sanctuaire

définitions

sanctuaire ​​​ nom masculin

Lieu le plus saint d'un temple, d'une église.
Édifice consacré aux cérémonies du culte ; lieu saint. Delphes, sanctuaire d'Apollon.
au figuré Territoire inviolable. ➙ asile, refuge.
spécialement Territoire couvert par la dissuasion nucléaire.

synonymes

sanctuaire nom masculin

temple, église

asile, haut lieu, refuge, réserve

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
C'était le moment de nous sauver ensemble par un grand acte de foi ; car, moi aussi, j'aurais fondé dans ces montagnes un sanctuaire sans tache.George Sand (1804-1876)
Concentrant leurs affections en elles-mêmes, timides et craintives, elles n'ouvrent guère le sanctuaire de leur âme à des tiers, si sûres qu'elles soient de leur amitié.Octave Féré (1815-1875)
Faudra-t-il donc que le sanctuaire échappe du sanctuaire, que l'arche se replace sous les tentes, sous le pavillon du ciel ?Jules Michelet (1798-1874)
Sur son refus, on en vint aux coups et l'on se battit, à coups de serpette, sur le seuil même du sanctuaire.Rodolphe Reuss (1841-1924)
L'attendriez-vous de ceux que vous appelez vos amis, quand vous ne l'avez pas senti en dedans de vous, dans le silence du sanctuaire ?Eugène Delacroix (1798-1863)
Je franchis le pas, je surmontai mon aversion pour ce contact avec le public, qui viole la pureté de l'âme et flétrit le sanctuaire de la pensée.George Sand (1804-1876)
Ces figures savamment composées et modelées ne sont pas un des moindres ornements du sanctuaire.Bathild Bouniol (1815-1877)
Une autre, à ma place et en mon absence, suspend-elle en festons les bluets et les roses aux frêles arceaux du sanctuaire ?Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Elle avait tenu jusqu'alors ses domestiques et même ses amis à une certaine distance du sanctuaire de sa pensée.George Sand (1804-1876)
Le comte fit les honneurs de son sanctuaire avec la grâce élégante qui lui était propre et la bonhomie d'un homme de talent.Octave Feuillet (1821-1890)
Son amante exaltée fait de lui un sanctuaire d'amour et regarde la tendresse qu'elle éprouve comme une émanation céleste.Johann Georg Zimmermann (1728-1795), traduction Xavier Marmier (1809-1892)
La vie des trois quarts des artistes se consume à produire les parties incomplètes d'un tout qui reste et meurt à jamais enfoui dans le sanctuaire de leur pensée.George Sand (1804-1876)
Outre l'appartement qui renferme l'autel, le temple en contient deux autres, à droite et à gauche du sanctuaire.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Quand nous sommes enfin dans le sanctuaire, que nous font les cris tumultueux du dehors ?Hector Berlioz (1803-1869)
C'était un sanctuaire que la vie d'un homme sous ce rapport ; c'était une arche sainte dont jamais dans le monde la main la plus hardie ne soulevait le voile...Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
Mon arche reposait dans un triple sanctuaire, derrière des courtines de pourpre et des candélabres allumés.Gustave Flaubert (1821-1880)
A l'extrémité il y a un sanctuaire avec des tables en forme d'autel ; sur ces autels étaient disposées des fourrures précieuses et d'autres emblèmes mystérieux.Adam Charles Gustave Desmazures (1818-1891)
Dans le sanctuaire, aux pieds de la statue, s'élève une table destinée aux collège des prêtres.Jean Anthelme Brillat-Savarin (1755-1826)
Il n'y a rien de changé dans le sanctuaire de vos livres canadiens, mon père...Hector Bernier (1886-1947)
Les soins de l'autel ne regardent que moi et ceux que j'y commets sous mes ordres, dans le secret du sanctuaire.Octave Feuillet (1821-1890)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SANCTUAIRE » s. m.

Le lieu le plus saint & le plus retiré du Temple de Jerusalem, où on conservoit l'Arche de l'Alliance, & où il n'étoit permis d'entrer qu'au Grand Prêtre. Quelques-uns croyent que tout le Temple étoit appellé Sanctuaire, & que l'Arche étoit dans le secret Oratoire.
 
On appelle aussi dans l'Eglise le Sanctuaire, le lieu du Choeur fermé par le chancel, où est le Tabernacle, & où repose le St. Sacrement.
 
On dit, Examiner quelque chose au poids du Sanctuaire, pour dire, à un poids juste & exact, parce que chez les Juifs c'étoient les Prestres qui gardoient des poids de pierre, qui servoient d'un original & d'un estalon pour regler & estalonner tous les autres, mais qui n'estoit point different du poids royal ou profane. Du Cange dit que le nom de Sanctuaire a été donné tant aux Eglises qu'aux cimetieres & aux asyles des Eglises Anglicanes, devant qu'ils fussent abrogez par Henry VIII. aux chasses des reliques, & generalement à tous les biens Ecclesiastiques.
Le mot du jour « Abruti ! » « Abruti ! »

Abruti est le participe passé du verbe abrutir.

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron 10/06/2021