merveille

 

définitions

merveille ​​​ nom féminin

Chose qui cause une intense admiration. Les merveilles de la nature, de l'art. Les Sept Merveilles du monde (pour les Anciens : pyramides d'Égypte, phare d'Alexandrie, jardins de Babylone, temple de Diane à Éphèse, tombeau de Mausole, statue de Zeus par Phidias, colosse de Rhodes). C'est une pure merveille. —  locution Faire merveille : obtenir ou produire des résultats remarquables. —  À merveille locution adverbiale : parfaitement. Il se porte à merveille.
régional Beignet léger de pâte frite découpée.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il se mettait bien, sans précéder la mode ni la suivre en retardataire, et savait à merveille faire valoir ses avantages naturels.Théophile Gautier (1811-1872)
Il est probable qu'avant peu une merveille du travail humain va s'ajouter à ces merveilles de la nature.Élisée Reclus (1830-1905)
Cette nouvelle fit merveille : car, malgré toutes nos révolutions, les femmes tiennent encore énormément à la noblesse.Alexandre Privat d'Anglemont (1815-1859)
Ils expriment à merveille la joie de vivre qui s'empare des hommes et des choses à la sortie de l'hiver.Joseph Anglade (1868-1930)
Je pense que ce nouvel accord reflète à merveille le problème auquel nous sommes confrontés.Europarl
De même que son père, elle ne pouvait parler sans sourire, et ce sourire lui seyait à merveille.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ma foi cela est fort prudent à vous, dit le baron ; car celui-là vous sied à merveille.Antoine Hamilton (1664-1720), Jacques Cazotte (1719-1792) et Henriette-Julie de Castelnau de Murat (1670-1716)
Au surplus, les affaires allaient à merveille et jamais les produits argentins ne s'étaient vendus à un prix aussi élevé que depuis la guerre.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
C'est généralement un homme de trente ans, qui a rarement une bonne figure, mais qui est une vraie merveille de musculature.Oscar Wilde (1854-1900), traduction Albert Savine (1859-1927)
Il s'aperçut au milieu de son raisonnement qu'on le regardait beaucoup, non que son costume fort simple parût digne d'être remarqué ; mais il le portait à merveille.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Rends-moi le service de faire dire à ma tante que je me porte à merveille et que je vais commencer mes préparatifs de départ.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Toutes mes plantations ont fort bien poussé : les fleurs sont en abondance, les plantes grimpantes très vivaces ; j'ai tout trouvé à merveille.Dorothée de Dino (1793-1862)
Tout s'ajuste à merveille, et je crois que cela ira fort bien ; le départ est excellent.Eugène Delacroix (1798-1863)
Le père, la mère et les enfans se portent à merveille et ne font qu'une même famille.Alphonse de Fortia de Piles (1758-1826) et Pierre-Marie-Louis de Boisgelin de Kerdu (1758-1816)
Tout y est confus ; on conçoit à merveille que les réponses aient été aussi obscures que les demandes.Dorothée de Dino (1793-1862)
Je ne disconviens pas qu'il n'entende à merveille l'art de négocier, c'est-à-dire, en termes plus clairs, l'art de tromper adroitement.Jean-Paul Marat (1743-1793)
Le riche fonds de mauvaise humeur dont la nature les a doués, fermentait à merveille.Jules Michelet (1798-1874)
On crut faire merveille en dotant les chimistes de tous les avantages promis à une langue bien faite.Joseph Bertrand (1822-1900)
De quoi toutes ses gens avoient grant merveille, car il n'en estoient point acoustumés, ne onques en tel point ne l'avoient veu.Jean-Baptiste-Joseph Champagnac (1798-1858)
Il le remarqua à merveille, aussi le traître changea-t-il sur-le-champ de ton et de maintien.Pierre Choderlos de Laclos (1741-1803)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MERVEILLE » subst. fem.

Chose rare, extraordinaire, surprenante, qu'on ne peut gueres voir ni comprendre. Toutes les oeuvres de Dieu & de la nature sont des merveilles inconcevables. Ces merveilles ont ravy en extase plusieurs Saints. St. Paul estant eslevé au troisiéme Ciel, fut éblouy à la veuë de tant de merveilles. Ce mot vient du Latin mirabilia, ou de l'Italien maraviglia. Menage.
 
On le dit aussi des chefs-d'oeuvres de l'art. Les Pyramides d'Egypte, le Temple d'Ephese, le Colosse de Rhodes, ont esté mis au rang des merveilles du monde. On appelle un homme fort illustre, la merveille de son siécle. Une beauté extraordinaire, une merveille d'amour. Une horloge sonante chez les Chinois est une merveille, ils y mettent des gardes, pour voir si elle sonne toute seule. C'est une merveille de voir l'adresse & la promptitude avec laquelle se fait la manoeuvre d'un grand vaisseau.
 
On dit aussi, qu'un homme fait des merveilles, dit des merveilles, est sçavant à merveilles, lors qu'il dit, qu'il fait ou qu'il sçait des choses extraordinaires, ou au de la de ses semblables. Cet escolier fait merveilles dans sa classe pour son âge. Cet Advocat a plaidé, a dit des merveilles en cette cause. Cet Officier a fait merveilles en cette occasion. Ce Peintre reüssit à merveilles en paysages.
 
On dit proverbialement, Promettre monts & merveilles, pour dire, esbloüir à force de belles promesses.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020