refleurir

 

définitions

refleurir ​​​ | ​​​ verbe intransitif

Fleurir de nouveau. Le rosier a refleuri. —  au figuré, littéraire Une amitié qui refleurit.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je refleuris

tu refleuris

il refleurit / elle refleurit

nous refleurissons

vous refleurissez

ils refleurissent / elles refleurissent

imparfait

je refleurissais

tu refleurissais

il refleurissait / elle refleurissait

nous refleurissions

vous refleurissiez

ils refleurissaient / elles refleurissaient

passé simple

je refleuris

tu refleuris

il refleurit / elle refleurit

nous refleurîmes

vous refleurîtes

ils refleurirent / elles refleurirent

futur simple

je refleurirai

tu refleuriras

il refleurira / elle refleurira

nous refleurirons

vous refleurirez

ils refleuriront / elles refleuriront

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Elle était la beauté antique : pour l'avoir seulement entrevue, le monde se mit à refleurir.Anatole France (1844-1924)
Elle avait dormi depuis le matin, sa figure était toute reposée ; le bonheur d'un seul jour faisait refleurir entièrement sa jeunesse.René Boylesve (1867-1926)
Dans la solitude, après les défaillances désespérées, après les renoncements éplorés, il arrive à l'âme de refleurir et se relever.Benjamin Constant (1767-1830)
Or, le village fut non-seulement épargné, mais encore, par une bénédiction toute spéciale, tous les habitants semblaient refleurir de santé, de force et de beaux enfants, avec un luxe merveilleux.Éliphas Lévi (1810-1875)
On avait bien le temps de vendre, la terreur était finie, le commerce allait refleurir.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il a partout cherché dans l'obscurité de la nature humaine la mélancolie latente et la vertu cachée, la fleur ignorée qu'un peu de bonté pouvait faire refleurir.Victor Hugo (1802-1885)
Elle passa ainsi trois mois délicieux, pendant lesquels sa beauté s'épanouit, et son âme oppressée sembla refleurir.Henry Gréville (1842-1902)
Ils avaient, dans une barbarie savante, organisée, fait refleurir la cordialité des âges d'or ; les uns et les autres consentaient à s'unir devant un danger qui les menaçait tous.Gabriel-Tristan Franconi (1887-1918)
Près de vous, je sentais mon âme refleurir comme la campagne au printemps ; un tourbillon de joie semblait vous environner !Émile Souvestre (1806-1854)
Ne méprise pas plus longtemps ta beauté, que tous les hommes adorent, et qui peut refleurir encore comme aux jours du passé.George Sand (1804-1876)
Elle avait dit cela, tout uniment, en remettant de l'ordre dans son joli étalage, en passant ses doigts effilés sur les roses qu'elle redressait et qu'elle faisait refleurir.Louis Ulbach (1822-1889)
Elle appartenait à ces effets qui s'implantent dans la mémoire pour y refleurir à certaines heures où l'âme cherche des consolations.Honoré de Balzac (1799-1850)
Ma tête s'est penchée ; le printemps est revenu avec ses rosées bienfaisantes et ne m'a point fait refleurir.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ne permettez pas à un malentendu insignifiant de flétrir ces fleurs printanières qui, une fois fanées, ne peuvent plus refleurir.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
La masse de la population était bonne encore ; le peuple avait conservé sa valeur d'autrefois ; quarante-quatre ans de soucis et d'alarmes avaient fait refleurir les anciennes vertus.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Le ciel était radieux ; le jardin se parait d'une verdure nouvelle et commençait à refleurir.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Au contact de son amitié si ardente, son cœur sentait refleurir sa jeunesse et renaître sa confiance.Henri Welschinger (1846-1919)
Les phrases les plus banales, les plus fanées, avaient l'air de refleurir sur ses lèvres ; et quand on jasait avec elle, on se sentait au printemps.Émile Blémont (1839-1927)
Déjà elle redevient belle, et la pourpre de la santé commence à refleurir sur son visage.George Sand (1804-1876)
Que les parents élèvent leurs filles en conséquence, et le mariage sans dot ne tardera pas à refleurir dans nos classes aisées.Charles Turgeon (1855-1934)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REFLEURIR » v. n.

Fleurir de nouveau. Au printemps on voit refleurir les arbres, toute la nature refleurit. Les plantes refleurissent en diverses saisons.
 
REFLEURIR, se dit figurément en choses morales. Les sciences & les arts refleurissent en Occident dans ces derniers siecles. Cette grande maison étoit éteinte, mais elle commence à refleurir. Ce Marchand avoit perdu son credit sur la Place, mais il commence à refleurir plus que jamais.
Les mots croisés du Robert Les mots de l'orthographe Les mots de l'orthographe

Vous soignez votre réputation de champion(ne) en dictées toutes catégories ? Alors testez vite notre grille de mots croisés dédiée aux mots de l’orthographe !

25/11/2020