sacrer

 

définitions

sacrer ​​​ verbe transitif

Consacrer (qqn) par la cérémonie du sacre. Sacrer un roi (➙ introniser), un évêque.
au figuré Conférer un caractère sacré à. —  (avec un attribut) Attribuer un titre à. Être sacré champion olympique.

sacrer ​​​ verbe intransitif

vieilli ou régional Jurer, blasphémer (➙ sacre).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je sacre

tu sacres

il sacre / elle sacre

nous sacrons

vous sacrez

ils sacrent / elles sacrent

imparfait

je sacrais

tu sacrais

il sacrait / elle sacrait

nous sacrions

vous sacriez

ils sacraient / elles sacraient

passé simple

je sacrai

tu sacras

il sacra / elle sacra

nous sacrâmes

vous sacrâtes

ils sacrèrent / elles sacrèrent

futur simple

je sacrerai

tu sacreras

il sacrera / elle sacrera

nous sacrerons

vous sacrerez

ils sacreront / elles sacreront

actif

indicatif

présent

je sacre

tu sacres

il sacre / elle sacre

nous sacrons

vous sacrez

ils sacrent / elles sacrent

imparfait

je sacrais

tu sacrais

il sacrait / elle sacrait

nous sacrions

vous sacriez

ils sacraient / elles sacraient

passé simple

je sacrai

tu sacras

il sacra / elle sacra

nous sacrâmes

vous sacrâtes

ils sacrèrent / elles sacrèrent

futur simple

je sacrerai

tu sacreras

il sacrera / elle sacrera

nous sacrerons

vous sacrerez

ils sacreront / elles sacreront

 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'est forcer le succès et bâillonner la critique, c'est se faire sacrer grand homme à bon compte, en déplaçant la question du talent et de la morale.Émile Zola (1840-1902)
Cesse de t'affliger ; il faut en sacrer un autre.Volney (1757-1820)
C'est lui qui fit sacrer empereur un neveu obscur.Gustave Le Bon (1841-1931)
En revanche, il savait compter et sacrer dans toutes les langues.Paul Mahalin (1838-1899)
Il est revenu, heureux de la revoir et heureux aussi d'avoir tenu ses promesses, d'avoir vécu toute une année en garçon sage, sans sacrer ni boire.Louis Hémon (1880-1913)
Il avait besoin des évêques pour lui donner les ordres et le sacrer.Jules Michelet (1798-1874)
Le chef, qui n'en est pas à sa première rencontre avec ces landsharks, ces requins d'eau douce, change de couleur et se met à sacrer comme un diable.Georges Eekhoud (1854-1927)
Je prêtai donc mon ministère pour sacrer un des nouveaux évêques élus, qui, à son tour, sacra les autres.Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord (1754-1838)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SACRER » verb. act.

Dedier à Dieu une chose, ou une personne, la devoüer à son service avec certaines prieres, onctions & solemnités. On sacre les Rois & les Evesques : les Abbés & les Abbesses sont seulement benits. Les Eglises se dedient, les calices se sacrent. On sacre, on benit des pains, des pastes, des medailles.
 
SACRÉ, ÉE. part. & adj.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir Top 10 des mots qui vous font parler latin sans le savoir

Rosa, rosa, rosam, rosae, rosae, rosa... Si cette petite rengaine réjouit les forts en thème, elle peut aussi rappeler de mauvais souvenirs à certains ! Pourtant, comme les autres langues romanes, le français est issu du latin et la majorité de son lexique est héritée de cette langue morte. Certains mots et expressions ont même été directement empruntés à la langue latine, et nous les employons quotidiennement sans forcément nous en rendre compte. Pour preuve, je vous propose un petit voyage au cœur de la langue française afin de découvrir dix mots latins qui se sont dissimulés dans notre vocabulaire. In fine, plutôt vivace le latin !

Édouard Trouillez 19/12/2019