Email catcher

ravaler

définitions

ravaler ​​​ verbe transitif

Nettoyer, refaire le parement de (un mur, etc.) de haut en bas. Ravaler un immeuble. —  locution, familier Se ravaler la façade : refaire son maquillage.
au figuré, littéraire Abaisser, déprécier. —  au participe passé Un homme ravalé au rang de la brute. —  pronominal S'abaisser, s'avilir moralement.
Avaler de nouveau, avaler (ce qu'on a dans la bouche). Ravaler sa salive.
au figuré Retenir (ce qu'on allait dire). Ravaler une boutade. —  Empêcher de s'exprimer. Ravaler sa colère, son dégoût.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ravale

tu ravales

il ravale / elle ravale

nous ravalons

vous ravalez

ils ravalent / elles ravalent

imparfait

je ravalais

tu ravalais

il ravalait / elle ravalait

nous ravalions

vous ravaliez

ils ravalaient / elles ravalaient

passé simple

je ravalai

tu ravalas

il ravala / elle ravala

nous ravalâmes

vous ravalâtes

ils ravalèrent / elles ravalèrent

futur simple

je ravalerai

tu ravaleras

il ravalera / elle ravalera

nous ravalerons

vous ravalerez

ils ravaleront / elles ravaleront

synonymes

se ravaler verbe pronominal

descendre, s'abaisser, déchoir, s'humilier, se rabaisser, tomber

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Une femme, à laquelle il fait l'honneur de l'aimer, n'a pas le droit de le ravaler à la besogne des bouffons !Hector Bernier (1886-1947)
L'énormité même de notre œuvre, à mesure que nous l'exhaussons, nous ravale et nous décourage.Jules Michelet (1798-1874)
Une partie du mobilier a été rajeunie et le mur d'enceinte de l'école ravalé.Ouest-France, 02/09/2013
Toutefois, si vous persévérez dans ce dessein, il s'en trouvera quelqu'un qui, en ma considération, ravalera son estime jusque là.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
À l'espace des sciences aussi, l'équipe ravale sa déception et garde le lien avec le public via le numérique.Ouest-France, Fabienne RICHARD, 12/12/2020
Aussitôt elle les ravalait avec un grand soupir, comme quelqu'un qui reprend sa respiration.Marcel Proust (1871-1922)
Si nous pouvions enfin nous prendre nous-mêmes au sérieux, et prononcer les mots qu'hier nous disions à voix haute pour les ravaler aujourd'hui.Europarl
Avec elle aux commandes, les coaches de l'équipe américaines ont dû ravaler leur frustration ou s'en aller.Ouest-France, 15/02/2018
Certes, il avait aussi envisagé de ravaler la façade, mais ne savait pas que ces travaux s'avéraient urgents.Ouest-France, Fabienne MENGUY, 14/02/2021
Le temps de ravaler un sanglot et l'octogénaire d'origine britannique se replonge dans sa vie idéalisée d'avant.Ouest-France, 31/05/2020
Nous souhaitons ravaler les nombreuses façades dégradées qui enlaidissent notre environnement en y installant des peintures murales alliant street-art et tradition.Ouest-France, 26/02/2020
Forçons-la de ravaler ses paroles et d'avouer qu'elle les a dites par méchanceté.George Sand (1804-1876)
Cet été, la plus grande, environ 1 000 m², verra ses murs être ravalés et son éclairage changé.Ouest-France, Vincent DANET, 03/05/2021
Le bâtiment voyageurs – qui date de 1849 – est fermé, mais sa façade a été ravalée.Ouest-France, Jean-François VALLEE, 11/08/2021
Il avait proposé au premier de ravaler la façade de sa maison pour 3 000 €.Ouest-France, Yvan DUVIVIER, 11/06/2018
Dans ces conditions, les réformes institutionnelles sont ravalées à de simples modifications des procédures et réaménagements des prérogatives de pouvoir.Europarl
Elle signifie de prendre garde de ne pas nous ravaler par notre conduite au rang des animaux.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Il ne fait pas que réparer les fissures ou ravaler les façades.Ouest-France, 16/10/2012
Seules les marches ravalant la pente le font grincer des dents.Ouest-France, Sixtine LEROUGE, 28/09/2020
À moins huit (8', 17-25), le public ravalait sa salive alors qu'il donnait de la voix depuis plus d'une heure.Ouest-France, 30/04/2016
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RAVALER » v. act.

& reduplicatif. Avaler une seconde fois. Sa medecine luy est revenuë à la bouche, mais il l'a ravalée. Les animaux qui ruminent ravalent l'herbe qu'ils ont remaschée.
 
RAVALER, se dit figurément en Morale. Il m'est venu un bon mot sur les levres, mais comme il étoit trop piquant, je l'ay ravalé. Si ce brave sçait que vous ayez tenu de luy ces discours, il vous les fera bien ravaler.
 
RAVALER, signifie aussi, Mettre plus bas. Il faut ravaler cette tapisserie, elle est attachée trop haut. Ces bas ont cette incommodité, qu'ils se ravalent toûjours.
 
RAVALER, signifie aussi, Decroistre. La riviere étoit fort grosse, mais elle ravale tous les jours, elle diminuë.
 
RAVALER, signifie aussi, Ramender, diminuer de prix. Le bled ravale tous les jours au marché. La montre des vignes est belle, le vin doit ravaler de prix.
 
RAVALER, se dit aussi figurément en ce sens pour dire, Diminuer le merite de quelqu'un. Vous avez fort élevé la capacité de ce Docteur, mais un autre l'a bien ravalée. Un envieux ravale toûjours la gloire des belles actions.
 
RAVALER, signifie aussi, S'humilier. JESUS-CHRIST s'est ravalé jusqu'à prendre la figure d'un homme, d'un serviteur. Il a dit que plus un homme se ravaleroit, & plus il seroit exalté.
 
RAVALER, en termes de Maçonnerie, se dit de la derniere façon qu'on donne à un mur, soit qu'on le regratte avec la rippe, s'il est de pierre ; soit qu'on y donne un dernier enduit, s'il est de moilon, ou de plastre. Et parce qu'on commence cet ouvrage de haut en bas, c'est cela qui le fait appeller ravaler. Plusieurs Ouvriers en cuir disent aussi, qu'ils le ravalent, lors qu'ils le ratissent, qu'ils le rendent moins espais.
 
RAVALÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Drôles d'expressions Être au septième ciel Être au septième ciel

Être au septième ciel, ou bien, pour le dire en québécois, être aux oiseaux, c’est être transporté de joie.

21/12/2021