satanique

définitions

satanique ​​​ adjectif

De Satan ; inspiré par Satan. ➙ démoniaque, diabolique. Culte satanique.
Qui évoque Satan, est digne de Satan. ➙ infernal. Une ruse satanique.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
La grande tête satanique surplombait, immobile, l'étroit chemin ; ses gros yeux flamboyants dardaient des lueurs rouges.Jean Rameau (1858-1942)
Mais cette attitude satanique de feinte débauche était plus stupéfiante encore que les soupirs et les pâmoisons.René Boylesve (1867-1926)
Elle fut le satanique succube de cet heureux infortuné, qui se trouvait au comble de la félicité, et ne mesurait pas la profondeur de sa chute.Georges Ohnet (1848-1918)
Le commerce est satanique, parce qu'il est une des formes de l'égoïsme, et la plus basse et la plus vile.Charles Baudelaire (1821-1867)
De pareils caprices de langue trop répétés, de trop fréquentes appellations bestiales témoignent d'un côté satanique dans l'amour.Charles Baudelaire (1821-1867)
Il clignait son œil satanique, agitant le pouce à la hauteur de son épaule, me faisant signe de regarder derrière lui.Hector France (1837-1908)
Régulus tâche de donner l'air le plus satanique possible à sa bonne grosse figure dont l'expression jubilante fait son désespoir.Eugène Sue (1804-1857)
L'écrivain paraît de plus en plus sous l'empire d'une folie malsaine dans laquelle un sentiment domine : la haine satanique du christianisme.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Il se débat, agite ses petites ailes et essaye encore de voler, mais le matassin rit d'un rire satanique.Victor Hugo (1802-1885)
N'en ayant point trouvé qui le satisfit pleinement, son humeur satanique s'exaspéra, et à quatre heures du matin il vint faire un vacarme épouvantable à ma porte.George Sand (1804-1876)
Mais le roman, toute satanique que puisse être son origine, n'entre pas dans cette catégorie.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
Comment a-t-il osé son fameux sonnet, lui, l'immortel satanique, comment n'a-t-il pas rougi de ces vers, d'ailleurs insanes ?Fernand Kolney (1868-1930)
Goethe trouva ce caractère satanique tout fait ; il n'eut qu'une voyelle à changer dans le nom de cet infernal personnage.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
On y eût généralisé publiquement, affiché l'inceste, la vieille condition satanique pour produire la sorcière, à savoir, que la mère conçût de son fils.Jules Michelet (1798-1874)
Son extrême propreté et la douceur de ses manières ont toujours suffi, dans le petit cercle où il vit, pour lui faire pardonner certain penchant pour l'école satanique.George Sand (1804-1876)
Une joie satanique illuminait son visage, il commençait à prendre sa revanche à sa manière.Octave Féré (1815-1875)
Des objets d'art, des statues, des tableaux respirant la plus affreuse luxure ornaient la pièce au fond de laquelle s'élevait l'autel satanique.Jules-Paul Tardivel (1851-1905)
En disant ces mots, ses yeux brillent d'un éclat sinistre ; l'inspiration satanique dont elle vient de recevoir la commotion perce à la surface !Eugène-François Vidocq (1775-1857)
De pareils caprices de langue, trop répétés, de trop fréquentes appellations bestiales témoignent dun côté satanique dans lamour ; les satans nont-ils pas des formes de bêtes ?Charles Baudelaire (1821-1867)
La vie du jeune homme dura pourtant longtemps encore ; et, pendant longtemps la ronde satanique tournoya rapide et hurlante autour de la victime.Joseph Marmette (1844-1895)
Afficher toutRéduire
Les mots croisés du Robert Les mots du voyageur Les mots du voyageur

En attendant de pouvoir explorer de lointaines contrées, voyagez avec les mots-croisés du Robert... Une nouvelle grille thématique à découvrir ici !

10/06/2021