toit

 

définitions

toit ​​​ nom masculin

Surface supérieure (d'un édifice) ; matériaux recouvrant une construction et la protégeant contre les intempéries. ➙ couverture, toiture. Toit de tuiles, d'ardoises. Les toits de Paris. Toit plat, en terrasse. —  Habiter sous les toits, au dernier étage d'un immeuble. —  locution Crier qqch. sur les toits, divulguer, répandre. —  locution Le toit du monde : la région du Pamir ; le Tibet ; l'Himalaya (spécialement le mont Everest).
Maison, abri. ➙ domicile, logement. Posséder un toit. Recevoir qqn sous son toit, chez soi.
Paroi supérieure (d'un véhicule). Voiture à toit ouvrant.
 

synonymes

toit nom masculin

couverture, toiture, [plat] terrasse

asile, abri, gîte, refuge, retraite, havre (littéraire)

domicile, demeure, habitation, logement, logis (vieilli ou littéraire)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Mais, tout au haut, la joie lui revint, en trouvant sous un toit de branchages une manière de cabaret, où l'on vend des bois sculptés.Gustave Flaubert (1821-1880)
Les habitants des régions polaires vivent le plus souvent sous terre, dans des huttes creusées sous le sol, munies d'un toit formé de peaux de bêtes.Émile Bouant (1847-1926)
Petit à petit, il s'établit entr'eux une intime amitié, résultat de leur résidence sous le même toit.Madame Leprohon (1829-1879), traduction Joseph Auguste Genand (1839-1902)
La pluie redoubla, battit les toiles tendues en toit sur le bateau ; et la surface du fleuve grésillait.André Beaunier (1869-1925)
Mais il y a une petite chambre au- dessous du toit... une jolie petite chambre... quand une fois on y est arrivé.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
La cheminée de la cuisine était d'un modèle antique ; au milieu de la chambre, une pierre pour tout foyer ; au toit, un trou par lequel s'échappait la fumée.Jules Verne (1828-1905)
On y travaille généralement à couvert ; cela seul, d'avoir un toit sur la tête, semble une grande amélioration.Jules Michelet (1798-1874)
Tant que vous serez sous mon toit, je vous défendrai, quoi qu'il advienne, envers et contre tous.Gustave Aimard (1818-1883)
N'étant pas le plus fort, je m'esquivai et, caché sous le toit de la maison, je cherchai des yeux ma compagne.Henri de La Blanchère (1821-1880)
Les sorcières montent sur le toit des paillotes, y percent un trou, par lequel elles déroulent un fil, qui va toucher le corps de l'individu à maléficier.Élie Reclus (1827-1904)
Je vous donne la vie, mes enfants, après vous avoir donné ma table et mon toit...Paul Féval (1816-1887)
Arrivés au sommet du toit, ils se cachèrent derrière les cheminées et commencèrent leur feu.Albert Delpit (1849-1893)
Si haut qu'il fût, ce mur était dépassé par un toit plus noir encore qu'on apercevait au delà.Victor Hugo (1802-1885)
Pouvait-elle laisser introduire cet enfant, le sien, sous leur toit ; pouvait-elle lui laisser prendre place dans leur cœur sans tout avouer ?Hector Malot (1830-1907)
Il m'embrassa, remonta dans la voiture qui nous avait amenés et partit sans entrer sous le toit de ses pères, sans y jeter même un regard.George Sand (1804-1876)
Nous savons que c'est comme construire une maison en partant du toit : chaque fois que nous sommes confrontés à un problème, nous tentons de le résoudre.Europarl
C'était leur point d'honneur de ne jamais reculer ; ils s'obstinaient souvent à rester sous un toit embrasé.Jules Michelet (1798-1874)
A l'homme de payer sa dette envers ses enfants, en bâtissant le toit où ils s'abritent, d'apporter la nourriture que tu élabores ou prépares pour eux.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Si elle ne s'arrêtait pas, ils allaient donc mourir, comme le vieux cheval, écrasés contre le toit, la gorge emplie par le flot ?Émile Zola (1840-1902)
Ils étaient libres et sans honte, comme les moineaux qui s'accouplent au bord d'un toit.Émile Zola (1840-1902)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TOIT » s. m.

Le faiste, la plus haute partie d'un logement, d'un édifice, ce qui luy sert de couverture. En Orient la plus-part des toits sont en platteforme : en Occident ils sont en pointe, en dos d'asne, en crouppe, en pavillon. En France il y a des toits à la mansarde, qui sont des toits couppez qui ont double pente de chaque costé ; ce qui retranche de leur élevation. En Turquie la plus-part des toits sont en dome, & en rond. Les voleurs se sont sauvez pardessus les toits. Cette gresle a percé le toit. On a visité cette maison depuis le toit jusqu'à la cave. Il fallut descendre un malade de l'Evangile pardessus le toit pour être guery. Les grosses reparations sont celles des quatre gros murs & des toits.
 
On dit hyperboliquement d'une maison petite ou mal bastie, que ce n'est qu'un toit à cochons.
 
TOIT, signifie quelquefois l'habitation, le lieu où on loge. Ces deux familles habitent sous un même toit, en même logis. La joye & la paix habitent plus souvent sous les pauvres toits, que sous des lambris dorez.
 
On dit que des Benefices sont sous un même toit, quand ils sont de même nature & desservis dans la même Eglise ; & c'est une qualité qui les rend incompatibles de droit.
 
TOIT de jeu de paume, c'est la couverture d'une galerie qui y regne de deux ou de trois costez, sur laquelle se fait le service de la bale. Le toit de la galerie, le toit de la grille, le toit du dedans.
 
TOIT, se dit figurément en Morale, en parlant d'une chose qu'on rend publique. JESUS-CHRIST dit à ses Apostres, Ce que je vous ay enseigné en particulier, allez le prêcher sur les toits, c'est à dire, hautement & publiquement.
Le mot du jour Panacée Panacée

On la croit capable de tout résoudre, elle, la déesse Panakeia, herboriste et guérisseuse. La panacée, fidèle à son origine grecque, est remède (akos) universel (pan-) :  une plante imaginaire qui guérissait de tous les maux. Pour les druides, le gui était une panacée ! 

Aurore Vincenti 18/04/2020