éveiller

 

définitions

éveiller ​​​ verbe transitif

littéraire Tirer (qqn, un animal) du sommeil. ➙ réveiller (plus courant).
Rendre effectif, manifester (une disposition, etc.). La lecture éveille l'imagination. —  Éveiller l'esprit de (qqn).
Faire naître, apparaître (un sentiment, une idée). ➙ provoquer, révéler, susciter. Éveiller les soupçons. Éveiller la curiosité. ➙ exciter, piquer.

s'éveiller ​​​ verbe pronominal

Sortir du sommeil. ➙ se réveiller. —  S'éveiller à (un sentiment), l'éprouver pour la première fois. S'éveiller à l'amour.
(sentiments, idées) Naître, se manifester. Sa curiosité s'éveilla.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'éveille

tu éveilles

il éveille / elle éveille

nous éveillons

vous éveillez

ils éveillent / elles éveillent

imparfait

j'éveillais

tu éveillais

il éveillait / elle éveillait

nous éveillions

vous éveilliez

ils éveillaient / elles éveillaient

passé simple

j'éveillai

tu éveillas

il éveilla / elle éveilla

nous éveillâmes

vous éveillâtes

ils éveillèrent / elles éveillèrent

futur simple

j'éveillerai

tu éveilleras

il éveillera / elle éveillera

nous éveillerons

vous éveillerez

ils éveilleront / elles éveilleront

 

synonymes

s'éveiller verbe pronominal

se réveiller, ouvrir les yeux, ouvrir un œil (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Dans ces moments-là, il faut faire un effort de conscience pour s'éveiller à une vie nouvelle, supérieure, spirituelle.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Mornac, l'un des premiers à s'éveiller, reconnut ce redoutable signal de combat du chef agnier.Joseph Marmette (1844-1895)
Les gens du château vont s'éveiller, et ils ne doivent pas nous trouver debout si matin.Ernest Capendu (1826-1868)
Les mots qui avaient frappé mon oreille, continua le docteur, retentissaient dans mon cerveau sans éveiller la notion d'une signification précise.Jules Lermina (1839-1915)
Nous devrions cependant faire bien comprendre que l'aide que nous octroyons est de nature subsidiaire – nous ne devons pas éveiller de faux espoirs.Europarl
Somme toute, nous étions chez nous, pouvant entrer et sortir à toute heure de nuit sans éveiller l'attention des voisins.Charles Barbara (1817-1866)
Comme j'ai ouï dire également que la beauté est la première et la principale qualité pour éveiller l'amour.Miguel de Cervantès Saavedra (1547-1616), traduction Louis Viardot (1800-1883)
En ce qui concerne ces candidats, on l'a déjà dit, nous devrions éviter d'éveiller l'impression que nous exigeons d'eux des normes plus élevées que celles auxquelles nous satisfaisons.Europarl
Nous ne pouvons éveiller des attentes dans des domaines tels que les fonds structurels ou l'aide extérieure, par exemple, et ne les satisfaire qu'après d'importants retards.Europarl
De ces préliminaires destinés à éveiller l'attention et à provoquer les souvenirs, je vais passer aux faits qui constatent, aux particularités qui dévoilent, aux traits qui caractérisent.Joseph Fouché (1759-1820)
Il s'y brisa les doigts, et s'y épuisa de fatigue, au risque d'éveiller quelqu'un en secouant trop fortement la porte.George Sand (1804-1876)
En effet, il avait l'habitude de comparer toujours ce qu'il entendait ou lisait à un certain texte déjà connu et sentait s'éveiller son admiration s'il ne voyait pas de différences.Marcel Proust (1871-1922)
La verdeur de certains articles allait, de temps à autre, éveiller leur sévérité et raviver les nuances.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
L'aspect d'une belle nature contribue puissamment à éveiller l'amour en nous, ou à lui donner plus de prestige.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
L'auteur, en usant de verbes gros et de termes souvent orduriers, a voulu éveiller en nous l'idée de la grossièreté paysanne.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Il allait dire « de ton mariage » ; mais ce mot prononcé en ce moment ne pouvait qu'éveiller des douleurs et des hontes nouvelles : il le retint à temps.Hector Malot (1830-1907)
Je n'étais plus ni gentilhomme, ni prêtre, et, comme homme, je devais éveiller partout la méfiance.Louis Ulbach (1822-1889)
Je m'efforçais de paraître calme et gai, pour n'éveiller aucun soupçon et éviter les questions importunes.Alexandre Pouchkine (1799-1837), traduction Louis Viardot (1800-1883)
Il me semble que ce comportement ne pourra qu'éveiller la méfiance des électeurs s'il s'agit d'un vote nominal.Europarl
Aussi se livra-t-il avec passion au travail qu'elle lui avait conseillé, et il lui semblait qu'il venait de s'éveiller à une vie nouvelle et pleine de charmes.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « EVEILLER » v. act.

Rompre le sommeil de quelqu'un. La Tragedie de Mariane commence par un songe qui eveilla Herode en sursaut. Eveillez moy demain de bon matin. Il s'eveille tous les jours au chant du coq. On faisoit un bruit capable d'eveiller un mort. Ce mot vient de evigilare. Nicod. Du Cange témoigne que les Moines appelloient eveille-fou, la cloche qu'on sonnoit pour les reveiller afin d'aller à Matines.
 
EVEILLER, figurément signifie aussi, Rendre plus gay, plus ardent à quelque chose. Cet esprit est pesant, il le faut mettre au College pour l'eveiller un peu. Le stile de cet Auteur est trop triste, trop serieux, il faudroit y mesler quelques pensées gayes pour l'eveiller un peu.
 
EVEILLÉ, ÉE. part. & adj.
 
EVEILLÉ, est aussi subst. C'est un eveillé qui desjeune dés le matin. C'est un eveillé dont il se faut garder. Il est bien eveillé, quand il s'agit du gain. Il fait bon cageoller cette fille, c'est une eveillée qui est de bon appetit.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020