malpropre

 

définitions

malpropre ​​​ adjectif et nom

vieilli Qui manque de propreté, de netteté. ➙ sale. Enfant malpropre.
Travail malpropre, mal fait.
Qui manque d'honnêteté, de délicatesse. Un procédé malpropre. ➙ malhonnête. —  nom Se faire renvoyer comme un malpropre, sans ménagement.
 

synonymes

malpropre adjectif

sale, crasseux, dégoûtant, cradingue (familier), crado (familier), dégueulasse (très familier), dégueu (très familier), salaud (familier, Québec)

grossier, inconvenant, indécent, obscène, cochon (familier)

immoral, malhonnête, sale, sordide

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
À son côté il avait une bouteille d'eau-de-vie, avec une petite tasse d'argent assez malpropre.Jean-François de La Harpe (1739-1803)
Ce n'est pas quand la vérité est malpropre, mais quand elle est basse, que celui qui cherche la connaissance n'aime pas à descendre dans ses eaux.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Les postillons avaient des vestes couvertes de galons d'or ; la calèche était dorée, mais malpropre et mal attelée.Louise-Eléonore-Charlotte-Adélaide d'Osmond Boigne (1781-1866)
Ainsi l'on avait conservé ce qu'il y a d'agréable dans la nature, en évitant ce qu'elle a de malpropre et d'irrégulier.Victor Fournel (1829-1894)
Et c'est précisément sur ces positions que ce rapport tourne au torchon malpropre – je veux le dire clairement.Europarl
Quand elle veut se bien mettre, elle n'est point désagréable, mais elle est horriblement paresseuse et malpropre ; elle s'habille quasi entièrement sur son lit.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
Le paysan est avare, et, malpropre, il n'a qu'une chaussette, celle où dorment ses gros sous.Jules Renard (1864-1910)
J'estime que j'ai le droit de mettre un personnage malpropre dans mon roman, comme on met de l'ombre dans un tableau.Émile Zola (1840-1902)
Les grandes baies aux vitres blanches ne laissaient plus tomber qu'un jour malpropre qui semblait se réfugier contre les murs plaqués de marbre.René Boylesve (1867-1926)
Car tous ceux-là ont l'esprit malpropre ; surtout ceux qui n'ont ni trêve ni repos qu'ils n'aient vu le monde par derrière, - ces hallucinés de l'arrière-monde !Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
On ne peut avoir honte d'aucun travail même du plus malpropre ; seule l'oisiveté doit faire honte.Léon Tolstoï (1828-1910), traduction Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)
Auparavant, il avait été chaste à la manière des prisonniers et des matelots, lesquels ne voient ordinairement dans l'amour qu'une désirable friction malpropre, en l'obscurité de coûteux repaires.Léon Bloy (1846-1917)
Leur ministère semblait un moment de passage, un carnaval malpropre où l'on ne pouvait se mêler.Jules Michelet (1798-1874)
Sa main malpropre et savante glissa sur le clavier de poisons et s'arrêta, sans le secours des yeux, à la petite bouteille qu'il fallait.René Boylesve (1867-1926)
Ce restaurant est tenu par une femme à l'âme malpropre, à ce qu'on dit, mais, moi, je ne la connais que de figure, et ça m'en dit assez !Jean-Baptiste Caouette (1854-1922)
C'était une fille de dix-huit à dix-neuf ans, laide, mal faite, pauvrement vêtue et malpropre.Émile Gaboriau (1832-1873)
Autour du poignet, une énorme chaîne de fer, rivée, soudée à ce membre malpropre, l'attachait au mur par un anneau assez fort pour tenir un éléphant en laisse.Guy de Maupassant (1850-1893)
Rollinat lui a fait encore avaler un troisième poisson, mais si malpropre, qu'à moins de vous le raconter en latin, je ne saurais comment m'y prendre.George Sand (1804-1876)
Il avoit eté malpropre toute sa vie ; mais l'amour, qui fait de plus grands miracles, le rendit soigneux de sa personne sur la fin de ses jours.Paul Scarron (1610-1660)
C'était le taudis le plus inénarrable, tout ce que l'avarice sordide et malpropre peut recueillir était là.Alexis Bouvier (1836-1892)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « MALPROPRE » adj. masc. & fem.

Sale, vilain, maussade. Cet homme est toûjours malpropre & malmis. Il loge dans une maison sale & malpropre. Il est malpropre en son manger.
 
MALPROPRE, signifie aussi, Celuy qui n'a pas les dispositions & les qualitez requises pour reüssir à quelque chose. Un poltron est malpropre pour la guerre. Cet Agent est malpropre, pour faire reüssir cette negociation, il n'a ni adresse, ni intrigue.
Le mot du jour Soignant(s) Soignant(s)

Ainsi nommés, les infirmières et les infirmiers, les médecins – généralistes, urgentistes, réanimateurs… –, les personnels hospitaliers, les aides-soignants… sont représentés dans l’exercice de leur mission, salvatrice. Sur eux reposent la guérison, le rétablissement de la santé, la préservation de la vie.

Émilie Née 12/11/2020