rapetisser

 

définitions

rapetisser ​​​ | ​​​ verbe

verbe transitif
Rendre plus petit. ➙ diminuer, réduire.
Faire paraître plus petit. La distance rapetisse les objets.
au figuré Diminuer la valeur de (qqch.), le mérite de (qqn).
verbe intransitif Devenir plus petit, plus court (dans l'espace ou dans le temps). Pull qui rapetisse au lavage. ➙ rétrécir.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rapetisse

tu rapetisses

il rapetisse / elle rapetisse

nous rapetissons

vous rapetissez

ils rapetissent / elles rapetissent

imparfait

je rapetissais

tu rapetissais

il rapetissait / elle rapetissait

nous rapetissions

vous rapetissiez

ils rapetissaient / elles rapetissaient

passé simple

je rapetissai

tu rapetissas

il rapetissa / elle rapetissa

nous rapetissâmes

vous rapetissâtes

ils rapetissèrent / elles rapetissèrent

futur simple

je rapetisserai

tu rapetisseras

il rapetissera / elle rapetissera

nous rapetisserons

vous rapetisserez

ils rapetisseront / elles rapetisseront

 

synonymes

verbe intransitif

raccourcir, diminuer, accourcir (vieux)

se rapetisser verbe pronominal

se ratatiner, se recroqueviller

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je n'étais occupé qu'à rapetisser ma vie, pour la mettre au niveau de la société.Alexandre Vinet (1797-1847)
Quiconque a été prisonnier sait l'art de se rapetisser selon le diamètre des évasions.Victor Hugo (1802-1885)
Il levait les yeux, il regardait le trou au fond duquel il se trouvait, fâché de cet étranglement de l'horizon, qui lui semblait rapetisser la solennité.Émile Zola (1840-1902)
Elle attendit pourtant quelques minutes, pour voir si elle allait rapetisser encore.Lewis Carroll (1832-1898), traduction Henri Bué (1843-1929)
Pour moi, je ne puis ainsi me rapetisser, ni me réduire à l'état d'enfance, dans l'âge de la force et de la raison.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Entourés, comme nous le sommes dans le monde des arts, de gens dont l'unique souci est de rapetisser ce qui est grand, il faut louer ceux qui tentent.Hector Berlioz (1803-1869)
Elle semblait, en effet, rapetisser ; sa poitrine se cavait et sa colonne vertébrale, comme si elle eût dévié, se bombait.Jules Claretie (1840-1913)
Il était difficile de rapetisser davantage une plus grande matière et de gâter plus complètement un plus merveilleux sujet.Louis Maigron (1866-1954)
La rhétorique, disait-il, c'est un art oratoire exceptionnel qui permet de grossir ce qui est petit et qui permet de rapetisser ce qui est gros.Europarl
Régler et rapetisser sont deux choses bien différentes.Laure Conan (1845-1924)
Bientôt cette cité ne tarda pas à se rapetisser à l'horizon et ne forma plus qu'une tache lumineuse sur le sol.Jules Verne (1828-1905)
Un sentiment chaste et profond porte en lui une telle poésie, une telle grandeur, que c'est le rapetisser que de tenter même de l'exprimer.Albert Delpit (1849-1893)
Une comparaison inconsciente s'était établie dans son esprit, et son fiancé paraissait se rapetisser au niveau des bancs, tandis que son ancien admirateur grandissait jusqu'aux clefs des voûtes.Léonce de Larmandie (1851-1921)
Or, une nation obligée de se rapetisser et de se taire pour vivre perd bientôt sa langue avec ses idées.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Mais au moins ne faut-il pas rapetisser ni dénaturer le motif qui le déterminait et le but auquel il visait.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
La première est une ouverture si étroite que je ne pus jamais me rapetisser assez pour y passer.Auguste Angellier (1848-1911)
On trouvera assez d'explications de mes actions après moi pour m'agrandir si je réussis et me rapetisser si je tombe.Alfred de Vigny (1797-1863)
Son derrière, dont la culotte étalait bien l'ampleur, se ramassait et semblait se rapetisser de crainte.Hugues Rebell (1867-1905)
Il faudrait le rapetisser, résolument ; mais je suis sûr que le conseil municipal n'aura pas cette pensée si simple.Jules Lemaître (1853-1914)
Ce n'était pas un langage élevé, ni un sentiment profond qu'on demandait de moi ; je n'étais occupé qu'à rapetisser ma vie pour la mettre au niveau de la société.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAPETISSER » verb. act.

Rendre une chose plus petite, en oster, en diminuer. Quand une chose est trop longue, ou trop grande, il est aisé de la rapetisser, d'en rogner. Le bled rapetisse tous les jours dans le grenier, il se seche, la vermine en mange. Quand il vient un nouvel heritier dans une famille, cela rapetisse la portion des autres. St. Amant a dit agreablement d'un fromage,
 
Pourquoy toûjours rapetissant,
 
De lune devient-il croissant ?
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020