troué

 

définitions

troué ​​​ , trouée ​​​ adjectif

Qui a des trous. Chaussettes trouées.
 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Depuis l'éternité qu'ils sont là, chacune de leur pointe a peut-être troué un ventre de barque.Jules Renard (1864-1910)
Relique pour relique, ce souvenir lui sera plus cher et plus précieux qu'un vieux gant troué.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Son visage, inépuisable répertoire de masques, faisait des grimaces plus convulsives et plus fantasques que les bouches d'un linge troué dans un grand vent.Victor Hugo (1802-1885)
Ce qu'il y a de vrai, c'est que les peuples à vêtements flottants n'offrent rien de comparable à la pauvreté sans ressources d'un habit troué.Eugène Fromentin (1820-1876)
Regarde ce pourpoint troué, ces chausses en déroute, cette face maigre qui crie la faim.Alphonse Daudet (1840-1897)
Je préférerais être étendu, les côtes fracassées ou le front troué, sur ce canapé, plutôt que d'être la cible de ces coups d'œil et de ces blagues...Jules Vallès (1832-1885)
La paresse avait passé sur sa tête, avait rendu ses cheveux incultes, déchiré ses vêtements et troué ses bottes.Jules Noriac (1827-1882)
Tout à l'heure, l'espace d'une seconde, à la lueur d'une allumette soufflée aussitôt qu'éprise, il avait vu le crâne troué du comédien.Anatole France (1844-1924)
Elle grelotte sous un fichu bleu troué, dont les plis fatigués et flasques ne peuvent pas du tout dissimuler une maigreur dont la vue fait peine.Théodore de Banville (1823-1891)
Ce doit être cette nuit qu'un éclat d'obus lui a creusé puis troué le dos.Henri Barbusse (1873-1935)
J'apportais avec moi les pièces de conviction, mon chapeau troué et mon front tout bleu...Eugène Sue (1804-1857)
Une balle bernoise a profondément troué l'armature de fer et s'est arrêtée dans le chêne.Victor Hugo (1802-1885)
Il la voyait dans un reculement de brume avec un seul détail de sa figure, accentué et pénible, la bouche déformée, le sourire troué par cette dent qui manquait.Alphonse Daudet (1840-1897)
Souvent, les chairs de leur visage s'en allaient par lambeaux, les os avaient troué la peau amollie, la face était comme bouillie et désossée.Émile Zola (1840-1902)
Un système comptable a vu le jour, que la presse décrit à très juste titre comme étant « troué comme un fromage suisse » et « aussi transparent qu’une coffre fort ».Europarl
Mais, surtout, les inquiétantes blessures étaient celles qui avaient troué le ventre, la poitrine ou la tête.Émile Zola (1840-1902)
Avant que sa lame fût au clair, il aurait le corps troué par les malsaines dragées de plomb.Eugène Chavette (1827-1902)
L'enfant venait seulement de s'apercevoir que ce sac était troué ; il pleurait ses haricots perdus.Zulma Carraud (1796-1889)
Elle montait vite entre les branches des peupliers qui la cachaient de place en place comme un rideau noir, troué.Émile Hennequin (1858-1888)
Ce qui restait de ce régiment s'y opposa si énergiquement, que le drapeau troué de balles fut « versé » au musée d'artillerie.Amédée Achard (1814-1875)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Infirmière, infirmier Infirmière, infirmier

Il faut la fermeté et la solidité des infirmières et des infirmiers pour soutenir la fragilité des infirmes.

Aurore Vincenti 12/05/2020