trône

 

définitions

trône ​​​ nom masculin

Siège élevé sur lequel prend place un souverain dans des circonstances solennelles. —  familier et ironique Siège des toilettes.
au figuré Puissance d'un souverain. ➙ souveraineté. Les prétendants au trône. —  Asseoir un prince sur le trône. ➙ introniser.
 

synonymes

trône nom masculin

couronne, pouvoir, souveraineté

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
J'avais les miens, le peuple des étoiles ; et je contemplais au-dessous de mon trône tous les astres échelonnés.Gustave Flaubert (1821-1880)
Bonaparte avait indiqué dans cette occasion, selon eux, tous ces plans d'une ambition personnelle qui étouffait les autres gloires pour marcher au trône.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Rien n'est plus contraire à ces biens que les changements qui portent sur l'occupation du trône.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Il est resté dans cette ombre, sur ce trône et dans cette attitude pendant trois cent cinquante-deux ans, de 814 à 1166.Victor Hugo (1802-1885)
Quatre animaux énormes, couverts d'yeux et pourvus chacun de six ailes, gardaient le grand trône.Vicente Blasco Ibáñez (1867-1928), traduction Georges Hérelle (1848-1935)
Absâl serait comme une entrave attachée à ses pieds, qui l'empêcherait d'atteindre aussi le trône céleste des sphères.Bernard Carra de Vaux (1867-1953)
Le roi me parlait du bien qu'on pouvait faire sur le trône, du charme qu'il y a à se faire aimer.Jean-Jacques Grandville (1803-1847)
Voilà tout ce que je puis offrir à celle qui, à mon avis, mériterait le trône du monde.Jane Austen (1775-1817), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
Il y avait auprès du trône des tables dressées pour quelques centaines de personnes des premières classes.Catherine II de Russie (1729-1796)
Cette commission, quoique en majorité ministérielle, ne crut pas pouvoir garder sur le droit de visite le même silence que le discours du trône et l'adresse des pairs.Paul Thureau-Dangin (1837-1913)
Le prince n'occupe jamais assez longtemps le trône pour exécuter les plans d'amélioration qu'il peut avoir conçus.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ensuite chaque division défila devant le trône pour retourner au camp, chaque chef inclinant, en passant, la pointe de son épée.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Il nous a dit dans ce discours qu'il se trouvait heureux de voir la vertu sur le trône, et la beauté à côté.Louis Constant Wairy (1778-1845)
Le bien de mes peuples et la gloire de mon trône sont également intéressés à la prospérité des sciences.Claire-Élisabeth-Jeanne Gravier de Vergennes Rémusat (1780-1821)
Cette époque présente une crise où le trône aurait pu facilement se consolider ; mais, au contraire, il a commencé à être ébranlé.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Le roi enfin, pour qui le trône serait sans charmes si le bonheur public n'était le prix de ses soins, consacre tous ses efforts à l'assurer.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Les circonstances de son arrivée au trône sont si remarquables et si dramatiques, qu'elles méritent d'être racontées en détail.Auguste Frédéric Louis Viesse de Marmont (1774-1852)
Comme le trône de ce temps-là, vous l'avez gagnée en fait, mais perdue en droit.Honoré de Balzac (1799-1850)
La bourgeoisie et le peuple lui paraissaient au contraire, comme à ses aïeux, l'appui le plus sûr du trône.Alexis de Tocqueville (1805-1859)
Loin de combattre, par ses conseils, l'ambition de ce jeune homme, il l'avait encouragé et l'avait affermi dans la résolution de faire valoir ses prétendus droits au trône.Pierre Daru (1767-1829)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TROSNE » s. m.

Siege eslevé où se sied celuy qui est dans les plus hautes dignitez. Il se dit premierement de Dieu. Tous les Anges tremblent devant le trosne de la Majesté Divine.
 
Il se dit aussi des Rois, quand ils sont assis dans les actions de ceremonies sur un siege posé sur une estrade eslevée de plusieurs marches, & ordinairement enrichi. Le Seigneur compare les lis au trosne de Salomon dans sa gloire. Le trosne du Mogol est enrichi de pierreries en si grand nombre, qu'on estime leur valeur à cent soixante millions monnoye de France. Voyez en la description chez Tavernier.
 
TROSNE, se dit aussi des sieges pontificaux des Prelats. Cet Evesque monta dans son trosne, & donna la benediction : d'où est venu le mot d'introniser, pour dire, Mettre un Evesque en possession. On le dit aussi des Abbez & autres Prelats titrez.
 
TROSNE, se prend figurément pour l'empire, le commandement, la domination de ceux qui sont sur le trosne. Dieu abat & releve les trosnes comme il luy plaist. Il donne le trosne, il le raffermit, il le transporte aux nations estrangeres. Le trosne est vaquant. Il a été restabli sur le trosne de ses peres. Les armées sont les appuis, les colomnes d'un trosne. Chapelain a dit en parlant de la Lune,
 
Sur un trosne d'argent environné d'estoiles.
 
TROSNE, se dit aussi burlesquement du lieu où on est maistre, où on est en liberté. A la table de frippe-tout, je suis là comme dans mon trosne.
 
TROSNE, en termes de Theologie, est le troisiéme Ordre de la Hierarchie des Esprits celestes. Les Theologiens disent que ce sont ceux sur lesquels la Majesté Divine en qualité de Juge sied immediatement. Ceux qui en ont écrit sont St. Denis, St. Gregoire le Grand, Isidore, St. Bernard, &c. qui rapportent diversement les raisons qui leur ont fait donner ce nom.
Vidéos Granny Smith, par Alain Rey Granny Smith, par Alain Rey

La pomme Granny Smith, littéralement « mémé Smith », tire son nom d’une dame âgée, Mrs Smith, qui fut la première à en produire ! Découvrez l’histoire du nom de cette variété de pomme, avec Alain Rey.

Alain Rey 15/09/2020