soie

 

définitions

soie ​​​ nom féminin

Substance filiforme sécrétée par des larves (vers à soie ➙ bombyx), utilisée comme matière textile. ➙ sériciculture ; magnanerie. Fil de soie. Soie grège. —  Bas de soie. —  Tissu de soie. ➙ soierie.
Soie sauvage, produite par certaines chenilles d'Extrême-Orient.
Papier de soie : papier fin, translucide et brillant.
Poil long et rude du porc et du sanglier.

soie ​​​ nom féminin

Technique Prolongement en pointe de la lame (d'un couteau, d'une épée, etc.) qu'on encastre dans le manche ou la poignée.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les pieds sont chaussés d'escarpins de soie blanche, posés sur les larges talons rouges que portaient à cette époque les gens de cour.Armand Dayot (1851-1934)
Le premier groupe passa avec les aubes blanches, les bannières à franges de soie et les croix d'argent étincelantes.Émile Souvestre (1806-1854)
Chez les fileuses de soie à petits fuseaux, les gardes avaient le même droit et de plus dressaient acte du contrat.Gustave Fagniez (1842-1927)
On commença à douter que ces lions mordissent, que ces dragons de soie vomissent feu et flammes.Jules Michelet (1798-1874)
Il est vrai que ce vieux drôle est vêtu à peu près comme vous le dites, à cette différence près que son bonnet n'est point en soie.Jules Noriac (1827-1882)
Il s'applique deux ailes artificielles faites de petits morceaux de papier, joints ensemble avec de la soie la plus fine.Gaston Tissandier (1843-1899)
Dans les étoffes unies et à une seule chaîne, le nombre de fils ne pouvait être inférieur à 1,800 lorsque la soie était retorse, à 1,900 lorsqu'elle était simple.Gustave Fagniez (1842-1927)
On n'y commerce que par les bâtiments caravanes (c'est-à-dire caboteurs), qui y portent de gros draps, des clincailles, des étoffes de soie, des liqueurs pour environ 50,000 fr.Volney (1757-1820)
Mais ma mère prenait la chose très au sérieux, et fondait sur la culture des vers à soie, l'espérance de gains importants.Judith Gautier (1845-1917)
Ses verts au soleil, bleuâtres et doux comme de la vieille soie, sont particuliers, étranges, et n'appartiennent qu'à lui.André Gouirand (1855-1918)
Ces brouillards très intenses, ternissant les vitres, ôteraient aux manufactures de soie la clarté douce qui leur est nécessaire pour le délicat travail des étoffes.Eugène Muller (1826-1913)
Le silence des statuts des merciers sur la teinture des soieries ne s'explique que si l'on admet que la soie n'était teinte qu'en écheveaux, jamais en étoffes.Gustave Fagniez (1842-1927)
Au tissage de la soie se rattache l'industrie qui étire et réduit en fil l'or et l'argent, car cette industrie s'exerce surtout en vue du tissage.Gustave Fagniez (1842-1927)
L'examen était établi dans l'industrie des étoffes de soie et de velours, chez les tailleurs, les cordonniers de cordouan, les mégissiers, les selliers, les tonneliers.Gustave Fagniez (1842-1927)
Les merciers donnaient leur soie à des ouvrières qui la filaient et la travaillaient à domicile.Gustave Fagniez (1842-1927)
Les riches, à leurs balcons, étendaient leurs tapisseries de soie brodée et damassée ; les pauvres, à leurs fenêtres, exhibaient leurs couvertures piquées à petits carreaux, leurs couvre-pieds, leurs courtes-pointes.Frédéric Mistral (1830-1914)
La table et les chaises se couvrent de tapis verts, les chaises s'habillent de velours et les murs d'une tenture de soie.Paul Sébillot (1843-1918)
Les chevaux étaient attachés aux pieds et à la tête avec de grosses tresses de soie et d'or à des clous d'or fin.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
De la voûte tombait une corde de soie, solide, s'effilant en fines tresses et sous laquelle brillait une petite cage d'acier, ronde, trouée d'une ouverture circulaire.Auguste de Villiers de L'Isle-Adam (1838-1889)
Puis, l'architecture est toute gâtée par de vilains lambeaux d'étoffe d'or et de soie, tous passés, tous déchirés, du plus vilain effet.Dorothée de Dino (1793-1862)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOYE » s. f.

