sonner

 

définitions

sonner ​​​ verbe

verbe intransitif
Retentir sous un choc. ➙ résonner, tinter. Les cloches sonnent. ➙ carillonner.
Produire une sonnerie. Le téléphone a sonné. —  (heure) Minuit sonne. Trois heures sonnent.
(avec un adverbe) Une phrase qui sonne mal, peu harmonieuse. Sonner juste, bien. —  Tout cela sonne faux, donne une impression d'hypocrisie. —  Sonner creux : donner une impression de vide.
Faire fonctionner une sonnerie. Entrez sans sonner.
verbe transitif indirect Sonner de : faire rendre des sons à (un instrument à vent). Sonner de la trompette.
verbe transitif
Faire résonner. Le sacristain sonnait les cloches. —  locution, familier Se faire sonner les cloches*.
Faire entendre (une sonnerie) ; annoncer par une sonnerie. Sonner le tocsin. —  L'horloge a sonné onze heures.
Appeler (qqn) par une sonnerie, une sonnette. Sonner l'infirmière de garde. —  locution, familier On ne t'a pas sonné : on ne t'a pas appelé, mêle-toi de tes affaires.
français de Belgique Appeler (qqn) au téléphone.
Assommer, étourdir d'un coup de poing (➙ sonné (2)). —  au figuré Cette nouvelle nous a un peu sonnés. ➙ abasourdir.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je sonne

tu sonnes

il sonne / elle sonne

nous sonnons

vous sonnez

ils sonnent / elles sonnent

imparfait

je sonnais

tu sonnais

il sonnait / elle sonnait

nous sonnions

vous sonniez

ils sonnaient / elles sonnaient

passé simple

je sonnai

tu sonnas

il sonna / elle sonna

nous sonnâmes

vous sonnâtes

ils sonnèrent / elles sonnèrent

futur simple

je sonnerai

tu sonneras

il sonnera / elle sonnera

nous sonnerons

vous sonnerez

ils sonneront / elles sonneront

 

synonymes

sonner

verbe intransitif

carillonner, corner, résonner, vibrer, tintinnabuler (littéraire)

siffler, tinter

verbe transitif

frapper

[familier] assommer, étourdir, estourbir (familier), mettre KO (familier)

[familier] ébranler, bouleverser, tournebouler (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
A cette heure-ci, au moment où allait sonner le dîner, elle ne le dérangerait pas.Daniel Lesueur (1854-1921)
Quand vous entendrez sonner la cloche, vous n'aurez qu'à me suivre, mais par exemple, il faudra enlever votre chapeau et le tenir à la main.Arnould Galopin (1863-1934)
Ne se remettrait-il pas à cette place, pour la regarder partir, quand sa sœur lui aurait dit qui venait de sonner à la porte ?Paul Bourget (1852-1935)
La nuit était noire ; une heure venait de sonner ; pendant un quart d'heure au moins ils marchèrent l'un à côté de l'autre sans échanger une parole.Pierre Zaccone (1818-1895)
Autrement, nous courrons le risque de sonner le glas du secteur du textile et de l’habillement partout ailleurs dans le monde.Europarl
Elle me parlait à voix basse et pourtant j'entendais sonner chacun de ses mots comme des paroles sinaïtiques dans la rue vide et pleine de lune.Pierre Louÿs (1870-1925)
Je fis sonner la charge sur toute la ligne ; nous étions quinze cents contre cinq mille.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Je répète ici ce que j'ai dit en commission : si le glas sonne pour quelqu'un aujourd'hui, nous ne devons pas oublier que ce glas peut sonner pour nous demain.Europarl
Il en est de même du nombre de fois que je passai et repassai devant la porte avant de pouvoir prendre sur moi de sonner.Charles Dickens (1812-1870), traduction Charles Bernard-Derosne (1825-1904)
Il partait de là pour affirmer que l'heure n'allait pas tarder à sonner, où les lois de la pensée et des passions seraient formulées à leur tour.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Adorno, espérant se défendre, fit sonner le tocsin de la tour pour appeler à son aide, mais il ne se présenta personne pour soutenir sa cause.Émile Vincens (1764-1850)
Sur le coup de dix heures, les cloches de la tour se mirent à sonner.Romain Rolland (1866-1944)
Là aussi ils avaient devant les yeux la cité elle-même, et pensaient que toutes les cloches se fussent mises à sonner pour leur donner la bienvenue.Hippolyte Taine (1828-1893)
Cette prétendue découverte l'émut au plus haut point, et il crut de son devoir de sonner l'alarme.Albert Vandal (1853-1910)
A chaque instant les ingénieurs demandent s'il ne faut pas sonner le focsin de la fuite.Élisée Reclus (1830-1905)
J'ai entendu plusieurs fois sonner le tocsin, battre la générale, sans que mes gardiens me disent pourquoi.Ernest Daudet (1837-1921)
Il faisait sonner et toucher l'or, et il mettait ses lunettes pour bien voir une signature...Alexis Bouvier (1836-1892)
Décidée à n'épouser, parmi tous ceux qu'attiraient sa fortune et sa beauté, que celui qui lui plairait, celui qui « ferait sonner son cœur », elle menait une ardente et libre existence.Michel Corday (1869-1937)
Il faisait nuit ; pendant que j'étais là à me reposer, j'entendis les horloges sonner dix heures.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Leur danse est une marche douce que rythme un coup de talon faisant sonner les anneaux des pieds.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SONNER » v. act. & neut.

