poil

définitions

poil ​​​ nom masculin

Production filiforme sur la peau de certains animaux (surtout mammifères). Un chat qui perd ses poils.
Ces poils utilisés dans la confection d'objets. Les poils d'un pinceau. par extension Poils en nylon (d'une brosse…).
Le poil : l'ensemble des poils. ➙ pelage. Gibier à poil. —  locution, familier Caresser qqn dans le sens du poil, chercher à lui plaire.
Peau d'animal garnie de ses poils et ne méritant pas le nom de fourrure. Bonnet à poil.
Cette production chez l'être humain lorsqu'elle n'est ni un cheveu, ni un cil. Les poils du visage (➙ barbe, moustache, sourcil ; duvet), du torse, du pubis. Ne plus avoir un poil de sec, être trempé (par la pluie, la sueur ; au figuré la peur).
collectif Le poil, du poil. ➙ pilosité. Avoir du poil sur le corps (➙ poilu).
locution, familier Avoir un poil dans la main, être très paresseux. Tomber sur le poil de qqn, se jeter brutalement sur lui. —  Reprendre du poil de la bête, se ressaisir. De tout poil (ou de tous poils), de toute espèce (personnes). —  familier À poil : tout nu. —  familier De bon, de mauvais poil : de bonne, de mauvaise humeur.
Chacun des filaments très fins qui apparaissent sur les organes de certaines plantes.
Poil à gratter : bourre piquante des fruits du rosier (➙ gratte-cul).
Partie velue d'un tissu.
au figuré
familier Une très petite quantité. Elle n'a pas un poil de bon sens. ➙ once. —  À un poil près, à très peu de chose près. ➙ cheveu.
locution adverbiale familier Au poil : parfaitement. Ça marche au quart de poil ! —  adjectif familier Être au poil, très bien. —  exclamatif Au poil !, parfait.

synonymes

poil nom masculin

pelage, fourrure, toison, [de cheval] robe

barbe, moustache, duvet

[vieux ou littéraire] chevelure

soie, crin

fibre

poil à gratter

gratte-cul

à poil

nu, dénudé, déshabillé, dévêtu, dans le plus simple appareil, en costume d'Adam, d'Ève, dans l'état de nature (vieilli), in naturalibus (vieilli)

il s'en est fallu d'un poil

il s'en est fallu de peu, il s'en est fallu d'un cheveu

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nous le distinguions bien ; et, s'il passait un poil, un bout d'oreille, les rires et les regards le menaçaient, malgré mon père.Jules Michelet (1798-1874)
Nous achevions une orangeade, étendus dans une cour sombre couverte d'un velarium en poil de chèvre noir.Eugène Fromentin (1820-1876)
Tantôt il attache un pétard à un poil de ma barbe, tantôt il me décoche de son arbalète un trait de feu dans mon manteau.Aloysius Bertrand (1807-1841)
C'était un gros garçon à la chair grasse et blanche, aux yeux bleus, au poil blond, barbu jusqu'aux pommettes, qui semblait idiot, timide et bon enfant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Le vieux poil me tomba pour faire place à d'autres cheveux plus épais et plus déliés.Cyrano de Bergerac (1619-1655)
Le gouvernement pensait alors tirer de grands avantages de la pêche des perles et du poil de bison que l'on disait susceptible d'être filé comme la laine.François-Xavier Garneau (1809-1866)
Les rôles contiendraient les noms de tous ceux qui devaient y figurer, leur âge, leur taille, poil et autres signes, leur demeure et profession.Pierre Clément (1809-1870)
Ne n'est : tu l'as laissé chez ces quenoines ; va le quérir ; va, je veux poil & tout.François Béroalde de Verville (1556-1626)
Toute la rue aurait bien pu entrer embrasser sa femme, sans qu'un poil de son corps en remuât.Émile Zola (1840-1902)
Si j'l'avais vu, j'y aurais fait manger tout cru, poil et chair, sans un coup d'cidre pour l'faire passer.Guy de Maupassant (1850-1893)
On ne devrait pas laisser tant de civelots se baguenauder sur le front, en douce poil-poil, surtout des mecs dont on ne connaît pas bien l'originalité.Henri Barbusse (1873-1935)
Le fort contient mille animaux singuliers, des chiens dépourvus de tout poil, des bouquetins apprivoisés, des perruches loquaces habiles à réciter les poèmes des barbares.Paul Adam (1862-1920)
Un groupe de généraux et de colonels inconnus conversait au milieu du quadrilatère de bonnets à poil.Paul Adam (1862-1920)
Les moutons de la seconde sorte sont revêtus de poil comme les chèvres ; ils sont plus gros, plus forts et plus gras que les premiers.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Il faut ensuite les faire sécher à l'étuve à une température très élevée ; l'acide étant affaibli, le poil ne peut être brûlé.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
En effet, tandis qu'ils surveillaient les festons rougeâtres, une bête au poil hérissé se dressa sur ses pattes de derrière, enleva un morceau choisi et disparut dans les ténèbres.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Aussi ses vaches étaient-elles les plus belles et les plus propres du village ; leur poil était doux et luisant, et leur lait donnait le meilleur beurre de la contrée.Zulma Carraud (1796-1889)
On les ajustait en double, de manière que le vêtement présentât le poil à l'intérieur comme à l'extérieur.Jules Verne (1828-1905)
Un cheval blanc que nous montions à poil les uns après les autres nous fut d'un grand secours.Raymond Aimery de Montesquiou-Fezensac (1784-1867)
Il continue cette opération s'il s'aperçoit qu'il existe encore de petites agglomérations ou pelotes de poil connues sous le nom de bourgeons.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « POIL » s. m.

