tinter

 

définitions

tinter ​​​ verbe

verbe intransitif
Produire des sons aigus qui se succèdent lentement (se dit d'une cloche dont le battant ne frappe qu'un côté). ➙ résonner, sonner. La cloche tinte.
Produire des sons clairs et aigus. Trousseau de clés qui tinte. —  locution Les oreilles* ont dû vous tinter.
verbe transitif littéraire Faire tinter. ➙ sonner. Tinter le glas.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je tinte

tu tintes

il tinte / elle tinte

nous tintons

vous tintez

ils tintent / elles tintent

imparfait

je tintais

tu tintais

il tintait / elle tintait

nous tintions

vous tintiez

ils tintaient / elles tintaient

passé simple

je tintai

tu tintas

il tinta / elle tinta

nous tintâmes

vous tintâtes

ils tintèrent / elles tintèrent

futur simple

je tinterai

tu tinteras

il tintera / elle tintera

nous tinterons

vous tinterez

ils tinteront / elles tinteront

 

synonymes

tinter verbe intransitif

résonner, carillonner, corner, retentir, sonnailler, sonner, tintinnabuler (littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Quelques notes mal étouffées d'amour qui s'ignore commencent à tinter à son insu dans la voix de l'enfant.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Mais voilà qu'au-dessus de ma tête la cloche se met à tinter un coup, puis un autre, puis encore un autre, tout comme si on sonnait le glas.Marguerite Audoux (1863-1937)
Et, comme pour lui donner un démenti, l'horloge de la grosse tour commença à tinter.Jules Lermina (1839-1915)
Faro, tout haletant, vint se coucher auprès et, la secouant, fit tinter sur le parquet le contenu de la culotte, toute déchiquetée.Florian Pharaon (1827-1887)
Quoi qu'il en soit, je pense que la petite musique de l'harmonisation doit revenir tinter aux oreilles de nos concitoyens.Europarl
On entendait, le matin, tinter dans les voitures des laitiers les boîtes de fer blanc.Anatole France (1844-1924)
Parfois il sentait une torpeur l'envahir, ses oreilles tinter le signal de l'épuisement, mais, quand même, il s'obstinait à demeurer à son poste.Arsène Bessette (1873-1921)
Juste à ce moment la demie sonna, et son cœur tressaillit d'aise en entendant tinter les cloches du carillon.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dès qu'elle eut fait un petit bout de chemin, les clochettes se mirent à tinter.Hans Christian Andersen (1805-1875)
Au fond de la cour, une petite porte s'ouvrit en grinçant et une cloche se mit à tinter.Arnould Galopin (1863-1934)
Maintenant, il se délectait à les y rouler et à les faire tinter comme autant de rares pièces d'or.André Theuriet (1833-1907)
La pluie commençait à tomber, le vent murmurait ; un petit pâtre ramenait des champs deux belles vaches brunes qui regagnaient leur chaude étable en faisant tinter leurs clochettes mélancoliques.Eugène Sue (1804-1857)
Le jour naissait au moment où le sabot de nos chevaux fit tinter les cailloux de la lande.Paul Féval (1816-1887)
Ce n'était pas la première fois que j'entendais tinter la « gloomy » (c'est ainsi que l'on appelait la cloche du temple) et jamais je ne m'étais senti ému comme ce jour-là.Arnould Galopin (1863-1934)
Il accourait vers ses amis tenant à la main un trousseau de clefs rouillées que le mouvement de sa marche faisait tinter les unes contre les autres.Charles Dickens (1812-1870), traduction Alfred des Essarts (1811-1893)
On parcourut l'allée de lavandes et l'on gagnait lentement la maison durant que la cloche continuait à tinter.René Boylesve (1867-1926)
Thérèse, toute rouge et souriante, regardait tour à tour les deux espiègles, qui faisaient tinter tout doucement les pièces d'or dans le creux de leurs mains gantées.Paul Féval (1816-1887)
De temps à autre, cependant, semblable à l'âme d'un son envolé, un cri grêle et perçant,– une voix de femme,– semblait tinter dans mes oreilles.Edgar Allan Poe (1809-1849), traduction Charles Baudelaire (1821-1867)
Les oreilles doivent lui tinter, en ce moment, comme s'il entendait ce que vous venez de nous dire.Paul Féval (1816-1887)
Elle prit le grelot magique, le fit tinter une dernière fois, le détacha doucement ; puis, par la fenêtre ouverte, elle le lança dans la mer.Joseph Bédier (1864-1938)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TINTER » v. act.

Sonner une cloche sans la mettre en bransle, ne la laisser frapper que d'un costé & lentement. Aprés qu'on a sonné le sermon quelque temps en bransle, on le tinte pour advertir qu'on le va commencer. On tinte aussi pour les Messes basses. Ce mot vient de tintinnire & de tintinnabulum.
 
TINTER, se dit aussi pour exprimer un battement d'oreille, qui fait croire qu'on entend un bruit pareil à une cloche qui tinte. L'oreille tinte par quelque ventosité enfermée dans l'oreille.
 
TINTER, se dit aussi figurément en Morale, pour dire, Advertir, faire quelque signe. Ce Maître a de bons valets, il n'a qu'à tinter, & il est aussi-tost servi. Ma bourse est à vostre service, si vous avez besoin d'argent, vous n'avez qu'à tinter.
 
TINTÉ, ÉE. part. pass. & adj.
Les mots du bitume Charbonner Charbonner

v. dérivé de charbon, dans l’expression aller au charbon, travailler dur, bosser.

Aurore Vincenti 21/02/2020