raffiné

 

définitions

raffiné ​​​ , raffinée ​​​ adjectif

Traité par raffinage (sucre, pétrole…).
Qui est d'une extrême délicatesse, d'une subtilité remarquable. Politesse raffinée. Une cuisine raffinée. —  Un homme raffiné. ➙ distingué.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Cette finesse de style me fit douter longtemps que le peuple fût assez raffiné pour le comprendre ; mais la passion est un grand déchiffreur de sphinx.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Ce pavillon, qui n'avait qu'un rez-de-chaussée, n'avait aussi qu'une seule pièce, et n'était qu'un immense boudoir meublé avec un luxe raffiné.Alfred de Musset (1810-1857)
La seule dont puisse rêver un raffiné est celle qu'il donne et non celle qu'il reçoit.Edmond Haraucourt (1856-1941)
Il y avait fondé une petite hôtellerie où se fabriquait un macaroni tellement raffiné, qu'on en venait quérir ou manger là de plusieurs lieues à la ronde.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Mais en dehors de ces genres, qui ont conservé surtout au début un certain caractère populaire, la poésie des troubadours est une poésie essentiellement artistique, de l'art le plus raffiné.Joseph Anglade (1868-1930)
Et le raffiné se panadait le poing sur sa hanche, coudoyant les promeneurs et souriant aux promeneuses.Aloysius Bertrand (1807-1841)
Et il eût donné encore son âme, son éternité, pour goûter à nouveau le supplice raffiné de cette petite scène.René Boylesve (1867-1926)
Leur moyen de transport était des plus simples et des moins en harmonie avec les prétentions de l'officier tatare, homme raffiné.Arthur de Gobineau (1816-1882)
Et de plus en plus avec un art effrayant, qu'à la fois rend plus raffiné la peur, et plus audacieux leur nouvel appui : l'ignorance des masses.André Léo (1824-1900)
J'ai senti ce qu'un spiritualisme trop raffiné, trop exigeant, peut avoir de commun avec le rationalisme.Alexandre Vinet (1797-1847)
Je voudrais qu'à son tour le vieux, cruel et raffiné maraud eût eu dans la mâchoire un hameçon tiré par quelque pauvre petite truite.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Homme faux et raffiné, ta séduction conduit à des désirs et à des déserts inconnus.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Ce mondain raffiné sait, quand le devoir commande, secouer cette tyrannie : la peur du ridicule.Jules Lemaître (1853-1914)
La noce fut somptueuse, à la façon du moins des noces de la classe sociale à laquelle il appartenait et dont le luxe n'a rien de raffiné ni d'élégant.Jean de la Brète (1858-1945)
Qu'il soit subi dans ce corps mortel ou dans d'autres existences, il ne saurait y avoir de supplice plus raffiné.Dora Melegari (1849-1924)
Voici quelques exemples de cette flatterie innocente qui ailleurs s'appellerait insulte ; mais ici l'encens n'est pas raffiné.Astolphe de Custine (1790-1857)
C'était comme le parfum même du luxe raffiné de l'ameublement, la bonne odeur de chance, de richesse, de félicité d'amour, qui, pendant quatre années, avaient fleuri là.Émile Zola (1840-1902)
Au siècle suivant, la « philosophie » et la « sensibilité » y font leur entrée, et aussi un libertinage plus profond et plus raffiné.Jules Lemaître (1853-1914)
Sienne vint la première, avec sa gaieté, sa vivacité, son dessin raffiné, son goût pour l'ornementation subtile, le coloris caressant, les arabesques et l'or.Émile Gebhart (1839-1908)
On ne rencontre jamais un morceau de bois travaillé, un bout de pierre sculptée, jamais le souvenir du goût enfantin ou raffiné des ancêtres pour les choses gracieuses et belles.Guy de Maupassant (1850-1893)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Touché ! Touché !

Contact, tact, tactile, toucher : ces mots viennent du latin tangere, « toucher ». C’est ce contact qui est au cœur de nos pratiques sociales : la poignée de main, la bise, l’accolade, le câlin.

Aurore Vincenti 05/05/2020