ranimer

 

définitions

ranimer ​​​ verbe transitif

Rendre la conscience, le mouvement à. ➙ réanimer ; réanimation. Ranimer un noyé.
Revigorer, vivifier. L'air de la montagne m'a ranimé.
abstrait Redonner de l'énergie à. ➙ réconforter. Ce discours ranima les troupes. —  Ranimer l'ardeur de qqn. ➙ réveiller.
Redonner de la force, de l'éclat à (un feu). ➙ attiser, rallumer. Ranimer la flamme.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je ranime

tu ranimes

il ranime / elle ranime

nous ranimons

vous ranimez

ils raniment / elles raniment

imparfait

je ranimais

tu ranimais

il ranimait / elle ranimait

nous ranimions

vous ranimiez

ils ranimaient / elles ranimaient

passé simple

je ranimai

tu ranimas

il ranima / elle ranima

nous ranimâmes

vous ranimâtes

ils ranimèrent / elles ranimèrent

futur simple

je ranimerai

tu ranimeras

il ranimera / elle ranimera

nous ranimerons

vous ranimerez

ils ranimeront / elles ranimeront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais une circonstance où ma chère bonne maman eut véritablement tort à mes yeux, vint bientôt ranimer ma préférence pour ma mère.George Sand (1804-1876)
Puis, tout à coup, pour la ranimer, voilà toutes ces femmes qui frappent dans leurs mains, et remplissent l'air de leurs cris.Jules Janin (1804-1874)
Mon second lui dit tout ce qu'il put pour la ranimer et l'encourager, et avec une cuillère lui fit couler du bouillon dans la bouche.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Les paysans la croyaient magicienne, car elle opérait le miracle de ranimer la volonté et de rendre l'espérance.George Sand (1804-1876)
Mais tout à coup les baladins et les danseuses venaient ranimer l'attention des convives fatigués, en éveillant leurs sens.Paul Lacroix (1806-1884)
Accablés, ils maudissaient leurs fatigues, jusqu'à ce que le jour et l'ennemi vinssent les ranimer.Philippe-Paul de Ségur (1780-1873)
Avec ceux-ci je n'étois pas en peine de varier la conversation, ni de la ranimer lorsqu'elle languissoit ; et ils me sembloient assez contens de ma façon de causer avec eux.Jean-François Marmontel (1723-1799)
Il semblait que son énergie et son audace ne dussent se ranimer qu'au milieu des discordes civiles.Joseph Kervyn de Lettenhove (1817-1891)
L'indication capitale commande de ranimer les forces qui s'éteignent ; les moyens propres à suspendre les évacuations ne viennent qu'en sous-ordre.Charles Anglada (1806-?)
On dirait qu'à leurs premiers sons les esprits durent s'adoucir, les mœurs se polir, les affections nobles se ranimer, le génie reprendre son essor, et la société tous ses charmes.Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
C'était horrible, et plus d'un détournait la tête pour ne plus voir, quand un incident nouveau vint ranimer tous les cœurs.Charles Durand (1863-1907)
Quand elle eut réussi à la ranimer, elle se jeta à ses pieds et lui demanda pardon avec des sanglots qui partaient d'un cœur naturellement bon.George Sand (1804-1876)
Comme première mesure destinée à le ranimer, une personne lui introduisit très doucement le doigt dans la bouche et replaça sa langue dans la position naturelle.Éliphas Lévi (1810-1875)
Ce que voyant le jeune comte, il jugea qu'il était temps de payer de sa personne, afin de ranimer par son exemple sa troupe découragée.George Sand (1804-1876)
Nous essayons de ranimer ces hommes et ces femmes, quelquefois avec une correspondance, trop souvent avec une lettre.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Il montra le plus grand courage ; blessé très-dangereusement au bras, il parvint, par son exemple, à ranimer l'équipage, et à tirer la chaloupe du mauvais pas où elle s'était engagée.Napoléon Bonaparte (1769-1821)
La mortification de la chair, par le célibat, le jeûne et les flagellations, était grossière et charnelle en ce sens qu'elle ne servait qu'à ranimer ses révoltes.George Sand (1804-1876)
Et souvent on pouvait ainsi les voir à genoux, pendant de longues minutes, s'efforçant de ranimer un blessé, attendant qu'il eût rouvert les yeux.Émile Zola (1840-1902)
Comme ils passaient sur un des ponts, il les supplie d'arrêter et d'aller lui chercher un peu de vin ou d'eau-de-vie pour ranimer ses forces.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Cette vaillante femme n'avait rien perdu de son énergie, vraiment surhumaine, et, par ses paroles encourageantes, elle parvint à ranimer ses compagnons.Jules Verne (1828-1905)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « RANIMER » v. act.

Redonner la vie à quelques corps. JESUS-CHRIST ranima le Lazare qui étoit mort quatre jours auparavant.
 
RANIMER, se dit figurément en Morale. Ranimer la colere de quelqu'un, le courage, pour dire, Renouveller sa passion, l'ardeur qu'il avoit perduë. Ce Prince étoit fort adouci, mais ce nouveau rapport l'a ranimé à la guerre. Les soldats fuyoient de toutes parts, mais les Officiers les ont ranimez, & ils sont revenus à la charge.
 
On dit aussi, Ranimer le feu, pour dire, le souffler, le reveiller ; & qu'il se ranime, pour dire, qu'il reprend de nouvelles forces, lors qu'on le croyoit éteint aprés un incendie. On dit la même chose du vent qui étoit adouci, & qui se renforce.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020