traîner

 

définitions

se traîner ​​​ verbe pronominal

Avancer, marcher avec peine (par infirmité, maladie, fatigue). Elle ne peut plus se traîner.
Aller à contrecœur. Se traîner à une réunion.
Avancer à plat ventre ou à genoux. —  au figuré Se traîner aux pieds de qqn, le supplier, s'abaisser.
Durer trop. La conversation se traîne. ➙ s'éterniser.
var. ro se trainer ​​​ .

traîner ​​​ verbe

verbe transitif
Tirer après soi (➙ traction) ; déplacer en tirant derrière soi sans soulever. Traîner un fardeau. Le corps de la victime a été traîné sur plusieurs mètres.
Traîner la jambe, la patte : avoir de la difficulté à marcher. —  Traîner les pieds : marcher sans soulever les pieds du sol ; au figuré obéir sans empressement.
Forcer (qqn) à aller (quelque part). Traîner qqn à une soirée. —  Traîner qqn en justice.
Amener, avoir partout avec soi par nécessité (les gens ou les choses dont on voudrait pouvoir se libérer). ➙ familier trimballer. Elle est obligée de traîner ses enfants partout. —  Supporter (une chose pénible qui se prolonge). Traîner un rhume.
verbe intransitif
Pendre à terre en balayant le sol. Vos lacets traînent par terre.
Être étendu ; s'étendre. Le ciel où traînent des nuages.
Être posé ou laissé sans être rangé. Ramasser, ranger ce qui traîne.
au figuré Ça traîne partout : c'est usé, rebattu.
Durer trop longtemps, ne pas finir. ➙ s'éterniser. La réunion traîne en longueur. Ça n'a pas traîné !, cela a été vite fait. ➙ tarder.
Sa voix traîne sur certaines syllabes (➙ traînant).
Rester en arrière d'un groupe qui avance. —  Aller trop lentement, s'attarder (➙ traînard). Ne traîne pas en rentrant de l'école.
Agir trop lentement. ➙ lambiner. Dépêchez-vous, vous traînez !
péjoratif Aller sans but ou rester longtemps (en un lieu peu recommandable ou peu intéressant). ➙ errer, vagabonder. Traîner dans les rues.
var. ro trainer ​​​ .
 

conjugaison

pronominal

indicatif

présent

je me traine

tu te traines

il se traine / elle se traine

nous nous trainons

vous vous trainez

ils se trainent / elles se trainent

imparfait

je me trainais

tu te trainais

il se trainait / elle se trainait

nous nous trainions

vous vous trainiez

ils se trainaient / elles se trainaient

passé simple

je me trainai

tu te trainas

il se traina / elle se traina

nous nous trainâmes

vous vous trainâtes

ils se trainèrent / elles se trainèrent

futur simple

je me trainerai

tu te traineras

il se trainera / elle se trainera

nous nous trainerons

vous vous trainerez

ils se traineront / elles se traineront

actif

indicatif

présent

je traine

tu traines

il traine / elle traine

nous trainons

vous trainez

ils trainent / elles trainent

imparfait

je trainais

tu trainais

il trainait / elle trainait

nous trainions

vous trainiez

ils trainaient / elles trainaient

passé simple

je trainai

tu trainas

il traina / elle traina

nous trainâmes

vous trainâtes

ils trainèrent / elles trainèrent

futur simple

je trainerai

tu traineras

il trainera / elle trainera

nous trainerons

vous trainerez

ils traineront / elles traineront

actif

indicatif

présent

je traîne

tu traînes

il traîne / elle traîne

nous traînons

vous traînez

ils traînent / elles traînent

imparfait

je traînais

tu traînais

il traînait / elle traînait

nous traînions

vous traîniez

ils traînaient / elles traînaient

passé simple

je traînai

tu traînas

il traîna / elle traîna

nous traînâmes

vous traînâtes

ils traînèrent / elles traînèrent

futur simple

je traînerai

tu traîneras

il traînera / elle traînera

nous traînerons

vous traînerez

ils traîneront / elles traîneront

 

synonymes

traîner

verbe transitif

tirer, amener, remorquer, [bateau] haler, touer

transporter, trimbaler (familier)

verbe intransitif

flâner, musarder, muser (vieilli ou littéraire), traînailler (familier), traînasser (familier)

s'attarder, lanterner, lambiner (familier)

errer, battre le pavé, déambuler, traîner ses bottes, vagabonder, vadrouiller (familier), zoner (familier)

