torrent

 

définitions

torrent ​​​ nom masculin

Cours d'eau à forte pente, à rives encaissées, à débit rapide et irrégulier. Les torrents des Pyrénées. ➙ gave.
Écoulement rapide et brutal. Des torrents de boue. Un torrent de lave. —  locution Il pleut à torrents : très abondamment. ➙ à verse ; torrentiel.
Grande abondance (de ce qui afflue violemment). Des torrents de larmes. ➙ déluge, flot. —  Un torrent d'injures.
 

synonymes

torrent nom masculin

gave (Pyrénées)

déluge, avalanche, bordée, déferlement, flot, pluie, tombereau

à torrents

à verse

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le torrent qu'il traverse est ainsi appelé parce que son eau fait pousser des verrues.Ernest Michel (1837-1896)
Vous diriez : est-ce le ciel, ou le jour, ou l'éclair, ou le torrent des eaux printannières ?Pierre-Louis Ginguené (1748-1816)
Elle ne répondit pas un seul mot à ses reproches, mais remit tout son argent à sa mère et resta dans sa chambre, où elle versa un torrent de larmes.William Makepeace Thackeray (1811-1863), traduction Georges Guiffrey (1827-1887)
Les balles sifflent, les rocs sont ébranlés, le torrent humain s'élève, se précipite, inonde les rampes escarpées.Gustave Aimard (1818-1883) et Jules Berlioz d'Auriac (1820-1913)
Mais bientôt ils furent cruellement détrompés en voyant passer sous leurs yeux le torrent des fuyards.Adolphe Thiers (1797-1877)
Le fleuve devenu torrent précipite sa course, les glaçons arrêtés par les obstacles s'amoncellent et renversent tout sur leur passage.Émile Bouant (1847-1926)
J'ai fait comme la plupart des jeunes gens de mon âge, j'ai suivi le torrent.Jules Claretie (1840-1913)
De nouveau, les averses battaient les tuiles rouges, coulaient dans les tonneaux, sous les gouttières, avec des bruits de torrent.Émile Zola (1840-1902)
Les innombrables fleurs de juin tombaient des fenêtres dans la rue comme des cascades au torrent.Pierre Louÿs (1870-1925)
Quoiqu'il y eût plus de quarante ans qu'il en étoit sorti, il n'avoit pas oublié qu'il étoit situé sur une haute colline au-dessus du torrent.Jean-Baptiste Mosneron de Launay (1738-1830)
La mer se précipitait comme un torrent dans notre retraite, et, décidément, puisque nous n'étions pas des mollusques, il fallait se sauver.Jules Verne (1828-1905)
Mais vous, vous ne songiez point à tout cela ; ni les fleurs, ni les forêts, ni le torrent, n'appelaient vos regards.Albert le Roy (1856-1905)
Le bruit d'un torrent monte jusqu'à lui, mais il l'aperçoit à peine dans la profondeur.Eugène Viollet-le-Duc (1814-1879)
Mais ce n'est pas le seul obstacle : il y a là un torrent qui bondit sur les pierres.Joseph Vilbort (1829-1911)
Nous fûmes donc forcés de faire entrer nos chevaux dans l'eau, jusqu'aux sangles pour passer le torrent.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Au moment où le notaire demanda quel drame pouvait se rencontrer au fond d'un torrent, la fille de la marquise se retourna lentement et pleura.Honoré de Balzac (1799-1850)
Dans le lit d'un torrent où stagnaient encore quelques mares, se désaltérait une troupe d'une dizaine d'antilopes.Jules Verne (1828-1905)
Excédé par ce torrent d'injures et de menaces, mais affectant de n'être point ému, je me retirai chez moi, quoiqu'il fût tard.Jacques Cazotte (1719-1792)
On travailla donc ; on causa ; puis, comme on se lavait les mains dans l'eau glacée d'un torrent, on se présenta.René Boylesve (1867-1926)
Je voudrais bien qu'il n'y eût que cela, je saurais bien ce qu'il faut lui dire, il me semble que cela déborderait, comme un torrent.Hector Bernier (1886-1947)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TORRENT » s. m.

Cheute d'eau & courant impetueux qui tombe subitement des montagnes où il a fait de grosses pluyes, & qui fait de grands ravages dans la campagne. Le torrent de Cedron. Les Poëtes se servent souvent des comparaisons des torrents.
 
TORRENT, se dit aussi de tout ce qui coule avec impetuosité, & qui passe legerement. Les Volcans jettent quelquefois des torrents de feu. Cette veuve à la mort de son mari jettoit un torrent de larmes. Ce Conquerant est un torrent qui rompt toutes les digues & obstacles qu'on luy oppose.
 
TORRENT, se dit figurément en choses spirituelles & morales. L'eloquence de Ciceron étoit un torrent qui entraisnoit tout le monde. C'est un torrent de belles paroles. La plus-part des hommes se laissent emporter au torrent, aux erreurs du peuple, suivent les advis de la multitude. On dit aussi le torrent des passions, de la colere.
Vidéos La concision, par Karim Duval La concision, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

15/04/2020