teigne

 

définitions

teigne ​​​ nom féminin

Petit papillon de couleur terne (ex. la mite). La teigne des jardins.
courant Maladie parasitaire du cuir chevelu entraînant la chute des cheveux. ➙ pelade. —  locution Il est mauvais comme une teigne, très méchant, hargneux. ➙ gale.
au figuré Quelle teigne ! ➙ peste.
 

synonymes

teigne nom féminin

gerce, gallérie, mite

[Médecine] pelade, favus

[familier, péjoratif] gale, chameau, peste, poison, vipère

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Partout où il y a petitesse, maladie et teigne, ils rampent comme des poux ; et mon dégoût seul m'empêche de les écraser.Fredéric Nietzsche (1844-1900), traduction Henri Albert (1869-1921)
Une femme légitime est une teigne, qui ronge la chair et les os.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Il arrive quelquefois qu'une teigne placée sur du drap rouge se fait un habit blanc, qu'une autre née sur du drap gris se tisse un vêtement bleu ou rouge.Alphonse Karr (1808-1890)
Me voici débarrassé de la teigne qu'il m'avait laissée.Guy de Maupassant (1850-1893)
Je ne parle pas de ceux qui recommencent ces sottises toute leur vie ; – ce ne sont plus des gourmes : c'est la teigne.Alphonse Karr (1808-1890)
La petite teigne a elle-même un parasite, qui sait la poursuivre et l'atteindre dans ses galeries.Jean Pérez (1833-1914)
Allez donc vous débarrasser d'une espèce de teigne qui vous suit partout, et qui vous cuit d'autant plus qu'on se remue.Erckmann-Chatrian (1822-1899, 1826-1890)
Mieux vaudrait pour eux que la teigne leur rongeât le cuir et l'os jusqu'à la cervelle.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Si cette fourmi est moins dangereuse que notre teigne, parce qu'elle n'échappe pas à nos yeux, elle est beaucoup plus expéditive et plus nombreuse.Louis Ange Pitou (1767-1846)
Que la peste, la teigne, la cacquesangue, la fièvre quarte vous prennent à la gorge !...Paul Lacroix (1806-1884)
Elle saccrochait comme une teigne, le suivait, crevait sa porte, lattendait couchée en travers de son paillasson.Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TEIGNE, ou TIGNE » s. f.

Ver qui ronge les estoffes. Que la tigne ou les vers se mettent dans leurs pannes : c'est une imprecation de la Satyre contre les Marchands.
 
TEIGNE, est aussi une galle espaisse qui vient à la teste avec écailles & croustes, de couleur cendrée, & quelquefois jaune, hideuse à voir, avec une senteur puante & cadavereuse. Il y a trois sortes de teigne. La premiere est appellée squammeuse, à cause que quand on la gratte, il en sort plusieurs écailles semblables à du son. La seconde a sous sa crouste jaunastre de petits grains de chair rouge comme ceux d'une figue. La troisiéme est corrosive, qui a plusieurs ulceres & petits trous, d'où sort une sanie sanglante & puante, de couleur plombine ou jaunastre. Ambroise Paré dit que ce mot vient de tinea, à cause qu'elle mange la teste, comme les vers mangent les habits.
 
TEIGNE, est aussi une maladie de chevaux tres-difficile à guerir, qui est une pourriture fort puante qui vient à la fourchette.
 
TEIGNE, est aussi une maladie des arbres qui vient sur leur écorce en guise de galle.
 
On dit proverbialement, qu'une chose tient comme teigne, quand elle est difficile à oster, à detacher du lieu où elle est. Une condamnation infamante tient comme teigne, on a de la peine à la faire casser.
Drôles d'expressions Faire l'école buissonnière Faire l'école buissonnière

Faire l'école buissonnière : jouer, se promener au lieu d’aller en classe.

Alain Rey 18/02/2020