Email catcher

promener se promener

Définition

Définition de promener ​​​ | ​​​ verbe transitif

Faire aller dans plusieurs endroits, pour le plaisir, le délassement. Promener un ami dans Paris.
Déplacer, faire aller et venir (qqch.). Promener un archet sur les cordes.

Définition de se promener ​​​ | ​​​ verbe pronominal

Aller d'un lieu à un autre pour se détendre, prendre l'air, etc. ➙ marcher ; familier se balader. Je vais me promener. ➙ sortir.
familier (sans pronom) Envoyer* promener qqn, qqch. : repousser, rejeter (→ envoyer dinguer, paître, valser).

Conjugaison

Conjugaison du verbe promener

actif

indicatif
présent

je promène

tu promènes

il promène / elle promène

nous promenons

vous promenez

ils promènent / elles promènent

imparfait

je promenais

tu promenais

il promenait / elle promenait

nous promenions

vous promeniez

ils promenaient / elles promenaient

passé simple

je promenai

tu promenas

il promena / elle promena

nous promenâmes

vous promenâtes

ils promenèrent / elles promenèrent

futur simple

je promènerai

tu promèneras

il promènera / elle promènera

nous promènerons

vous promènerez

ils promèneront / elles promèneront

Synonymes

Synonymes de promener verbe transitif

transporter, traîner, balader (familier)

Synonymes de se promener verbe pronominal

marcher, circuler, déambuler, voyager

flâner, errer, baguenauder (familier), se balader (familier), vadrouiller (familier), ambuler (littéraire), buissonner (vieux)

Synonymes de aller se promener

sortir, aller prendre l'air, aller faire un tour (familier)

Exemples

Phrases avec le mot promener

De ne pas se promener dans certains endroits sans risque d'être agressés physiquement ou insultés.Commentaire, 2004, Pascal Boniface (Cairn.info)
Même si vous êtes tenté de l'envoyer promener, privilégiez la diplomatie.Capital, 25/01/2011, « Tirez parti des petits travers de votre chef »
Aujourd'hui, il est encore possible de se promener aux abords du site.Ouest-France, 06/11/2020
Elle mange sainement, va se promener et marcher très souvent, en sortant un peu de la ville ou non.Imaginaire & Inconscient, 2019, Marianne Simond (Cairn.info)
Il est tout simplement scandaleux que l'on y accepte que des criminels puissent se promener en toute liberté et montrer les autres du doigt.Europarl
Il suffisait de se promener dans cette crèche pour voir des enfants atteints d'hospitalisme.Le Journal des psychologues, 2012, Michel Soulé (Cairn.info)
La clientèle pouvait se promener librement autour des étals et regarder les devantures et les marchandises sans aucune obligation d'acheter.Histoire urbaine, 2001, Claire Walsh (Cairn.info)
Ils partent aussitôt le promener pour apprendre à le connaître.Ouest-France, Brice BACQUET, 18/05/2019
Certains réfugiés soudanais se montreraient agressifs envers les riverains qui, du coup, éviteraient de se promener dans le secteur.Ouest-France, Benoit LE BRETON, 09/06/2021
Régulièrement, elle y parle des lieux où elle aime se promener, elle y propose des bons plans pour sortir ou des boutiques originales.Ouest-France, Flora CHAUVEAU, 18/02/2016
Commencez par ouvrir la porte de votre bureau et par vous promener dans les couloirs.Capital, 28/06/2011, « Renforcez l’esprit d’équipe de vos collaborateurs »
Elle avait envie de sortir se promener et aller dans un magasin.INFOKara, 2004, Alain Forster, Nicole Cuddy, Stefano Colombo (Cairn.info)
Un pont, très japonais, invite le visiteur à s'y promener.Ouest-France, Christophe VIOLETTE, 19/04/2014
Sortis se promener avec leur attestation respective, les septuagénaires ont été interpellés par des gendarmes.Capital, 24/04/2020, « Un couple verbalisé pour s'être arrêté discuter quelques minutes »
Chaque semaine, elle vient les promener et les chouchouter quelques heures.Ouest-France, Mélanie BECOGNEE, 11/02/2019
Mais sans inonder les partenaires prompts à envoyer promener cette clientèle éphémère et peu rémunératrice.Capital, 28/10/2011, « Smartbox : le petit malin du coffret cadeau »
Il lève le couvercle et commence à promener sur les touches ses longs doigts striés de veines bleues.Le Monde Juif, 1949, Menahem Talmi (Cairn.info)
Se rendre au travail à pied ou à vélo, promener son chien, bricoler, jardiner font tout aussi bien l'affaire.Ça m'intéresse, 24/01/2019, « Le sport prolonge-t-il notre espérance de vie ? »
Quinze jours passés auprès de vous, à causer, promener, faire de la musique, caresser vos beaux enfants, ce serait pour moi le bonheur.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Vous avez également la possibilité de promener votre chien en forêt.Ça m'intéresse, 11/08/2021, « Comment rafraîchir un chien ? »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de PROMENER v. act.

qui se dit souvent avec le pronom personnel. Marcher sans autre dessein que de faire exercice pour le plaisir, ou pour la santé. Il faut promener un cheval eschauffé, avant que de le mener boire. Il se promene dans sa chambre aprés le repas. Il s'est allé promener aux Tuilleries. Il se promenoit à grand pas en resvant, en faisant des vers. Une nourrice promene son enfant pour l'empêcher de crier.
 
On dit au Manege, Promener un cheval sur le droit, pour dire, le faire marcher sur une ligne droite ; le promener sur les voltes, entre deux talons, la teste & les hanches dedans, pour dire le faire marcher de costé entre deux lignes.
 
PROMENER, signifie aussi, Prendre l'air de la campagne, soit à cheval, soit en carrosse. Les femmes aiment fort qu'on les mene promener au Cours, aux villages circonvoisins. Il est monté à cheval pour s'aller promener à deux ou trois lieuës.
 
PROMENER, signifie aussi, Aller en divers lieux pour voir quelque chose de nouveau, pour voyager. Un provincial promene sa femme par tous les endroits de la ville pour luy en faire voir les singularitez. On a envoyé ce jeune homme se promener en Italie, en Flandres, pendant un an. Ce Voyageur s'est bien promené dans le monde, dans l'Orient.
 
PROMENER, se dit aussi en un sens contraire, pour dire, Donner de la peine, chasser, maltraiter. Ce pauvre homme a un procés contre un chicaneur qui le fait bien promener, qui le fait bien aller & venir. Ce laquais vous sert mal, il faut l'envoyer promener, le chasser. Il m'a fait une proposition peu honneste, je l'ay bien envoyé promener, je l'ay bien rembarré.
 
On dit aussi, qu'on a envoyé promener quelqu'un, lors qu'on l'a exilé de la Cour, qu'il a été relegué en quelque lieu.
 
PROMENER, se dit figurément en choses morales. Quand un Philosophe resve, il promene son esprit, son imagination, sur tous les estres de la nature, & il admire le Createur. Un galant qui est au bal promene ses yeux sur toutes les belles de l'Assemblée.
 
On dit proverbialement à un homme qu'on chasse, ou qu'on mesprise, Va te promener, tu auras des chausses. Ce mot vient du Latin prominare. Menage.
 
PROMENÉ, ÉE. part. pass.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Drôles d'expressions Tirer les marrons du feu Tirer les marrons du feu

Nous autres braves gens utilisons parfois cette expression à mauvais escient. 

Stéphane Marie et Nathalie Gendrot 03/01/2023