Email catcher

sonner

Définition

Définition de sonner ​​​ verbe

verbe intransitif
Retentir sous un choc. ➙ résonner, tinter. Les cloches sonnent. ➙ carillonner.
Produire une sonnerie. Le téléphone a sonné. (heure) Minuit sonne. Trois heures sonnent.
(avec un adverbe) Une phrase qui sonne mal, peu harmonieuse. Sonner juste, bien. Tout cela sonne faux, donne une impression d'hypocrisie. Sonner creux : donner une impression de vide.
Faire fonctionner une sonnerie. Entrez sans sonner.
verbe transitif indirect Sonner de : faire rendre des sons à (un instrument à vent). Sonner de la trompette.
verbe transitif
Faire résonner. Le sacristain sonnait les cloches. locution, familier Se faire sonner les cloches*.
Faire entendre (une sonnerie) ; annoncer par une sonnerie. Sonner le tocsin. L'horloge a sonné onze heures.
Appeler (qqn) par une sonnerie, une sonnette. Sonner l'infirmière de garde. locution, familier On ne t'a pas sonné : on ne t'a pas appelé, mêle-toi de tes affaires.
(Belgique) Appeler (qqn) au téléphone.
Assommer, étourdir d'un coup de poing (➙ sonné (2)). au figuré Cette nouvelle nous a un peu sonnés. ➙ abasourdir.

Conjugaison

Conjugaison du verbe sonner

actif

indicatif
présent

je sonne

tu sonnes

il sonne / elle sonne

nous sonnons

vous sonnez

ils sonnent / elles sonnent

imparfait

je sonnais

tu sonnais

il sonnait / elle sonnait

nous sonnions

vous sonniez

ils sonnaient / elles sonnaient

passé simple

je sonnai

tu sonnas

il sonna / elle sonna

nous sonnâmes

vous sonnâtes

ils sonnèrent / elles sonnèrent

futur simple

je sonnerai

tu sonneras

il sonnera / elle sonnera

nous sonnerons

vous sonnerez

ils sonneront / elles sonneront

Synonymes

Synonymes de sonner

verbe intransitif

carillonner, corner, résonner, vibrer, tintinnabuler (littéraire)

siffler, tinter

verbe transitif

frapper

[familier] assommer, étourdir, estourbir (familier), mettre KO (familier)

[familier] ébranler, bouleverser, tournebouler (familier)