Filets deliez qui sortent par les pores de la peau des animaux, & qui servent à la plus-part de couverture. Du poil de chevre, du poil de chameau. Il y a des chiens à long poil, comme les barbets & les espagneuls ; d'autres à poil ras, comme les levrons, les chiens d'Artois. Les castors ont un poil soyeux. A l'égard des hommes, les Sauvages sont la plus-part velus & couverts de poil. En Europe ils ont du poil aux paupieres, aux sourcils, aux jouës, au menton, à l'estomach, & aux parties honteuses. A l'égard de celuy de la teste, on le nomme plus ordinairement cheveux, quoy que quand un Barbier se vante de faire le poil proprement, on entend qu'il fait les cheveux aussi-bien que la barbe. Et on dit qu'un homme a le poil rude, herissé, frisé, grison ; qu'il est de poil blond, noir, chastain, qu'il n'a pas un poil blanc, en parlant aussi des cheveux.
 
POIL, se dit donc communément de la barbe. On luy fait le poil, on le rase. Il s'arrache le poil avec des pincettes. Et on appelle poil follet, la premiere barbe qui pousse. On le dit aussi de ce petit poil delié qui vient sur la peau du reste du corps. On fait tomber le poil avec de l'orpigment.
 
POIL, en termes de Manege, s'employe pour signifier la couleur des chevaux. Un cheval de poil bay, alesan, roüan. On appelle poil lavé, ou deteint, les endroits du poil plus deschargez que les autres & approchants du blanc ; & poil planté, celuy qui est herissé & élevé tout droit ; ce qui vient de mauvais pancement, ou de quelque maladie.
 
On dit qu'un cavalier a l'esperon au poil, quand il pique le cheval. On dit aussi qu'une apostume a soufflé au poil, quand le pus a gagné le poil, & est monté au dessus du sabot.
 
On dit aussi, qu'on monte un cheval à poil, quand on le monte sans selle & le dos tout nud. On dit qu'on envoye un lievre en poil, quand on l'envoye avec sa peau. Les lions, les chats herissent leur poil, quand ils sont en colere.
 
POIL, se dit aussi des estoffes faites du poil des animaux. Le camelot est fait de poil de chevre & de chameau ; les chapeaux de poil de castor, de vigogne, de lapin, &c. La bourre est faite de poil de boeufs & de vaches. Les manchons & fourrures se font de peaux de bestes à long poil.
 
POIL, se dit aussi d'un reste de toison de laine qu'on laisse sur le drap pour le couvrir, & luy donner du lustre. Un drap est usé, lors que le poil est tombé, que la corde paroist. Il le faut toûjours nettoyer à poil, coucher le poil. Il y a des Ouvriers qui luy font revenir le poil, qui luy tirent le poil.
 
POIL, se dit aussi de la soye dans les estoffes de peluche, panne, & de velours. Le velours à deux, à trois poils, se connoist par le nombre des lignes jaunes marquées sur la lisiere. Et en ce sens on dit figurément, qu'un homme est brave à trois poils, pour dire, qu'il est des plus braves.
 
POIL, se dit proverbialement en ces phrases. On dit d'un homme qui est bien propre, bien ajusté, qu'un poil n'y passe pas l'autre. On dit qu'un homme est au poil & à la plume, pour dire, qu'il est bon à être soldat & homme de robbe. On dit aussi, qu'on a eu le poil à quelqu'un, pour dire, qu'on luy a gagné de l'argent, qu'on luy a fait quelque affront ; car autrefois on punissoit les adulteres en leur rasant le poil. On dit d'un poltron, qu'il se laisseroit arracher la barbe poil à poil. On appelle le poil roux, le poil de Judas. On dit aussi à celuy qui a mal à la teste le lendemain qu'il a fait la desbauche, qu'il faut prendre du poil de la beste, qu'il faut recommencer à boire.
Déjouez les pièges ! « Des yeux marron », ou « marrons » ? « Des yeux marron », ou « marrons » ?

Consultez la règle complète de l'accord des adjectifs de couleur.

10/06/2020