Email catcher

répugner

Définition

Définition de répugner ​​​ verbe transitif

verbe transitif indirect Répugner à.
littéraire Éprouver de la répugnance pour (qqch.). Répugner à une nourriture. Elle ne répugnait pas à cette perspective, à admettre cette perspective.
Inspirer de la répugnance à (qqn) ; faire horreur. Cette nourriture lui répugne. ➙ dégoûter. Ce type me répugne.
verbe transitif direct rare Dégoûter, rebuter (qqn).

Conjugaison

Conjugaison du verbe répugner

actif

indicatif
présent

je répugne

tu répugnes

il répugne / elle répugne

nous répugnons

vous répugnez

ils répugnent / elles répugnent

imparfait

je répugnais

tu répugnais

il répugnait / elle répugnait

nous répugnions

vous répugniez

ils répugnaient / elles répugnaient

passé simple

je répugnai

tu répugnas

il répugna / elle répugna

nous répugnâmes

vous répugnâtes

ils répugnèrent / elles répugnèrent

futur simple

je répugnerai

tu répugneras

il répugnera / elle répugnera

nous répugnerons

vous répugnerez

ils répugneront / elles répugneront

Synonymes

Synonymes de répugner verbe transitif

dégoûter, déplaire à, donner envie de vomir à, écœurer, faire horreur à, rebuter

Synonymes de répugner à

[+ infinitif] abominer (littéraire), avoir horreur de, haïr

rechigner à, renâcler à

Exemples

Phrases avec le mot répugner

C'est qu'entre toutes les idées qui doivent répugner à l'imagination, il n'en est pas de plus odieuse que celle de la perte de sa personnalité.Émile Gaboriau (1832-1873)
Mais, ma chère, cela me répugnera beaucoup ; cela aura l'air d'une espèce de triomphe... de nargue... vous entendez, pour les autres.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Il est des choses que nous devons accepter les yeux fermés, mais je répugnerais à tout accepter les yeux fermés.Europarl
Je répugnerais beaucoup à le demander au moment où l'on va discuter le budget de la guerre.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de REPUGNER v. neut.

Estre opposé, contraire, incompatible. On dit en Philosophie, Il n'y a rien qui repugne, qui empesche que telle chose ne soit. Cet Edit passera aisément, il n'y a personne qui y repugne, qui s'y oppose. Ce qui implique contradiction repugne au sens commun. Ce qui repugne à la foy doit être rejetté & condamné.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.