vérole

 

définitions

vérole ​​​ nom féminin

Petite vérole : variole.
vieux Maladie vénérienne. —  familier Syphilis.
familier Chose très désagréable.

vérolé ​​​ , vérolée ​​​ adjectif et nom

Qui a la peau marquée de petits trous comme ceux laissés par la variole.
familier Qui a la syphilis.
nom (injure) Bande de vérolés ! ➙ pourri.
(choses) Endommagé. Système informatique vérolé.
 

synonymes

vérole nom féminin

[familier] syphilis

petite vérole

variole

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.

Exemples de « vérole »

À six ans cet enfant, qui était d'une beauté ravissante, fut attaquée de la petite vérole ; sa mère qui la veilla seule en fut atteinte, ne l'ayant pas eue.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Attaquée de la petite vérole, elle regretta que cette maladie ne lui eût pas enlevé ses attraits, dont sa piété lui faisait détester le pouvoir.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Elle m'a conté que vous disiez au barbier qui vous pançoit, & vous avoit assuré que vous aviez la vérole : hélas !François Béroalde de Verville (1556-1626)
On la croyait moins vieille, à cause de ses cheveux bruns, dont les bandeaux entouraient sa figure blême, marquée de petite vérole.Gustave Flaubert (1821-1880)
Elle s'imagina que j'allais avoir la petite vérole, envoya chercher des médecins, et voulut qu'ils me traitassent en conséquence.Catherine II de Russie (1729-1796)
Nous avons pris nos précautions pour beaucoup de choses ; mais nous n'avions pas prévu que nos billes seraient marquées de la petite vérole.George Sand (1804-1876)
Herminie est défigurée par la petite vérole et impossible à marier, grâce à son detestable caractère.Olga de Pitray (1835-1909)
Les habitants nous parfumèrent dès notre arrivée, dans la crainte que nous ne leur apportassions la petite vérole.Nicolas Ambroise Kubalski (1794-1873)
Disons en bon françois, sans que rien nous échappe : & que savons nous qui nous aviendra, la vérole ou de l'argent ?François Béroalde de Verville (1556-1626)
Peut-être aurait-il été joli garçon si des traces de petite vérole n'eussent grêlé sa figure.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Un médecin qui passait par là s'arrêta et me déclara qu'il avait la petite vérole.Amédée Achard (1814-1875)
La petite vérole à soixante-quatre ans, avec le corps du roi, c'est une terrible maladie.Charles-Augustin Sainte-Beuve (1804-1869)
Un bonheur qui a passé par la jalousie est comme un joli visage qui a passé par la petite vérole.Paul Bourget (1852-1935)
J'étais très fortement constitué, et n'eus d'autre maladie que la petite vérole ; mais je faillis périr d'un accident que je vais vous raconter.Jean-Baptiste de Marbot (1782-1854)
Rien ne s'oppose donc à ce qu'on admette l'affaiblissement progressif de la vérole, jusqu'à l'époque de son extinction complète.Charles Anglada (1806-?)
Voilà donc votre carnaval échappé de la fureur des réjouissances publiques ; sauvez-vous aussi de l'air de la petite vérole : je crains pour vous beaucoup plus que vous.Madame de Sévigné (1626-1696)
C'était une forte créature d'une cinquantaine d'années, taillée comme un homme et sabrée par la petite vérole.Paul Féval (1816-1887)
Cette belle tête, marquée de taches blanches d'inégale grandeur, semblait défigurée par la petite vérole.Edmond About (1828-1885)
Le médecin déclara que c'était la petite vérole : on éloigna immédiatement les trois autres enfants.Comtesse de Ségur (1799-1874)
Je commençais à me lever ; la petite vérole était passée ; mais je souffrais de la poitrine et il me restait une faiblesse que j'ai gardée longtemps.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Afficher toutRéduire

Exemples de « vérolé »

Il n'avoit pu trouver à se marier, à cause qu'outre l'embarras des affaires, il étoit vérolé et puant à un point étrange : avec cela une vraie ballourde.Gédéon Tallemant des Réaux (1619-1690)
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « VEROLÉ, ÉE »

Qui a la grosse verole.

Définition de « VEROLE » s. f.

Terme de Medecine. On escrivoit autrefois vairole. Maladie contagieuse qui couvre le corps de gales ou de pustules, qui espaissit la peau, & qui y laisse de petits creux. Les Medecins tiennent que la verole & que la rougeole ont beaucoup d'affinité & de ressemblance, en sorte que les deux ou trois premiers jours on a de la peine à les distinguer l'une de l'autre. Elles viennent toutes deux d'un sang impur, & d'humeurs corrompuës. Elles different pourtant, comme la bosse fait du charbon en matiere de peste : car la verole est faite de matiere plus crasse & visqueuse, sanguine & pituiteuse ; & la rougeole d'une matiere chaude, subtile & bilieuse. La verole s'eleve en pustules pointuës & blanchissantes, avec une petite tumeur qui pique & demange, & laisse des marques qui gravent le cuir ; au lieu que la rougeole laisse seulement des taches passageres comme des morsures de puces, le plus souvent rouges, quelquefois verdes & noires ; & ne sort gueres hors du cuir, mais s'estend en large, & ne demange point. La petite verole est la maladie des petits enfants. Elle vient quelquefois aux grandes personnes, & elle leur est tres-dangereuse. On tient qu'on n'a gueres qu'une fois la petite verole. On appelle verole volante, la même maladie, quand elle est legere, lors qu'on n'en a que quelques grains par cy par là. Les Indiens ont une idole de la petite verole sous la figure d'une grande femme maigre, ou plustost d'une Furie qui a deux testes & quatre bras, à laquelle ils font des voeux extravagants qu'on peut voir dans le Recueil de Thevenot. Ce mot vient de variola. Menage aprés le President Fauchet, qui veut qu'on escrive vairole, à cause qu'elle marque le visage de diverses taches.
 
On appelle grosse verole, une autre maladie contagieuse qui se prend ordinairement par les actes veneriens, & qu'on ne guerit qu'avec la sueur, ou le flus de bouche, provoquez par le mercure. On l'appelle en France mal de Naples, parce que la premiere fut apportée du siege de Naples. Les Italiens l'appellent mal Francese, & les Espagnols sarva de Indias, ou las buvas. La verole n'est point honteuse à Goa ; on fait même gloire de l'avoir euë plusieurs fois. On la guerit là avec des feuilles de chine, ou eschine. Herrera dit que les Espagnols ont apporté la verole à Mexique, bien loin de l'y avoir prise.
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020