sobriquet

 

définitions

sobriquet ​​​ nom masculin

Surnom familier, généralement moqueur.
 

synonymes

sobriquet nom masculin

surnom, petit nom (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Ce sobriquet, les enfants l'avaient ramassé, et il avait valu à mon père bien des horions.Claude Tillier (1801-1844)
On donne encore populairement aux coiffeurs le sobriquet de merlans ; c'est un héritage qui leur vient des perruquiers du siècle dernier.Paul Sébillot (1843-1918)
C'est facile, mais c'est bien usé ; le dernier écrivain qui a eu recours à ce moyen de publicité y a gagné le sobriquet d'« homme de lettres de faire part ».Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Ses amis le nomment le chien du régiment, rien ne le peint mieux que ce sobriquet.Honoré de Balzac (1799-1850)
Jamais il ne put se relever de cette chute ; le sobriquet lui en est resté à toujours ; il en était désespéré.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Ce sobriquet est dû au bonheur qu'il a eu de ne jamais perdre la vie dans les entreprises extrêmement audacieuses qu'il a exécutées.Honoré de Balzac (1799-1850)
Les meilleurs gentilshommes portaient, comme sobriquet ou même comme nom, les mots de « vilain » et de « manant ».Oscar de Poli (1838-1908)
Ce sobriquet caressait sa vanité, qui n'était pas médiocre, et ses subordonnés ne l'ignoraient pas.Émile Gaboriau (1832-1873)
Au passage - je suis sûr que même vous en avez eu vent -, la présidence autrichienne semble avoir acquis la réputation qui accompagne le sobriquet .Europarl
Tant de médecins ne justifient que la moitié du sobriquet !Pierre Véron (1833-1900)
C'était un sobriquet, à n'en pas douter ; mais il avait l'énorme avantage de les désigner aussi nettement qu'il était nécessaire.Jules Lermina (1839-1915)
C'était un enfant de troupe qui avait été élevé dans la chambrée, petit de taille et peut-être un peu noué : de là lui était venu son sobriquet.Louis Reybaud (1799-1879)
Cet ignoble sobriquet, appliqué aux beaux phénomènes que j'ai vus là, dépose contre la petite dose de poésie de notre peuple et son peu d'imagination...Eugène Delacroix (1798-1863)
Ce fut à un gentleman dont le nom était d'une prononciation difficile, et dont la recherche luxueuse en ce genre était connue, que le sobriquet fut d'abord appliqué.Eugène Muller (1826-1913)
C'était un sobriquet qui lui avait été donné au bagne pour se moquer de son peu de finesse.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Était-ce son nom véritable, ou un sobriquet, venant de son habituelle façon de traiter les gens avec qui il faisait des affaires ?Georges Ohnet (1848-1918)
A la fin du quinzième siècle, les poëtes profanes allaient faire leur apprentissage dans ces associations joyeuses, où chacun oubliait son véritable nom pour prendre un sobriquet et une devise.Paul Lacroix (1806-1884)
Sobriquet tiré soit de ses qualités physiques ou morales, soit des occasions de guerre dans lesquelles il s'était trouvé.Charles Gailly de Taurines (1857-1941)
C'était sans doute à la manière dont je portais cet uniforme que j'avais dû mon dernier sobriquet.Mayne Reid (1818-1883), traduction Henriette Loreau (1815-1883)
Ces joueuses-là n'avaient pas moins d'occasions que les autres courtisanes de gagner l'honneur ou la honte d'un sobriquet.Paul Lacroix (1806-1884)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOBRIQUET » s. m.

Epithete burlesque qu'on donne à quelqu'un en derision de quelque chose qu'il a dite ou faite mal à propos. Les habitans des petites villes sont sujets à se donner des sobriquets les uns aux autres. Il y a bien des noms de famille qui viennent de sobriquets.
Le mot du jour Télétravail Télétravail

En ce 1er mai 2020 un peu particulier, la fête des travailleurs et des travailleuses accueille assez massivement une nouvelle forme d’acteurs confinés : les télétravailleurs·euses. L’occasion de se questionner sur l’origine de ce mot.

Aurore Vincenti 01/05/2020