turf

définitions

turf ​​​ | ​​​ nom masculin

Terrain où se disputent les courses de chevaux.
Ce qui concerne les courses de chevaux. ➙ hippisme.
au figuré et familier Travail. Aller au turf.

synonymes

turf nom masculin

champ de courses, hippodrome, pelouse

courses, sport hippique

[argot] prostitution, racolage, tapin (familier), trottoir (familier), turbin (familier), business (argot)

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Combien paye-t-on ce vert carton rond que les gentlemen du turf portent accroché à leurs jumelles ?Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Mais, au turf, la course est tout à la fois moyen et but.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Le « turf, » il faut bien en convenir, est un admirable champ ouvert à toutes les fraudes.Émile Gaboriau (1832-1873)
Ils comparent le champ de l'industrie au turf.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Bien plus ; il s'imaginait très-positivement être attendu sur « le turf, » et que, sans lui, la fête ne serait pas complète.Émile Gaboriau (1832-1873)
Près d'un but, le corps d'un enfant tout recroquevillé, gisait sur le turf.Jacques-Émile Blanche (1861-1942)
Mais pourquoi dire : arriver sur le turf (gazon), plutôt que sur le champ ou la piste.Noémie Dondel Du Faouëdic (1834-1915)
Mais, s'il ne vole pas, il court et défierait sur le turf le cheval le plus rapide.Jules Verne (1828-1905)
Il la confia à une fille de service et alla gaiement serrer la main à quelques amis de turf et de club.Arsène Houssaye (1815-1896)
On croirait voir des coursiers entraînés pour le turf.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Indifférent au turf, au jeu, à l'opéra, il n'avait que deux passions : la philanthropie et l'agriculture.Oscar Méténier (1859-1913)
Et la vue n'en est-elle pas exquise, alors qu'elles sont toutes là, les filles, à la parade, dans la joie de vivre, assistant à une des fêtes du turf ?Gustave Coquiot (1865-1926)
Afficher toutRéduire
Le mot du jour Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ? Juste énorme ! Ce « juste » est-il juste ?

Pierre Brochant : Il s'appelle Juste Leblanc. François Pignon : Ah bon, il a pas de prénom ? Pierre Brochant : Je viens de vous le dire : Juste Leblanc. François Pignon : … Pierre Brochant : Leblanc, c'est son nom, et c'est Juste, son prénom. François Pignon : … Pierre Brochant : Monsieur Pignon, votre prénom à vous, c'est François, c'est juste ? François Pignon : Oui… Pierre Brochant : Eh bien lui, c'est pareil, c'est Juste. Le Dîner de cons (1998), réalisé et écrit par Francis Veber

Maria Candea 28/04/2021