Rendre un son. L'estain d'Angleterre sonne mieux que l'estain commun. Il faut faire sonner cette pistole pour voir si elle est bonne. Un tonneau demi-vuide sonne creux. L'horloge sonne. Voilà le Pardon, l'Angelus qui sonne. Les cloches sonnent en bransle pour les trespassés. Voilà une Messe qui sonne. On va sonner Vespres. J'entens sonner le tocseing. Le tambour, la trompette a sonné la retraitte, la charge, le bouteselle.
 
On dit à la chasse, Sonner du cor. On sonne du gresle à veuë, quand on voit le cerf, ou dans le forhu ; sonner du gros pour la queste ; sonner l'appel, le retour ; sonner de la trompe. On dit aussi, que le chien sonne, quand il appelle ses compagnons au bon chemin.
 
Ce mot ne se dit plus gueres des instruments de Musique, sinon en cette vieille phrase : Sonnez, Menestriers ; Sonnez, Violons.
 
SONNER, se dit figurément en choses morales, d'un discours, des vers doux, naturels & coulans, qui frappent agreablement le sens de l'ouye. Cette periode, la cadence de ces vers sonnent bien à l'oreille.
 
SONNER, signifie aussi, Faire bien du bruit & de l'esclat, faire valoir ou mespriser quelque action. Ce brave a fait sonner bien haut le service qu'il avoit rendu, il l'a bien vanté. La retraitte de ce General est une action qui sonne mal à la Cour, qui y a été mal receuë. Cela sonne mal aux oreilles des honnestes gens. Il n'en a sonné mot, pour dire, Il n'en a point parlé.
 
SONNER, se dit proverbialement en cette phrase. On ne peut pas sonner, & aller à la Procession, pour dire, faire deux choses tout à la fois, où il faut être en des lieux differents.
 
SONNÉ, ÉE. part. pass. & adj. On dit proverbialement, Matines bien sonnées sont à demi-dites. On dit aussi, Il est midi sonné & ballé, pour dire, Il est plein midi. On dit au Triquetrac, Sonnez, pour dire, avoir deux six en dé.
Podcasts Relaxez-vous avec Robert : La lettre C Relaxez-vous avec Robert : La lettre C

Calme, conscience et coquillettes vous attendent parmi les mots en C du Grand Robert.

17/02/2020