sortir

 

définitions

sortir ​​​ verbe

verbe intransitif avec l'auxiliaire être (Aller du dedans au dehors) contraire entrer
Aller hors (d'un lieu). Sortir de chez soi. —  sans complément Quitter une maison, une pièce. ➙ partir, se retirer. Il est sorti discrètement.
Aller dehors (notamment pour se promener). Ce n'est pas un temps pour sortir ! Elle est sortie faire un tour. ➙ aller. —  Aller hors de chez soi pour se distraire (au spectacle, etc.). Nous sortons beaucoup.
Sortir avec qqn, avoir une relation amoureuse avec lui. ➙ fréquenter.
(objet en mouvement, fluide) Aller hors (de). Eau qui sort d'une source. ➙ s'échapper, jaillir, sourdre.
Aller hors du contenant ou de l'espace normal. Rivière qui sort de son lit. ➙ déborder. La voiture est sortie de la route. —  au figuré Cela m'est sorti de la tête, je l'ai oublié.
Apparaître en se produisant à l'extérieur. ➙ pousser ; percer. Les bourgeons sortent.
Être livré au public. ➙ paraître. Ce film sort la semaine prochaine.
Apparaître, être visible hors de qqch. ➙ saillir ; dépasser.
Se produire (au jeu, au tirage au sort). Ce numéro n'est pas encore sorti.
verbe intransitif (personnes) (Cesser d'être dans un tel lieu, dans un tel état)
Quitter (le lieu d'une occupation). Sortir de table : avoir fini de manger. —  sans complément Les élèves sortent à cinq heures.
Quitter (une occupation). Sortir d'un travail difficile.
Quitter (un état), faire ou voir cesser (une situation). Sortir de l'enfance. Il sort de maladie. Nous sommes sortis de ce mauvais pas. —  (+ attribut) Sortir indemne d'un accident.
Abandonner (un comportement habituel). Sortir de sa réserve. ➙ se départir.
Ne pas se tenir (à une chose fixée). ➙ s'écarter. Vous sortez de votre rôle.
(choses) Être en dehors (de). Ce modèle sort de l'ordinaire.
verbe intransitif (Être issu de)
Avoir son origine, sa source (dans). ➙ venir de. Des paroles sincères, qui sortent du cœur.
(personnes) Avoir pour ascendance. Elle sort d'une bonne famille. ➙ descendre.
Avoir été formé (quelque part). Sortir d'une grande école.
verbe transitif (avec l'auxiliaire avoir)
Mener dehors (un être que l'on accompagne). Je vais sortir le chien. —  familier Mener (qqn) au spectacle, etc.
Mettre dehors (qqch.), tirer (d'un lieu). Sortir qqch. de sa poche.
familier Expulser, jeter dehors (qqn). À la porte ! Sortez-le ! —  Éliminer (un concurrent, une équipe).
Tirer (d'un état, d'une situation). Il faut le sortir de là.
pronominal Se sortir d'un mauvais pas. —  S'en sortir : venir à bout d'une situation pénible, dangereuse. Elle s'en est sortie brillamment. ➙ s'en tirer.
Produire pour le public. Éditeur qui sort un livre. ➙ publier.
familier Dire, débiter. Qu'est-ce qu'elle va encore nous sortir ?

sortir ​​​ nom masculin

littéraire Au sortir de : en sortant de (un lieu ; un état, une occupation). Au sortir de l'enfance.
 

synonymes

sortir verbe intransitif

aller dehors, s'aérer, mettre le nez dehors (familier), s'oxygéner (familier)

aller se promener, s'absenter, se dégourdir les jambes, faire un tour (familier)

partir, s'en aller, s'éclipser, s'esquiver, se retirer, décamper, déguerpir, débarrasser le plancher (familier)

sortir de

quitter, abandonner

descendre de

être issu de, venir de, naître de, provenir de

résulter de, découler de

se dégager de, déborder de, s'échapper de, émaner de, s'exhaler de, fuser de, jaillir de, sourdre de

réchapper de, se dégager de, guérir de, relever de, se tirer de

s'écarter de, dévier de, échapper à, s'éloigner de, outrepasser

se départir de

déborder de, dépasser de

dépêtrer de, délivrer de, tirer de

enlever de, dégager de, extirper de, extraire de, ôter de, prendre dans, retirer de, tirer de

sortir avec

fréquenter

faire sortir

évacuer, déloger, mettre à la porte (familier), vider (familier)

sortir verbe transitif

promener, balader (familier)

lancer, éditer, faire paraître, publier

[familier] dire, débiter, proférer, raconter

[familier] expulser, vider (familier), virer (familier)

