perce

définitions

perce ​​​ nom féminin

locution Mettre en perce : faire une ouverture à (un tonneau) pour en tirer le vin.

percé ​​​ , percée adjectif

locution Panier* percé. Chaise* percée.

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « perce »

Il faut que j'écarte à droite et à gauche, que je perce, et que je me fasse jour.Montesquieu (1689-1755)
L'été de leur vie est dominé par les affaires, à travers lesquelles cependant perce toujours leur noire tristesse.Stendhal (1783-1842)
Je ne saurais mieux peindre la physionomie de nos premiers entretiens qu'en les comparant au calme plat d'un ménage où perce le bout d'oreille de l'ennui qui va grandir.Paul Féval (1816-1887)
La perfection avec laquelle beaucoup d'entre elles sont calibrées, la netteté de la perce, la beauté du poli, font honneur aux ouvriers ; mais là ne s'arrêtait pas leur science.Gaston Maspero (1846-1916)
Son génie perce déjà ; le style est encore sec, mais on trouve une grâce toute nouvelle.Stendhal (1783-1842)
Celui-ci l'avait mis en perce, et nous avait gardé le secret assez fidèlement pour nous laisser le plaisir de la surprise.Johann David Wyss (1743-1818), traduction Isabelle de Montolieu (1751-1832)
La clarté saisissante des documents nouveaux, comme une blanche lumière électrique, perce de part en part le trouble clair-obscur où s'affaissa la monarchie.Jules Michelet (1798-1874)
La goutte d'eau qui tombe du rocher perce la montagne ; pourquoi la goutte d'eau qui tombe d'un esprit ne percerait-elle pas les grands problèmes historiques ?Victor Hugo (1802-1885)
L'air de supériorité qui perce dans toute votre personne vous fera sans doute excuser ma franchise.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Par contre, sous l'amour non moins sincère qu'elle ressent pour moi perce à chaque instant la haine la plus violente !Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Appelez-vous magnétisme cette foudre continue qui sort des yeux de cette femme, dont le regard perce le vôtre et vous fait éprouver une douceur voluptueuse ?Alphonse Karr (1808-1890)
Il y règne un ton d'aigreur qui perce de phrase en phrase, et qui finit par ne pouvoir plus se contenir.Sébastien-Roch-Nicolas Chamfort (1741-1794)
Il a le teint d'un campagnard ; la fraîcheur perce sous le hâle, et décèle la vigueur et la santé.Jacques Cazotte (1719-1792)
En son absence, je perce l'opercule avec une aiguille et j'y fais large brèche intéressant la moitié de l'ouverture.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Peut-être cette aimable gaieté, qui fait le fond de votre caractère, et qui perce sous votre plume dans les sujets les plus graves, s'oppose-t-elle au sérieux de la réflexion.Alphonse Esquiros (1812-1876)
Voici un grand lac et deux rivières dont le vif argent nous perce les yeux.Félix Nadar (1820-1910)
Et elle ne cesse de jeter un cri discordant qui perce l'air comme une pointe.Jules Renard (1864-1910)
Ce qui perce à travers la propagande qu'elles mènent, c'est, avec le mauvais goût de la déclamation, une avidité impatiente de réclame, un goût effréné de notoriété bruyante.Charles Turgeon (1855-1934)
Vous avez en vain essayé de me tromper, je vous perce à jour : vous conspirez !Paul Féval (1816-1887)
En disant ces mots, ses yeux brillent d'un éclat sinistre ; l'inspiration satanique dont elle vient de recevoir la commotion perce à la surface !Eugène-François Vidocq (1775-1857)
Afficher toutRéduire

Exemples de « percé »

Percé jusqu'à l'âme par l'âcre sensation des chagrins que l'on cause, on se laisse aller à mentir pour épargner ces chagrins-là.Paul Bourget (1852-1935)
Le couloir est alors percé au milieu de la paroi du fond ; la longueur moyenne en varie entre 6 et 40 mètres.Gaston Maspero (1846-1916)
On eût dit que le sol avait subi une blessure effrayante par où les os fracturés avaient percé leur enveloppe.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Merellum se restaura avec autant d'appétit que les autres, malgré les œillades haineuses que ne cessait de lui décocher la squaw nez-percé.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Celui-ci fut aussitôt assommé, percé de coups par les gardes qui accoururent au bruit, et jeté par les fenêtres.Jacques Bins de Saint-Victor (1772-1858)
Sur le fond du vaste réservoir gisait un long cornet métallique très pointu, percé de plusieurs trous.Raymon Roussel (1877-1933)
Les fortifications consistaient en un mur d'enceinte entouré d'une circonvallation quelquefois double, et percé le plus souvent de quatre portes se faisant face.Charles-Victor Langlois (1863-1929)
Je rentre chez moi pour subir mes honneurs accablé du sirocco ou percé par la tramontane.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Je crus que j'allais mourir : cette voix sévère avait percé mon cœur comme un poignard.Claire de Duras (1777-1828)
Des piles d'assiettes de rechange se dressaient à chaque extrémité ; tandis que, au milieu, s'allongeait un gros pain, percé d'un couteau, le manche en l'air.Émile Zola (1840-1902)
Le volcan s'était donc réveillé, et les vapeurs avaient percé la couche minérale entassée au fond du cratère.Jules Verne (1828-1905)
Chaque famille a la sienne, toujours ombragée par des arbres séculaires, se composant essentiellement d'un toit en paille, de forme ogivale, percé d'une ouverture pour le passage de la fumée.Élie Reclus (1827-1904)
Il est de forme circulaire, avec un rebord en relief ; il est percé de 4 trous, par lesquels ne passe aucun fil.Alfred Binet (1857-1911)
Je représente bien l'homme tel qu'un philosophe l'a dépeint, un tube percé par les deux bouts.Jules Vallès (1832-1885)
Ce qui est sûr, c'est qu'après un début d'hiver tiède, où les feuilles revinrent, on fut percé à vif d'un froid subit.Jules Michelet (1798-1874)
C'était pendant la dictée qu'un soudain coup de lance lui avait percé le cœur, faisant une brèche à la cuirasse cartonnée.Remy de Gourmont (1858-1915)
Heureusement c'était du côté droit ; si ça avait été aussi bien du côté gauche le cœur était percé.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Il n'est plus qu'il une brasse du cèdre où se tient le chef nez-percé ; il exhale un second beuglement.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Cependant le sagamo nez-percé ne desserrait pas les lèvres ; il s'enivrait des outrages que lui prodiguait sa victime.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Le chalet du marchand de tripes a son toit percé d'un obus, qui semble avoir mis intérieurement en capilolade la fragile construction.Edmond de Goncourt (1822-1896) et Jules de Goncourt (1830-1870)
Afficher toutRéduire
Podcasts Parler comme jamais, épisode 4 : l'écriture inclusive Parler comme jamais, épisode 9 : Les machines savent-elles parler ?

Écouter les instructions d’un GPS, donner une requête à une enceinte connectée, obtenir une traduction grâce à un logiciel, demander une réponse sur...

Laélia Véron 01/07/2021