Exemples

Phrases avec le mot sonner

Peut-être un jour reviendra-t-elle sonner à votre porte, enrichie d'une nouvelle expérience.Capital, 29/05/2015, « Les collaborateurs qu'il faut retenir... et ceux qu'on peut laisser… »
Cette répétition sert-elle l'esthétique du roman dont elle met en valeur les motifs et fait sonner les harmoniques ?Roman 20-50, 2012, Évelyne Thoizet (Cairn.info)
Sur le coup de dix heures, les cloches de la tour se mirent à sonner.Romain Rolland (1866-1944)
Autre nouveauté : la rentrée 2015 sonnera le retour du droit pour les étudiants de l'université.Ouest-France, Benoît ROBERT, 26/09/2014
Les visiteurs et mélomanes, avant que le concert ne commence, font sonner, en les déplaçant, les chaises de fer forgé sur le pavé.Ouest-France, 29/07/2019
Cette crise, d'une ampleur sans précédent, semble sonner le glas du monétarisme.Revue d'économie financière, 2011, Agnès Labye (Cairn.info)
Deuxièmement, nous disons qu'il y a une guerre, et qu'il faut sonner la mobilisation.Multitudes, 2006, Bernard Stiegler (Cairn.info)
Surtout, faites sonner votre réveil : le lever du jour est un moment à ne pas rater !Capital, 20/07/2010, « Dix week-ends à vivre entre amis »
Vous aurez beau fixer intensément votre mobile, il ne sonnera pas si vous n'y mettez pas un peu du vôtre !Capital, 24/08/2015, « Recherche d'emploi : la bonne stratégie pour attirer l'attention des… »
Et ce nouveau record du monde (112 m) de sonner comme une double victoire.Ouest-France, Christophe PENOIGNON, 31/03/2021
Est-il temps de sonner le tocsin sur les actions ?Capital, 26/06/2018, « Ce graphique qui alarme les marchés mondiaux »
Voilà qui sonnerait leur glas et les ferait capoter pour de bon.Europarl
Dans une cacophonie et un brouhaha de sons disparates, nous entendons à peine sonner la cloche annonçant la fin de la journée.Cahiers de psychologie clinique, 2016, Aurore Jadin, Jérôme Englebert (Cairn.info)
Trois nouvelles ambassadrices du tri ont été formées durant la première semaine de juillet et viennent de commencer à sonner aux portes des habitants.Ouest-France, 09/07/2021
Alors que se profile une fin d'année sans fêtes, il est temps de sonner à nouveau le tocsin européen.Ouest-France, 12/11/2020
Et, si aucun véhicule ne vous précède, le détecteur sonnera trop tard, car les gendarmes vous auront déjà dans leurs jumelles.Capital, 13/07/2010, « Permis de conduire : retrait de points, comment éviter le… »
Au moins étaient-elles sûres ce soir-là que leur portable ne sonnerait pas.Capital, 06/12/2019, « Les secrets des assistantes personnelles des grands patrons »
L'accident aurait dû sonner le glas de ses rêves de surf.Ça m'intéresse, 05/12/2019, « Réussir malgré un handicap »
Afficher toutRéduire
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de SONNER v. act. & neut.

Rendre un son. L'estain d'Angleterre sonne mieux que l'estain commun. Il faut faire sonner cette pistole pour voir si elle est bonne. Un tonneau demi-vuide sonne creux. L'horloge sonne. Voilà le Pardon, l'Angelus qui sonne. Les cloches sonnent en bransle pour les trespassés. Voilà une Messe qui sonne. On va sonner Vespres. J'entens sonner le tocseing. Le tambour, la trompette a sonné la retraitte, la charge, le bouteselle.
 
On dit à la chasse, Sonner du cor. On sonne du gresle à veuë, quand on voit le cerf, ou dans le forhu ; sonner du gros pour la queste ; sonner l'appel, le retour ; sonner de la trompe. On dit aussi, que le chien sonne, quand il appelle ses compagnons au bon chemin.
 
Ce mot ne se dit plus gueres des instruments de Musique, sinon en cette vieille phrase : Sonnez, Menestriers ; Sonnez, Violons.
 
SONNER, se dit figurément en choses morales, d'un discours, des vers doux, naturels & coulans, qui frappent agreablement le sens de l'ouye. Cette periode, la cadence de ces vers sonnent bien à l'oreille.
 
SONNER, signifie aussi, Faire bien du bruit & de l'esclat, faire valoir ou mespriser quelque action. Ce brave a fait sonner bien haut le service qu'il avoit rendu, il l'a bien vanté. La retraitte de ce General est une action qui sonne mal à la Cour, qui y a été mal receuë. Cela sonne mal aux oreilles des honnestes gens. Il n'en a sonné mot, pour dire, Il n'en a point parlé.
 
SONNER, se dit proverbialement en cette phrase. On ne peut pas sonner, & aller à la Procession, pour dire, faire deux choses tout à la fois, où il faut être en des lieux differents.
 
SONNÉ, ÉE. part. pass. & adj. On dit proverbialement, Matines bien sonnées sont à demi-dites. On dit aussi, Il est midi sonné & ballé, pour dire, Il est plein midi. On dit au Triquetrac, Sonnez, pour dire, avoir deux six en dé.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Jeux Le décodeur Le décodeur

Saurez-vous trouver le mot secret ? Retrouvez chaque jour un nouveau défi... et invitez vos amis à se mesurer à vous !

28/07/2022