torturant

 

définitions

torturant ​​​ , torturante ​​​ adjectif

Qui torture, fait souffrir. Des remords, des scrupules torturants.
 

synonymes

torturant, torturante adjectif

cruel, crucifiant, douloureux, obsédant, pénible, taraudant, tenaillant

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Silvereal reconnut son ancien complice, tel qu'il l'avait vu naguère torturant un malheureux vieillard pour lui arracher son secret, et il se tut, frissonnant malgré lui.Jules Lermina (1839-1915)
C'était une de ces passions à base de haine et de sensualité, qui dépravent le cœur en le torturant, et transforment celui qui les éprouve en une bête féroce.Paul Bourget (1852-1935)
C'est exactement ce qui arrive à celui qui se réveille d'un cauchemar, lorsque l'assaut des sensations environnantes vient dissiper le mirage torturant qui l'hallucinait dans son sommeil.Paul Bourget (1852-1935)
Être simple, avoir la foi, combien cela était difficile et torturant pour une expérimentée comme elle !Hermine Lecomte du Noüy (1854-1915)
Il titubait, pris d'un besoin de sommeil impérieux, torturant comme la faim, comme la soif.Maurice Level (1875-1926)
Un torturant besoin d'union nous travaille, mais tous nos efforts restent stériles, nos abandons inutiles, nos confidences infructueuses, nos étreintes impuissantes, nos caresses vaines.Guy de Maupassant (1850-1893)
N'était-ce pas une abomination, ces tenailles de la maladie torturant sans relâche, depuis des semaines, ce pauvre être, dont elle ne savait comment apaiser le cri ?Émile Zola (1840-1902)
Non seulement on la voyait de partout, mais on la trouvait partout, faite de toutes les matières connues, exposée à toutes les vitres, cauchemar inévitable et torturant.Guy de Maupassant (1850-1893)
Dans la jeunesse, on cherche à s'aimer, dans l'âge fait, on s'aime en se torturant, dans l'âge mûr, on s'aime, mais l'amour est parti !George Sand (1804-1876)
Feignant d'être choquée de l'inconvenance de ce procédé, elle s'enfuit et il ne la revit jamais que le torturant d'un regard indifférent et sévère...Marcel Proust (1871-1922)
Il devint cruel, et, dans le silence du cabinet, ses meilleurs amis le surprirent souvent torturant des insectes ou soumettant des animaux domestiques à différents supplices.Paul Féval (1816-1887)
On lui avait demandé le total abandon de sa raison, et il s'y était efforcé, il était parvenu à étouffer en lui le torturant besoin de la vérité.Émile Zola (1840-1902)
Et telle mère, la voyant très-bien, trouvera bon qu'un enfant, captif à la chambre, se désennuie en arrachant l'aile aux mouches, en torturant un oiseau ou un petit chien.Jules Michelet (1798-1874)
Elle l'aimait, à sa manière, en le trompant et en le torturant, mais surtout en l'asservissant.Paul Bourget (1852-1935)
Là commençait l'angoisse, le problème torturant où il achevait de sombrer, lui prêtre, avec ses vœux d'homme chaste et de ministre de l'absurde, mis à l'écart des autres hommes.Émile Zola (1840-1902)
Elle restait debout, devant ce bureau, raidie, torturant les franges de son châle brun avec ses pauvres vieilles mains gercées de laveuse.Pierre Loti (1850-1923)
Ce n'est qu'en torturant le sens d'un mot qu'on arrive à supposer qu'il s'agit de fruits et non d'insectes.Mayne Reid (1818-1883), traduction Émile Gigault de La Bédollière (1812-1883)
Et ce mot funèbre se répétait de plus en plus vite, torturant comme un cauchemar.Paul Margueritte (1860-1918)
Ils vont te prouver tout de suite en te torturant avec toute l'attention que mérite un capitaine.Joseph Marmette (1844-1895)
Mais que de gens aiment sans savoir aimer, et font de leur amour un instrument à deux tranchants avec lequel ils se déchirent eux-mêmes en torturant ceux qu'ils aiment !Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Afficher toutRéduire
Les mots croisés du Robert Les mots du bord de mer Les mots du bord de mer

Laissez-vous bercer par le bruit des vagues avec cette grille de mots croisés estivale !

17/07/2020