souillon

 

définitions

souillon ​​​ nom masculin et nom féminin

nom masculin vieux Personne malpropre.
littéraire Femme (notamment, servante) malpropre.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Corentine le reçut, les bras nus, en souillon, profitant de l'absence de madame pour faire un grand savonnage.Alphonse Daudet (1840-1897)
C'était, au demeurant, une souillon que cette fille !Joris-Karl Huysmans (1848-1907)
De jour en jour elle devenait cette créature abjecte et débraillée dont la robe glisse au ruisseau, – une souillon.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Quand elle rentrait en voiture, elle s'amourachait parfois d'un souillon aperçu sur le pavé, les sens pris, l'imagination lâchée ; et elle faisait monter le souillon, le payait et le renvoyait.Émile Zola (1840-1902)
Françoise, qui s'était déjà remise en souillon, de crainte d'attraper des taches, dut le suivre.Émile Zola (1840-1902)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « SOUILLON » s. m. & f.

Qui est malpropre, qui a des habits pleins de graisse & sales. Il se dit par mespris des petits valets & servantes de cuisine. On a pris une souillon pour laver les escuelles. Auvray dit en ses Satyres :
 
La laide, la souillon, la petite impudente.
Le mot du jour Soin Soin

Le soin que l’on a, que l’on prend et que l’on confie ; celui que l’on donne et que l’on reçoit.

Aurore Vincenti 23/04/2020