Email catcher

tonner

Définition

Définition de tonner ​​​ verbe intransitif

impersonnel (tonnerre) Gronder, éclater. Il commence à tonner.
Faire un bruit de tonnerre. Le canon tonne au loin. ➙ gronder.
Exprimer violemment sa colère en parlant très fort. ➙ crier, fulminer. Tonner contre l'injustice.

Conjugaison

Conjugaison du verbe tonner

actif

indicatif
présent

je tonne

tu tonnes

il tonne / elle tonne

nous tonnons

vous tonnez

ils tonnent / elles tonnent

imparfait

je tonnais

tu tonnais

il tonnait / elle tonnait

nous tonnions

vous tonniez

ils tonnaient / elles tonnaient

passé simple

je tonnai

tu tonnas

il tonna / elle tonna

nous tonnâmes

vous tonnâtes

ils tonnèrent / elles tonnèrent

futur simple

je tonnerai

tu tonneras

il tonnera / elle tonnera

nous tonnerons

vous tonnerez

ils tonneront / elles tonneront

Synonymes

Synonymes de tonner verbe intransitif

[tonnerre] éclater, gronder

crier, exploser, fulminer, gronder, hurler, s'indigner, pester, râler, tempêter, tonitruer, vitupérer, rouspéter (familier), gueuler (très familier)

Exemples

Phrases avec le mot tonner

Le lecteur s'é tonnera peut-être de l'absence remarquable du droit dans cette approche.Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2001, Marina Ioannatou (Cairn.info)
Il serait excessif de l'imaginer dans une opposition constante, réduit à tonner et à dénoncer.Cahiers Jaurès, 2009 (Cairn.info)
Marillac aimait beaucoup les volcans et manquait le moins possible l'occasion d'en faire tonner un à la fin de sa période.Charles de Bernard (1804-1850)
Bientôt cette parole si belle en amour tonnerait à la tribune.Honoré de Balzac (1799-1850)
On était las de tonner contre lui, on le remisa.Les temps modernes, 2004, Marc Lebiez (Cairn.info)
Les premières semaines qui suivent la victoire de la gauche voient la presse conservatrice tonner contre un effondrement subit du prestige français, attribué aux grèves et à l'agitation révolutionnaire.Guerres mondiales et conflits contemporains, 2004, Catherine Lanneau (Cairn.info)
Ces exemples proviennent de sites partenaires externes. Ils sont sélectionnés automatiquement et ne font pas l’objet d’une relecture par les équipes du Robert. En savoir plus.

Dictionnaire universel de Furetière (1690)

Définition ancienne de TONNER v. n.

Faire un grand bruit, éclatant. Il se dit au propre de ce bruit qui accompagne la foudre, provenant du choc de deux nuës qui enflamme des exhalaisons qui en sortent avec grande violence. Il faut croire que c'est Dieu qui tonne. Quand le Ciel tonne, c'est un signe qu'il est en couroux. On le dit plus communément à l'impersonnel. Il tonne plus souvent dans les pays montueux, que dans les plaines. Il tonne rarement en hiver. Ce mot vient du Latin tonare.
 
TONNER, se dit par similitude, du canon & de l'artillerie qui sont en batterie, ou lors qu'on en tire plusieurs pieces ensemble. On entendoit de six lieuës tonner les batteries de ce siege. On va tirer le feu de la Greve, voilà le canon qui tonne.
 
TONNER, se dit figurément en Morale, d'un Orateur vehement qui declame contre les vices, qui espouvante son auditoire. Cet Advocat tonne dans le Barreau. Ce Missionaire tonne dans les chaises.
 
On dit proverbialement, quand on est dans un lieu où on fait grand bruit, qu'on n'y entend pas Dieu tonner.
Ces définitions du XVIIe siècle, qui montrent l'évolution de la langue et de l'orthographe françaises au cours des siècles, doivent être replacées dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. Elles ne reflètent pas l’opinion du Robert ni de ses équipes. En savoir plus.
Notre actualité Les combinaisons de mots ? Quésaco ? Les combinaisons de mots ? Quésaco ?

Cet été, un tout nouveau dictionnaire a fait son apparition sur Dico en ligne Le Robert : le dictionnaire de combinaisons de mots. Mais...

Géraldine Moinard 28/09/2022