se traîner verbe pronominal

ramper, s'abaisser, s'humilier

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette situation va traîner pendant au moins dix ans et ce sont les gens ordinaires qui vont payer toutes les erreurs.Europarl
Les ligueurs les plus ardents menaçaient, si son corps traversait la ville, de le traîner à la voirie ou de le jeter au fleuve.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
En attendant, je fais traîner la procédure, jusqu'à ce que nous ayons pu causer et nous entendre.Léon de Tinseau (1842-1921)
Son seul exercice se bornait depuis quelques jours à se traîner d'un fauteuil à l'autre.Edmond Biré (1829-1907)
J'espère que nos collègues espagnols et italiens s'y joindront, mais nous ne pouvons pas laisser les choses traîner plus longtemps, parce que le monde entier veut le marché de l'innovation.Europarl
Cependant on ne pouvait pas les traîner plus loin, ni leur faire passer la rivière ; les officiers délibérèrent sur le sort de ces prisonniers.Marie-Louise-Victoire de Donnissan La Rochejaquelein (1772-1857)
Déjà plusieurs mariages ont été arrangés par elle, elle les a fait traîner et les a rompus à la veille de se faire.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Nous ne pouvons pas non plus accepter de traîner les pieds face à la nécessité de protéger la planète.Europarl
Je voudrais encore insister sur le fait qu'à terme, nous ne pouvons accepter de nous traîner à coup de crises d'un budget à l'autre.Europarl
Il n'y a que les attelages qui pourraient manquer ; mais les dépôts sont trop voisins pour que l'on ait besoin de traîner beaucoup de caissons.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Rien qu'à voir les nuages traîner dans la montagne ou courir au-dessus des plus hauts pics, est-ce que je ne sais pas le temps vingt-quatre heures à l'avance ?Jules Verne (1828-1905)
Les dames furent touchées jusqu'aux larmes de voir arriver entre les épées leur pauvre malade qui ne pouvait se traîner.Jules Michelet (1798-1874)
Quelle pitié de traîner, à travers ces monts, des pas fatigués que personne ne voudrait suivre !François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Comment ma mère veut-elle qu'à mon âge, avec ma naissance et dans ma situation, j'aille me traîner sur les bancs d'une école ?Octave Feuillet (1821-1890)
Tu connais la route ; ne laisse pas traîner tes guêtres plus longtemps ici ; car il n'y va pas faire bon tout à l'heure pour les chevaux de retour !Pierre Zaccone (1818-1895)
Elle avait créé tant d'élégances qu'elle ne pouvait pas consentir à traîner du ridicule, derrière elle, sur le trottoir.Victor Tissot (1845-1917)
Beaucoup se firent traîner dans les caissons des chevau-légers à la suite des colonnes ; tour à tour, les détachements s'y reposèrent.Paul Adam (1862-1920)
Par moments, sa façon dormante et voluptueuse de traîner la fin des phrases imitait les allongements de pattes d'une tigresse marchant dans les jongles.Victor Hugo (1802-1885)
Ne laissons pas traîner les choses, car les événements historiques vont de toute façon trop vite.Europarl
Il lui fallut une canne pour se traîner dans la salle à manger, et là il lui sembla que les murs vacillaient autour d'elle.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRAISNER » v. act.

Tirer aprés soy quelque chose, soit qu'elle soit posée à terre, soit qu'elle soit suspenduë sur des roües. Il faut tant de chevaux pour traisner cette poutre, ce fardeau. Les faquins se font traisner en carrosse, tandis que les Philosophes vont à pied. Cet Advocat va traisner inutilement sa robbe au Palais. On traisne sur la claye ceux qui ont été tuez en duel. On traisne à la voirie les excommuniez. Les Sergents l'ont traisné scandaleusement en prison. On chasse en traisnant un filet par la campagne. On pesche en traisnant une seme dans un estang, dans une riviere. Les serpents rampent & se traisnent sur le ventre. La Comete traisne dans l'air une longue queuë. Ce mot vient du Latin traxinare. Menage.
 
TRAISNER, signifie aussi, Avoir à sa suite. Une armée traisne aprés elle une infinité de valets, de bagage. Ce scelerat traisne toûjours aprés luy cent couppe-jarrets. Les femmes débauchées traisnent à leur queuë des filous & des bretteurs.
 
TRAISNER, signifie aussi, Agir avec lenteur, incommodité, languir. Il est enfin malade tout à fait, il y avoit long-temps qu'il traisnoit une vie languissante. Il faut vous traisner jusqu'à l'Audience pour faire serment. Il traisne la jambe, il a de la peine à marcher.
 
TRAISNER, se dit figurément en choses morales. Un Orateur dont le stile traisne, qui traisne ses paroles, n'esmeut point. Cette affaire traisne en longueur, on y fait de nouveaux incidents, de nouvelles chicanes, elle ne finira pas si-tost. Les procés traisnent à leur suite la ruine des maisons. Ce debiteur m'a traisné plus de deux ans en me promettant de me payer.
 
TRAISNER, signifie aussi, Estre en voye, estre negligé, n'estre pas serré. C'est une mauvaise ménagere qui laisse tout traisner chez elle, qui n'a point de soin. C'est une malpropre qui laisse traisner ses habits dans la bouë, qui n'a pas le soin de les trousser.
 
On dit proverbialement, Autant traisner que porter, en se mocquant d'une personne qui ne fait rien de ce qu'on luy commande. On dit aussi, Il n'est pas échappé qui traisne son lien, de ceux qu'on rattrape aprés qu'ils se sont sauvez de prison.
 
TRAISNÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Le mot du jour Ennui Ennui

Contrairement aux apparences, l’ennui prend deux sens, deux directions : un sens fort, dans la langue classique, et un sens atténué qui domine aujourd’hui.

Aurore Vincenti 30/04/2020