Email catcher

prodigue

Définition

Définition de prodigue ​​​ adjectif et nom

Qui fait des dépenses excessives ; qui dilapide son bien. ➙ dépensier ; prodigalité. nom Un, une prodigue.
L'enfant prodigue, accueilli avec joie au foyer après une longue absence (allusion à l'Évangile). proverbe À père avare, fils prodigue.
au figuré Prodigue de : qui distribue, donne abondamment. Être prodigue de compliments.

Synonymes

Synonymes de prodigue adjectif

généreux, débordant, large, libéral, munificent (littéraire)

dépensier, gaspilleur, panier percé (familier), dilapidateur (littéraire), dissipateur (littéraire)

abondant, fécond, fertile, prolixe

Exemples

Phrases avec le mot prodigue

Triomphez, mes amis, enorgueillissez-vous des dons que le ciel prodigue vous a départis ; soyez fiers, car vous avez droit de l'être !George Sand (1804-1876)
Prodigue des prodigues, pour elle seule il est économe.Jules Michelet (1798-1874)
Les bénéfices ont servi à l'achat de plantations, et le jardinier prodigue aides et conseils.Ouest-France, 15/02/2019
L'association régionale pour l'institut de formation en travail social les prodigue.Ouest-France, 11/11/2020
Dans ce contexte, le songe prodigue des conseils détaillés sur les pratiques dévotionnelles à suivre et à éviter.Le Moyen Age, 2010, Gisela NAEGLE (Cairn.info)
Il ne suffit pas de dire que le patient a choisi de se soigner, et que le médecin prodigue des soins avec son accord.Raison présente, 2014, Jean-Paul Thomas (Cairn.info)
S'il est rond pour les gens prodigues, il est plat pour les gens économes qui l'empilent et l'amassent.Honoré de Balzac (1799-1850)
Il y avait bombance alors, dans le logis du vieil architecte romantique, qui ce jour-là devenait prodigue.Judith Gautier (1845-1917)
Il livre passage aux informations venues de l'autre monde, et prodigue réponses et consolations.Medium, 2009 (Cairn.info)
Mais si la nature est prodigue, les quantités nécessaires à la production industrielle des médicaments ne peuvent être récoltées.Ouest-France, 14/08/2016
Il est perçu comme prodigue et bon enfant par son voisinage, sa vie personnelle ne choque personne dans le contexte éthiopien des années 1980-1990.Revue européenne des migrations internationales, 2018, Fabienne Le Houérou (Cairn.info)
Autant de moments où l'on peut se montrer généreux sans être prodigue.Capital, 08/10/2015, « Aidez vos enfants sans payer d'impôt grâce à la donation… »
Ceci n'est pas le retour du fils prodigue.Europarl
C'est ainsi qu'il faut lire la parabole de l'enfant prodigue.Revue philosophique de la France et de l'étranger, 2018 (Cairn.info)
Au-delà de cette aide ponctuelle que l'association prodigue, il s'agit de pouvoir mettre en place un suivi sur le long terme.Ouest-France, Thomas LE HETET, 25/04/2016
Et a renoué avec ces palettes d'émotions que seul le théâtre prodigue.Ouest-France, Gaëlle LE ROUX, 22/05/2021
Il n'était pas d'usage d'être déclaré prodigue pour la seule dilapidation des meubles.Annales de Bretagne et des pays de l'Ouest, 2018, Jérôme Luther Viret (Cairn.info)
Ce sont les prodigues et les avares qui se tourmentent mutuellement ainsi.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Si certains diamants sont naturellement colorés, c'est parce qu'ils possèdent une structure particulière qui réfracte différemment la lumière et leur prodigue ainsi leurs couleurs exceptionnelles.Ouest-France, 12/10/2020
Sobres débuts ; la fièvre ardente de la composition ne s'était pas encore emparée de l'artiste, plus tard si prodigue d'idées charmantes et originales.Antoine-François Marmontel (1816-1898)
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PRODIGUE adj. m. & f. & subst.

Qui despense son bien sans raison & sans connoissance. L'Evangile contient une belle parabole de l'enfant prodigue.
 
On le dit aussi de celuy qui donne abondamment des choses qui coustent peu. Il est prodigue de paroles, de compliments, de promesses.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Cultiver son jardin Cultiver son jardin

Quand on fleurit notre langage de cette expression, on cite en réalité la fin du Candide de Voltaire (1759).

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 22/04/2022