[Sport] battre, éliminer

sortir de au locution prépositionnelle

à la sortie de

à la fin de, à l'issue de

se sortir verbe pronominal

se sortir de

réchapper de, se relever de

se dépêtrer de, se tirer de

s'en sortir

reprendre le dessus, se tirer d'affaire, s'en tirer (familier)

y arriver, se débrouiller, se démerder (très familier), se dépatouiller (familier), tirer son épingle du jeu (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les divergences d’opinion en suspens doivent être aplanies de manière résolue et systématique, afin de sortir de l’impasse actuelle.Europarl
Mais soyons honnêtes, ne commençons pas à sortir des photographies ou d'autres choses, en blâmant telle ou telle personne d'avoir fait ceci ou cela.Europarl
Tout doit être bien réglé et nous devons nous sortir de la difficulté dans laquelle nous nous trouvons actuellement.Europarl
Peut-être faudra-t-il, à court terme et pour sortir de la crise, envisager un système qui n'exclue pas totalement la vaccination dans des zones très limitées.Europarl
À la suite du scandale de la dioxine, il nous est apparu clairement, à tous, que nous devions enfin sortir de cette situation pas très nette.Europarl
Je suis en situation de totale schizophrénie et bien que médecin, j'ai du mal à m'en sortir.Europarl
Cette question reste en suspens, en dépit de la possibilité de se sortir de la misère que l'offre américaine d'insertion leur présente.Europarl
Il faut que nous instaurions un système permettant une souplesse suffisante tout en offrant aux représentants élus démocratiquement une issue politique pour sortir de l'impasse.Europarl
Il y a probablement beaucoup de petites et moyennes entreprises qui continuent à penser qu'elles pourront se sortir d'affaire sans débourser un franc.Europarl
Pourtant, nous devons aussi envisager attentivement quelles sont les mesures nécessaires et quelles sont celles peut-être moins efficaces pour aider les pays à sortir de la crise.Europarl
Et l'on ne pourra sortir de cette crise sans de fortes initiatives publiques, impliquant le levier budgétaire.Europarl
Prenez des mesures à long terme pour enfin sortir de cette productivité atroce et revenir vers de l'extensivité.Europarl
Tout faire pour tenter de contribuer à sortir de ce piège mortel doit être notre obsession.Europarl
Nombre de ces pays en crise ont d'énormes difficultés de trésorerie et ne peuvent se sortir de cette situation que par d'importantes injections d'argent.Europarl
Associer ces forces vives permettrait, lorsque l'on aborde les questions d'immigration et d'asile, de sortir d'un débat tronqué.Europarl
Il est difficile de lui faire changer de cap, mais nous avons aujourd'hui l'occasion de le sortir de l'eau et de le ramener au chantier naval.Europarl
Respecter les obligations de consultation permet de sortir bien plus rapidement d'un problème structurel déterminé que dans les cas où cette obligation n'est pas respectée.Europarl
Nous sommes convaincus que des initiatives sont nécessaires à tous les niveaux pour sortir les négociations de l'impasse dans laquelle elles se trouvent.Europarl
D'où allez-vous sortir les 240 millions d'euros qui vous manquent pour financer la démolition entre 2003 et 2006 ?Europarl
Je pense que cette procédure budgétaire a justement montré une nouvelle fois que le budget européen ne peut en réalité qu'en sortir gagnant.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SORTIR » v. neut. & quelquefois act.

S'en aller, s'échapper, se retirer d'un lieu clos. Il n'y a que deux jours qu'il est sorti de prison ; il est sorti par un trou, par la fenestre, par la porte ; il en est sorti par arrest. Ce banqueroutier est sorti, s'en est allé de nuit, il est sorti du Royaume. Il ne faut pas avoir honte de sortir d'un mauvais lieu, mais bien d'y entrer. C'est un Apostat qui est sorti de Religion, qui a jetté le froc aux orties. Menage tient que ce mot vient de sortire, qu'on a fait de sortus, qu'on a dit pour surrectus.
 
SORTIR, signifie aussi, Se dégager de quelque endroit, ou affaire difficile. Ce païs est si gras, qu'on ne peut sortir des bouës, ni s'en tirer. Il y a tant de chemins couppez dans cette forest, qu'il est difficile d'en sortir, on est en danger de s'égarer. Je croy que nous ne sortirons jamais de ces montagnes, de ces lieux de precipices. Il est enfin sorti de son affaire, il est sorti d'un mauvais pas, il en est sorti par argent ; il en falloit une fois sortir, à quelque prix que ce fust ; il en est sorti par la porte dorée.
 
