éclater

 

définitions

éclater ​​​ verbe

verbe intransitif
Se rompre avec violence et généralement avec bruit, en projetant des fragments, ou en s'ouvrant. ➙ exploser, sauter. L'obus a éclaté.
par exagération Taisez-vous, ma tête va éclater !
Se diviser en plusieurs éléments. La coalition menace d'éclater.
Retentir avec un bruit violent et soudain. Des applaudissements éclatent. —  locution (personnes) Éclater de rire. Éclater en sanglots.
(choses) Se manifester tout à coup en un début brutal. ➙ commencer, se déclarer. La guerre a éclaté. —  Sa colère éclata brusquement.
littéraire Apparaître de façon manifeste, évidente. La vérité éclatera.
verbe transitif
Faire éclater. Éclater un ballon.
familier Écraser, fracasser. Je vais l'éclater, lui éclater la tête.

s'éclater ​​​ verbe pronominal

familier Éprouver un violent plaisir (dans une activité).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'éclate

tu éclates

il éclate / elle éclate

nous éclatons

vous éclatez

ils éclatent / elles éclatent

imparfait

j'éclatais

tu éclatais

il éclatait / elle éclatait

nous éclations

vous éclatiez

ils éclataient / elles éclataient

passé simple

j'éclatai

tu éclatas

il éclata / elle éclata

nous éclatâmes

vous éclatâtes

ils éclatèrent / elles éclatèrent

futur simple

j'éclaterai

tu éclateras

il éclatera / elle éclatera

nous éclaterons

vous éclaterez

ils éclateront / elles éclateront

 

synonymes

s'éclater verbe pronominal

jouir, triper

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Je suis toutefois convaincue que, si des conflits devaient à nouveau éclater, la commission des budgets ferait montre de la même persévérance.Europarl
Dès qu'ils ne peuvent pas avouer l'insurrection, et que le seul énoncé du but ne fait pas éclater un élan de l'opinion en leur faveur, ils ne peuvent plus rien.Adolphe Thiers (1797-1877)
Des applaudissemens accompagnaient chaque coup de la hache fatale, et la foule faisait éclater une joie extraordinaire.Adolphe Thiers (1797-1877)
Un calme profond régnait au dehors comme au dedans, et rien n'annonçait qu'une tempête dût éclater prochainement.George Sand (1804-1876)
Si une guerre devait éclater, l'unique moyen de survie du pays, à savoir le programme « pétrole contre nourriture », serait interrompu, ce qui jetterait le pays dans un grand chaos.Europarl
Sans le vouloir, elle porta une de ses mains à son cœur, tandis que l'autre comprimait son front qui semblait vouloir éclater.Wenceslas-Eugène Dick (1848-1919)
La poussière ne se soulève jamais avec plus de force, qu'au moment où l'orage qui va la faire retomber pour longtemps, est sur le point d'éclater.Johann Wolfgang Goethe (1749-1832), traduction Aloïse Christine de Carlowitz (1797-1863)
Il faut s'attendre, dans les prochaines années, à voir éclater de nombreux conflits causés par le non-respect des règles et la distorsion de la concurrence.Europarl
Ce serait un bon tour d'en faire éclater une au milieu d'eux, et de mettre ainsi le feu sur et sous leur nichée.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Les tribunes, qui étaient partagées, firent éclater des cris contraires : les unes applaudirent, les autres poussèrent d'affreux murmures.Adolphe Thiers (1797-1877)
C'était sa destinée de faire éclater à la fois les plus nobles ambitions et les plus mauvaises passions de l'humanité, et d'expier son orgueil dans les démentis et les mécomptes.François Guizot (1787-1874)
Pendant cette longue énumération que mon père avait lui-même griffonnée je voyais la jeune fille se tordre en tous sens pour s'empêcher d'éclater.Charles Deguise (1827-1884)
Je me fais de glace devant tes reproches, parce que je me sens poussé à bout et prêt à éclater.George Sand (1804-1876)
Il s'étourdissait en pensée avec des parfums et des couleurs, mariait les vermeils aux verts sombres des feuilles, faisait éclater des jaunes.Eugène Demolder (1862-1919)
Au-dessus de la mer plombée et toute plate, le ciel roulait des nuages étouffants, de gros nuages roux, où la tempête ne pouvait éclater.Octave Mirbeau (1848-1917)
Je n'ai pu supporter ses querelles, ses reproches, ses emportements, qui menaçaient d'éclater bientôt devant mes enfants.George Sand (1804-1876)
Robineau se contenait, lui affirmait qu'elle se trompait, avec sa politesse marchande, d'autant plus respectueux, qu'il craignait de laisser éclater sa révolte intérieure.Émile Zola (1840-1902)
Raison pour laquelle j’ai rejeté la simple base juridique «environnement» qui n’aurait eu qu’un effet : faire éclater le marché unique en 25 législations différentes.Europarl
Tout mon regret, c'est de ne pouvoir le faire éclater comme une mine, pour la destruction des deux partis.Walter Scott (1771-1832), traduction Auguste Baptiste Defauconpret (1767-1843)
Bientôt les flammes, prenant de la force, feront éclater ces pierres massives ; elles les envelopperont d'un épais manteau de fumée, et leur clarté sinistre déchirera la nuit.Charles Dickens (1812-1870), traduction Amédée Pichot (1795-1877)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ÉCLATER » v. n.

Faire aller en éclats. La chaleur, la secheresse fait éclater, fait fendre le bois. Si on ne le couppe d'un certain sens, il s'éclate. Quand on donne un feu trop violent à un matras, il s'éclate, il se brise en mille pieces.
 
ÉCLATER, signifie aussi, Faire de l'éclat, se découvrir, se faire connoistre au public. La haine de ces Princes a enfin éclaté, ils ont declaré la guerre. On tramoit cette conjuration il y avoit long-temps, mais enfin elle a éclaté. On se doutoit qu'il y avoit un mariage clandestin, il a enfin éclaté, on l'a declaré hautement.
 
ÉCLATER, signifie aussi, Briller, tant au propre, qu'au figuré. Les pierreries mises en oeuvre brillent, éclatent davantage. Ce Conseiller a un esprit brillant qui éclate dans sa Compagnie.
 
ÉCLATÉ, ÉE. part. pass. & adj. Fendu, brisé, crevé.
 
ÉCLATÉ, se dit en termes de Blason des divisions de l'Escu qui ne se font pas nettement & en ligne droite, mais qui semblent témoigner que cela provient de ce qu'il a été rompu ou brisé avec force, desorte qu'il paroist en éclats. On le dit aussi des lances rompuës, des chevrons, &c.
Déjouez les pièges ! « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ? « Combien d'entretiens as-tu passé » ou « passés » ?

Maîtrisez l'accord du participe passé avec un adverbe de quantité.

12/03/2020