Fil extremement doux & delié, qui sert à faire de belles estoffes pour les gens de condition. Les Anciens ont crû que la soye venoit d'une espece d'araignée, ou d'escarbot, qui la tiroit de ses entrailles, & l'entortilloit avec les pieds autour de petites verges ou branches d'arbres ; & nommoient cet insecte Ser, du nom de Seres, peuples de Scythie qui le nourrissoient. Ils croyoient qu'il vivoit cinq ans, & se nourrissoit de panis & d'autres menus legumes. Mais ce ver a peu de rapport avec celuy qu'on nomme maintenant ver à soye ; car celuy-cy tous les ans meurt enveloppé d'un cocon jaune, qui se devide en menus filets fort deliés qui font la soye.
 
La soye d'Orient est une plante qui a des feuilles peu larges, hautes d'un pied, avec un aiguillon comme celuy des artichauds. Son fruit est une gousse parfaitement ressemblante à un perroquet qui est verd, ayant des pieds, une tête, & une queuë comme luy, & de petits cercles jaunes vers la tête qui representent fort bien ses yeux. Il contient une matiere extremement blanche & deliée, qu'on file, & qui est de la soye. Sa graine est mêlée parmi, qui est deux ans à venir en ces quartiers, où on en a apporté par curiosité.
 
La soye cruë est celle qu'on tire sans feu, & qu'on devide sans faire bouillir le cocon, qu'on incise pour en faire sortir le ver quatre ou cinq jours aprés qu'il est parfait. On en fait des gazes & autres étoffes. Cette soye est fort pure, pourveu qu'on en separe la derniere enveloppe exterieure, & la pellicule qui se trouve joignant le ver. Il est deffendu de mêler la soye cruë avec la soye cuitte. La soye cuitte est celle qu'on a fait bouillir pour la devider plus facilement, comme celle dont on fait les velours, satins, taffetas, damas, brocards, crespes, & autres étoffes. La soye étoit si precieuse du temps des Empereurs, qu'on la vendoit au même poids de l'or. Il étoit deffendu de porter des habits tout de soye, comme on voit au titre du Code de vestibus holosericis. La serge de soye est une étoffe toute de soye, croisée obliquement. Les étoffes toute de soye, comme les velours, pannes, gros de Tours, ou de Naples, poux de soye, satins, damas, venitiennes, serges de soye, tabis à fleurs, taffetas façonnés, doivent avoir une demi-aune moins un 24. de largeur. Les soyes de Messine sont les meilleures pour les étoffes pleines & unies, parce qu'elles prennent une belle teinture. Les soyes de Perse & de la Chine sont blanches & tres-fines. Les plus belles soyes de Syrie sont celles de Luges, Chouf, & Billedun. On appelle des soyes greges, & en matasse, des soyes qui sortent dessus le cocon, c'est à dire, qui sont par pelotes, comme le chanvre & le lin avant que d'être filés ; & on en trafique en balle. On appelle bourres, & strasses de soye, de grosses soyes qu'on fait passer souvent pour de bonnes. On appelle soyes apprestées, celles qui sont filées & moulinées, prestes à mettre en teinture, qu'on appelle autrement organsin de Boulogne.
 
SOYE, se dit aussi par antiphrase, du poil rude des porcs & des sangliers ; & quelques-uns l'ont dit du crin de cheval. On appelle des pieds de cochon assaisonnez, des bas de soye. On dit aussi des chiens barbets & épagneuls qui ont du poil doux & long, qu'ils ont de belles soyes. Ce mot vient du Latin setum. On a appellé la queuë de cheval equisetum.
 
SOYE, se dit figurément en Morale, des choses douces & agreables. Il ne faut parler aux Grands qu'avec des paroles de soye. Les Poëtes disent en souhaittant une heureuse vie à leur Mecenas, Que tes jours soient filés d'or & de soye.
 
SOYE, est aussi une pointe de fer qui entre dans la poignée d'une épée pour la joindre avec la lame.
Le mot du jour Soutien-gorge Soutien-gorge

Vague de froid sur le soutien-gorge… Elles sont nombreuses à clamer : « C’est fini, je n’en porterai plus ! », joignant le geste à la parole dans un nouveau mouvement de libération des seins.

Aurore Vincenti 24/04/2020