réveiller

 

définitions

réveiller ​​​ verbe transitif

Tirer (qqn, un animal) du sommeil. ➙ éveiller. Vous me réveillerez à six heures. —  proverbe Il ne faut pas réveiller le chat qui dort, ranimer une affaire désagréable. —  locution, familier Un bruit à réveiller les morts, très fort.
Ramener à l'activité (une personne). Réveiller qqn de sa torpeur. —  (complément : chose) Réveiller un sentiment, de vieux souvenirs. ➙ ranimer.

se réveiller ​​​ verbe pronominal

Sortir du sommeil. ➙ s'éveiller. Se réveiller en sursaut.
au figuré Reprendre une activité après un état d'inaction. Allons, réveillez-vous ! —  (choses) Reprendre de la vigueur. Douleur qui se réveille.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je réveille

tu réveilles

il réveille / elle réveille

nous réveillons

vous réveillez

ils réveillent / elles réveillent

imparfait

je réveillais

tu réveillais

il réveillait / elle réveillait

nous réveillions

vous réveilliez

ils réveillaient / elles réveillaient

passé simple

je réveillai

tu réveillas

il réveilla / elle réveilla

nous réveillâmes

vous réveillâtes

ils réveillèrent / elles réveillèrent

futur simple

je réveillerai

tu réveilleras

il réveillera / elle réveillera

nous réveillerons

vous réveillerez

ils réveilleront / elles réveilleront

 

synonymes

se réveiller verbe pronominal

s'éveiller, sortir du sommeil, ouvrir un œil (familier)

se ranimer, reprendre conscience, revenir à soi

réapparaître, refaire surface, reprendre vie, sortir de l'oubli

réagir, se remuer (familier), se secouer (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'ai raconté plus haut l'histoire de ma première nuit, et l'on comprend que j'aie ensuite dû me réveiller un peu plus tard.Gérard de Nerval (1808-1855)
La lune pâle et verte planait dans ma chambre ; je venais de me réveiller, et d'obscures et ophidiennes visions me hantaient encore.Remy de Gourmont (1858-1915)
A moitié rassurée par cette grande résolution, elle s'endormit si bien que son père fut obligé de la réveiller au grand jour pour aller chercher l'eau du matin.Henry Gréville (1842-1902)
N'était-ce pas un rêve dont elle allait se réveiller plus triste et plus seule encore ?Madame Henri de la Ville de Mirmont (1860-1933)
Par ailleurs, citer les pays ne contribue qu'à alourdir le texte et à réveiller des réflexes nationalistes inutiles.Europarl
Si l'on se laisse aller à dormir, c'est fini, le froid vous engourdit et on meurt sans pouvoir se réveiller.Augustine Fouillée (1833-1923)
Les petits malheurs de l'existence, qu'il n'avait jamais trouvé de bon goût de prendre au tragique, avaient aussi le don de réveiller sa verve.Arvède Barine (1840-1908)
Il ne sera donc plus nécessaire, dit en passant, de réveiller beaucoup de personnes pendant leur sommeil, sans parler de tout l'argent que cela coûte.Europarl
Pendant ce temps, je m'occuperai de réveiller votre ancienne enveloppe avec toutes les précautions et les égards qu'elle mérite.Théophile Gautier (1811-1872)
Les dénonciateurs ont le mérite d’avoir secoué les bureaucrates pour les réveiller de leurs rêves.Europarl
Quelques fois, après une longue journée de fatigues, on se couchait sur la terre humide pour se réveiller étendu dans l'eau.Charles Roger Daoust (1865-1924)
Il n'était pas rare que des rapprochements imprévus avec leur situation vinssent réveiller des sentiments pénibles.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Il me semble que ce fait devait réveiller, dans l'esprit de l'auteur, des idées d'une toute autre importance.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Cependant ce trouble se dissipa, un second bruit pareil au premier acheva de le réveiller ; il regarda, et il reconnut que ces deux étoiles étaient les lanternes d'une voiture.Victor Hugo (1802-1885)
La jeune femme, très rieuse, répétait qu'il lui avait semblé le matin se réveiller à l'auberge, une auberge tenue par un prince, au bout d'un long voyage fait en rêve.Émile Zola (1840-1902)
Pour cela, d'accord ; mais pour faire de nous des hommes, pour réveiller notre cœur, pour nous rendre généreux, sensibles aux souffrances infinies du monde... pour cela, nous t'en défions.Jules Michelet (1798-1874)
C'est le propre de chaque douleur qui nous arrive de réveiller toutes les douleurs passées, que l'on croyait disparues et qui n'étaient qu'endormies.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Dès qu'ils eurent disparu, je courus réveiller mon compagnon, à qui je racontai rapidement ce qui s'était passé.Émile Souvestre (1806-1854)
Je voudrais dormir un an et me réveiller dans ta chambre, mais cela reviendra à peu près au même, excepté que mon sommeil pourra bien être un peu agité...Gaston Maugras (1850-1927)
Les vieux éléments d'une nature antérieure, pour ainsi dire, à la nôtre, semblent se réveiller en nous à ces souvenirs.Benjamin Constant (1767-1830)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « REVEILLER » v. act.

Interrompre le sommeil de quelqu'un. On a reveillé ce Ministre à cause de l'arrivée d'un Courier. Ce paresseux dormiroit jusqu'à midy, si on ne le reveilloit. On picque, on tourmente les lethargiques pour les reveiller. Il faut reveiller les Moines pour les faire aller à Matines.
 
REVEILLER, se dit aussi figurément de ceux qui reprennent le soin de leurs affaires, aprés les avoir long-temps negligées. Ce Seigneur laissoit aller toute sa maison à l'abandon, il s'en reposoit sur ses Intendants ; mais il s'est reveillé de son assoupissement, il prend connoissance de ses affaires. Le pecheur s'endort dans le vice, mais Dieu luy fait la grace de se reveiller & de se convertir.
 
REVEILLER, se dit aussi des choses qui paroissent éteintes & assoupies, & qui reparoissent de nouveau. Tel incendie sembloit éteint, mais il s'est de nouveau reveillé. Le tremblement de terre avoit cessé, mais il s'est reveillé de plus belle.
 
REVEILLER, se dit aussi des passions de l'ame. Un Orateur doit de temps en temps reveiller l'attention de ses auditeurs par quelque chose agreable qui reveille l'esprit. Cet objet a reveillé son amour, sa douleur, sa haine, sa tendresse.
 
REVEILLER, se dit aussi des actions, des procés, des querelles. Si vous luy faites d'un costé cette demande, cela reveillera les pretentions qu'il a d'ailleurs contre vous. Ce mauvais rapport a reveillé la querelle de ces Gentilshommes qui étoient accommodez.
 
REVEILLER, se dit proverbialement en ces phrases. Il ne faut pas reveiller le chat qui dort, pour dire, renouveller une querelle assoupie, un mauvais procés pendu au croc. On dit aussi à celuy à qui on porte une santé, A vous, je vous reveille. On crie la nuit en plusieurs villes, Reveillez vous gens qui dormez, priez Dieu pour les trespassez.
Le mot du jour Vaxxie Vaxxie

Un nouveau terme apparu en ce début d’année 2021 circule sur le web jusqu’à en devenir une véritable tendance : il s’agit du mot vaxxie.

Yosra Ghliss 03/02/2021