Email catcher

rebuter

définitions

rebuter ​​​ | ​​​ verbe transitif

Dégoûter (qqn) par les difficultés, le caractère ingrat (d'une entreprise). Rien ne le rebute. ➙ décourager.
Choquer (qqn), inspirer de la répugnance à. Ses manières me rebutent.

conjugaison

actif

indicatif

présent

je rebute

tu rebutes

il rebute / elle rebute

nous rebutons

vous rebutez

ils rebutent / elles rebutent

imparfait

je rebutais

tu rebutais

il rebutait / elle rebutait

nous rebutions

vous rebutiez

ils rebutaient / elles rebutaient

passé simple

je rebutai

tu rebutas

il rebuta / elle rebuta

nous rebutâmes

vous rebutâtes

ils rebutèrent / elles rebutèrent

futur simple

je rebuterai

tu rebuteras

il rebutera / elle rebutera

nous rebuterons

vous rebuterez

ils rebuteront / elles rebuteront

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Bref, il y a de quoi rebuter plus d'un touriste et lui faire préférer une autre destination, pour le plus grand malheur des hôteliers et restaurateurs français.Capital, 26/08/2016, « Attentats : les touristes américains prennent de plus en plus d'assurance… »
La succession de blagues très vulgaires et très violentes pourra rebuter.Ouest-France, Sylvestre Picard, 20/05/2018
J'aurai du courage et je ne me rebuterai pas.George Sand (1804-1876)
Une météo capricieuse, premièrement, qui a pu rebuter les nageurs d'autant plus que le bassin intérieur est fermé et vidé de son eau.Ouest-France, Victor MÉRAT, 27/08/2021
Mais si le concept de boire l'eau des toilettes peut rebuter, il s'avère bien plus intéressant qu'il n'y paraît.Ouest-France, 24/10/2019
La météo incertaine mais surtout le passe sanitaire obligatoire ont dû rebuter de nombreux potentiels visiteurs.Ouest-France, 27/07/2021
C'est rompre justement avec la culture froidement formaliste qui peut rebuter le lecteur du dictionnaire.Esprit, 2021 (Cairn.info)
Avec, entre autres, des portraits qui peuvent, a priori, rebuter.Ouest-France, Yann HALOPEAU, 03/11/2016
Il ne se laissa ni rebuter par les fastidieux détails qu'elles entraînaient, ni détourner par ses autres affaires ou par ses propres études.Bathild Bouniol (1815-1877)
De quoi rebuter les voyagistes avant tout soucieux d'optimiser leurs bénéfices.Géo, 15/05/2017, « Voyager autrement pour un monde meilleur ? »
Cela suffit à rebuter les candidats qui furent très peu nombreux à entreprendre cette démarche.Pouvoirs, 2010, Nicolas Clinchamps (Cairn.info)
D'où un point négatif du jeu qui pourrait en rebuter certains : le jeu est un éternel recommencement.Ouest-France, Marion BARGIACCHI, 04/05/2021
Mais elle a sur toutes les autres l'avantage de durer toujours et de ne se rebuter de rien.George Sand (1804-1876)
Sans jamais se rebuter, silencieux et obstiné, il accumula les manuscrits, poésie, critique, pièces de théâtre, romans et nouvelles.Guy de Maupassant (1850-1893)
Une idée qui peut rebuter nombre d'investisseurs, mais qui, dans la plupart des cas, est un pari gagnant.Capital, 08/03/2021, « Immobilier : les taux de rentabilité canons des parkings dans… »
Plus largement, les arômes séduisent un public que le goût de la bière pouvait, auparavant, rebuter.Ouest-France, Hélène FROMENTY, 11/08/2015
Au-delà du contexte sanitaire, qui pourrait rebuter certains, ce manque d'engouement n'étonne guère les élus.Ouest-France, Cyrille CALMETS, 01/06/2021
On peut entreprendre, avec ce fil conducteur, une lecture qui autrement ennuierait et rebuterait.Alphonse Aulard (1849-1928)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REBUTER » v. act.

Mespriser, rejetter quelque chose. Ce Receveur m'a rebuté sur un sac de mille francs une piece legere. Vous pouvez choisir le plus beau & le meilleur, & rebuter le reste, le laisser. Il ne faut pas qu'un Rapporteur rebute les parties, qu'il refuse de les entendre. Ce n'est pas là un homme d'acommodement, il rebute toutes les offres qu'on luy fait, tous les moyens qu'on luy propose.
 
REBUTER, signifie aussi, Degouter, empescher de poursuivre quelque dessein. Les difficultez qu'on luy a fait dans cette affaire l'ont rebuté, il n'y pense plus. Les espines de la Grammaire ont rebuté plusieurs escoliers de l'estude. Le refus qu'on luy a fait d'une telle grace l'a rebuté de la Cour. Quand on vient sur l'âge on se rebute du monde & de ses vanitez. On dit aussi, qu'un cheval se rebute, quand on luy donne trop de coups de foüet & d'esperon, il se cabre, & n'avance point.
 
REBUTÉ, ÉE. part. pass. & adj. On appelle un oiseau rebuté, celuy qui ne veut plus voler, ayant perdu courage. Nicod dit que ce mot vient de bouter, & de la particule re, qui signifie arriere, retro, & que c'est comme si on disoit, bouter en arriere. Menage le derive de but, comme si on disoit esloigner du but.
Le français des régions C'est en lavant qu'on devient lavande C'est en lavant qu'on devient lavande

L’origine du mot lavande interpelle. Sa forme rappelle en effet l’italien lavanda, qui signifie « lavage, toilette ».

22/04/2022