SORTIR, signifie aussi simplement, Changer de lieu. Il est sorti de sa chambre pour entrer en son cabinet. Il est sorti de sa place pour venir en prendre une auprés de moy. Il est deffendu aux soldats de sortir des rangs. Il est bien sorti de l'argent hors du Royaume.
 
SORTIR, se dit quelquefois absolument. Sortez, sortez de devant mes yeux. Voilà le carrosse qui sort. Il est sorti, il n'est pas au logis. Je ne feray qu'entrer & sortir, pour dire, Je ne tarderay pas.
 
SORTIR, se dit aussi des choses inanimées. Cette corniche sort trop avant, est trop en saillie. Le Nil sort de son lit tous les ans pour rendre feconde l'Egypte. On dit d'une figure qui est fort de relief, qu'elle sort du tableau. Les especes sortent au dehors d'un miroir concave. Cet habit est tout neuf, il sort de chez le Marchand. Il faut manger promptement ce rost, il sort de la broche. On ne sçauroit faire sortir cette cheville de ce trou, elle y tient trop fort. Le feu sort d'un caillou, quand on le frappe. Cet yvrogne a tant beu, que les yeux luy sortent de la teste. Il sort une odeur suave & agreable de ce jardin, de ce parfum.
 
SORTIR, se dit figurément en choses morales, du changement d'estat, de profession, & des passions. Cet Officier est sorti de charge, pour dire, Il l'a venduë, ou son année d'exercice est finie. Ce valet est sorti de condition, il n'est plus chez son maistre. Il est sorti de minorité, il est devenu majeur. Les loix sont faites pour remettre dans le devoir ceux qui en sont sortis. Cet affront l'a fait sortir hors des gonds, hors de son bon sens, le feu luy sortoit des yeux, l'escume de la bouche.
 
SORTIR, se dit aussi en matiere de litterature & de dispute. Le moyen de bien raisonner, c'est de ne sortir jamais de son sujet. Aprés une digression on dit, Pour revenir au point d'où nous étions sortis. Voilà des vers sortis de ma veine. De toutes ces nouvelles opinions il ne sortira rien de bon.
 
SORTIR, signifie aussi, Naistre, venir au monde, commencer à paroistre. Un enfant qui vient de sortir du ventre de la mere. Le Soleil vient de sortir de l'onde. Cette estoile sort des rayons du Soleil. Les bleds commencent à sortir de terre, à pousser. Il sort plusieurs sources de cette montagne. Il sort du pus de cette playe. Cet enfant a la verolle, elle commence à sortir.
 
SORTIR, se dit aussi de la naissance des maisons, ou des societez. Il est sorti de bon lieu, de maison noble. Il est sorti bien des Capitaines de cette race, de cette famille. Il est sorti beaucoup de Docteurs, de grands personnages, de la famille de St. François, de St. Augustin. Il ne dement point le nom, le rang d'où il est sorti.
 
SORTIR, en termes du Palais signifie, Avoir son effet. Les arrests qui cassent une sentence portent, qu'elle sortira son plein & entier effet. Un legs conditionnel ne peut sortir son effet, que la condition ne soit accomplie. On stipule dans les contracts de mariage, qu'une partie de la dot entrera en communauté, & le reste sortira nature de propre, pour dire, demeurera propre à la femme & aux siens.
 
AU SORTIR. adv. A l'issuë, le temps où on sort. On publie les criées au sortir de la Messe parroissiale. Pour trouver cet homme, il le faut prendre au sortir du lit, à son lever, au sortir de table. Il faut attendre son Rapporteur au sortir de l'Audience. Au sortir d'un embarras il s'est jetté dans un autre. Au sortir d'une maladie il faut vivre sobrement. Au sortir de là, ou au partir de là, c'est à dire, Incontinent aprés. Au sortir de l'hiver, de la guerre ; au sortir de confesse ; au sortir du bois ; au sortir du vaisseau. Au sortir du College on l'a mis à l'Academie.
 
SORTIR, se dit proverbialement en ces phrases. Ce qui entre par une oreille sort par l'autre, quand on ne fait pas reflexion sur une chose, qu'on ne s'en veut pas souvenir. La faim fait sortir le loup hors du bois, c'est à dire, La necessité contraint à travailler. On est sage au sortir des plaids. Il est bien temps de fermer l'étable, quand les chevaux en sont sortis, se dit des remedes inutiles, & qui viennent à tard. On dit qu'on est sorti de page, pour dire, qu'on n'est plus en sujettion, qu'on est devenu maistre de sa personne. On dit d'un importun, que si on le fait sortir par la porte, il rentrera par la fenestre.
 
SORTI, IE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Monter le bourrichon Monter le bourrichon

Monter le bourrichon : monter la tête à quelqu'un.

Alain Rey 18/02/2020