séminaire

 

définitions

séminaire ​​​ nom masculin

Établissement religieux où étudient les jeunes clercs qui doivent recevoir les ordres (dit aussi grand séminaire). —  Petit séminaire, qui préparait au grand séminaire.
Groupe de travail d'étudiants, sous la direction d'un enseignant. Séminaire en ligne. ➙ webinaire.
Réunion d'ingénieurs, de spécialistes, etc. pour l'étude de certaines questions. ➙ colloque. Séminaire de vente.
 

synonymes

séminaire nom masculin

cours, colloque, conférence, congrès, forum, rencontre, symposium, groupe de travail

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le grand séminaire est tenu par les lazaristes français, les élèves y sont au nombre d'une vingtaine.Ernest Michel (1837-1896)
En dépit qu'il en eût, il lui savait gré d'être l'ornement, la grâce du séminaire.Anatole France (1844-1924)
Je viens au monde dans un lit de vieux bois qui a des punaises de village et des puces de séminaire.Jules Vallès (1832-1885)
Il sera conservé ou établi dans chaque diocèse un seul séminaire, pour la préparation aux ordres, sans entendre rien préjuger, quant à présent, sur les autres maisons d'instruction et d'éducation.Aristide Briand (1862-1932)
J'espère que vous aurez l'occasion d'assister au séminaire des 6 et 7 novembre, où vous pourriez désirer vous exprimer à nouveau sur ces points.Europarl
Pour la conduite et l'instruction des jeunes élèves reçus dans le séminaire, il y aura un vicaire supérieur et trois vicaires directeurs subordonnés à l'évêque.Aristide Briand (1862-1932)
Il y a un an, nous avons organisé un séminaire sur le thème name, fame and shame.Europarl
Je m’excuse si je me suis mal fait comprendre lors du séminaire du 8 mars.Europarl
A ce séminaire pourront participer tous les parlementaires intéressés, afin d'établir les contenus et surtout une méthodologie permettant une bonne discussion avant d'arriver à la proposition en 2001.Europarl
Ses dévotions d'enfant, son éducation du séminaire, sa foi de jeune prêtre, tout s'en était allé, submergé, emporté, laissant la place nette.Émile Zola (1840-1902)
Boufflers, depuis qu'il a quitté le séminaire, a mené joyeusement la vie, dépensant sans compter, faisant des dettes, ainsi qu'il convient à un jeune seigneur de l'époque.Gaston Maugras (1850-1927)
Nous organiserons un deuxième séminaire public européen au mois de septembre afin de pouvoir ensuite présenter un programme tangible avant la fin de l’année.Europarl
Il ne peut s'agir de personnes qui pensent participer à un séminaire, mais bien de personnalités qui représentent les gouvernements et qui maintiennent le contact avec ces gouvernements.Europarl
Un séminaire a été organisé les 24 et 25 octobre 1996 et les conclusions de ce travail ont été adoptées par les partenaires les 28 et 29 novembre 1996.Europarl
Ses études achevées, il devient professeur à son tour dans le séminaire où il a été élevé.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
À l'ouverture, on prononça vingt-cinq discours en vingt-cinq langues, et on appela le nouvel établissement le séminaire de toutes les nations.Jules Michelet (1798-1874)
Sans le l'aire rentrer dans la maison paternelle, on l'avait ensuite placé dans un séminaire, en lui signifiant qu'il embrasserait l'état ecclésiastique, pour lequel il ne se sentait aucun goût.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Enfin on a vu qu'ils avaient choisi les cent vingt noms qui devaient entrer pour la première fois dans l'urne du séminaire.Émile Vincens (1764-1850)
J'espère que vous le ferez entrer au séminaire, et qu'il confessera dans quelques années vos jolis petits péchés.George Sand (1804-1876)
Le séminaire au cours duquel nous avons échangé des informations et eu des discussions avec les bénéficiaires actuels et potentiels a été couronné de succès, d'autres séminaires sont en préparation.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SEMINAIRE » s. m.

Lieu où on instruit les jeunes Ecclesiastiques des devoirs, des ceremonies & des fonctions des ministeres sacrez. Presque tous les Evesques ont établi des Seminaires dans leurs Dioceses aux despens de leur Clergé. Les Seminaires sont d'une grande utilité à l'Eglise.
 
SEMINAIRE, se dit par extension des lieux où on apprend à bien vivre, à bien faire les fonctions de sa profession. La maison de cette Princesse est un seminaire de vertu, d'honnesteté. L'Hostel des Mousquetaires est un seminaire d'Officiers. La Maison des Gobelins est un seminaire de bons Ouvriers en toutes sortes de manufactures, de beaux arts.
Vidéos Épivarder, par Alain Rey Épivarder, par Alain Rey

Saviez-vous que le verbe épivarder, couramment utilisé au Québec, était employé au XVIIe siècle dans les provinces de l'ouest de la France ? Écoutez Alain Rey nous raconter l'histoire de ce mot, témoin du lien profond entre le français québécois et le français de France.

Alain Rey 16/09/2020