévalût, tant les contradictions y étaient nombreuses et véhémentes.Adolphe Thiers (1797-1877)
Il était visible qu'il avait donné un effort surhumain et qu'il ne se tenait debout que par un prodige de volonté.Michel Zévaco (1860-1918)
Ce prodige ne s'opérait que par une direction infiniment forte autant que sage, d'une action discrète et rapide, qui ne répugnait pas aux moyens turcs.Jules Michelet (1798-1874)
Disons que, d'ailleurs, aucun d'eux n'a jamais été mis à pareille épreuve et que rien ne fait craindre un prodige de ce genre.Anatole France (1844-1924)
Par un prodige bizarre, au bout de quelques minutes de contemplation, je me fondais dans l'objet fixé, et je devenais moi-même cet objet.Théophile Gautier (1811-1872)
Ces algues sont véritablement un prodige de la création, une des merveilles de la flore universelle.Jules Verne (1828-1905)
Morgant étant constitué comme une montagne, il n'y avait aucun prodige à le voir faire cela.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Et ici, remarquons d'abord un fait qui servira de clef aux événemens qui vont suivre ; car ces événemens tiennent du prodige.Joseph Fouché (1759-1820)
Les témoins de ce prodige en conclurent que je ne pourrais faire autrement que de devenir dans peu une des gloires de la marine française.Édouard Corbière (1793-1875)
Et elle n'avait qu'un étonnement, qui grandissait chaque soir : la lenteur du prodige à s'opérer.Émile Zola (1840-1902)
Jamais on n'avait voulu croire à ce prodige ; mais il fallait bien se rendre à l'évidence.Édouard Corbière (1793-1875)
Par là, il semble presque échapper à l'humanité ; et pour ce qui est de son siècle, par là il s'en détache d'une manière qui tient du prodige.Émile Faguet (1847-1916)
Nous nous entre-regardions interdits, les yeux écarquillés, la bouche béante, les bras ballants, comme des gens devant qui se produit quelque terrifiant prodige.Eugène Muller (1826-1913)
Elle raillait toujours le grand monde, me caressait beaucoup, m'admirait comme un prodige, et se préoccupait peu de mon avenir.George Sand (1804-1876)
Cette faculté, qui semble un prodige, on peut l'expliquer, on l'explique, par des raisons physiques, très claires, chez les pigeons, les canards sauvages, les hirondelles...Octave Mirbeau (1848-1917)
Ma grand'mère fit ce prodige, car cette impression, pour n'être jamais effacée en moi, n'en fut pas moins vaincue par les trésors de tendresse que son âme me prodigua.George Sand (1804-1876)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PRODIGE » s. m.

Signe ou accident surprenant dont on ignore la cause. JESUS-CHRIST dit qu'il y aura des signes & des prodiges dans le Soleil pour advertir de son second advenement. Le peuple prend plusieurs choses pour prodiges, qui ont leurs causes naturelles ; il croit que tous les prodiges pronostiquent quelque malheur.
 
PRODIGE, signifie quelquefois, Miracle, chose extraordinaire ; & se dit en bonne & en mauvaise part. Les Saints ont fait plusieurs miracles & prodiges au nom de Dieu. Les Magiciens ont fait des enchantemens & prodiges par le secours des Demons. On dit aussi, qu'un homme est un prodige de science, de valeur ; qu'une femme est un prodige de beauté, de vertu, pour dire, que ces vertus sont extraordinaires en ces personnes.
Les deux font la paire Canicule et chenille Canicule et chenille

L’automne est là : finie la saison des vacances, des canicules… et des chenilles ?

Dr Orodru 27/09/2021