Figue et foie

Les deux font la paire

La cuisine française mélange volontiers gastronomie et anatomie, en accommodant divers organes ou autres abats… et cela se retrouve dans l’étymologie.

Le nom du foie, par exemple, provient d’une spécialité culinaire à base de figues qui remonte à l’Antiquité.

C’est d’ailleurs de la figue qu’il faut partir : ce terme provient du bas latin *fīca « fruit du figuier », féminin du terme classique fīcus « figue, figuier ». On peut noter que si *fīca a bien donné l’ancien français fie, celui-ci a disparu en français moderne. Il a été remplacé par le mot figue, emprunt à l’ancien occitan figa… qui provient également de *fīca : pas étonnant pour un fruit typique du sud de la France !

Bien connue des Romains, la figue servait notamment à engraisser les oies dont on tirait déjà le foie gras. Ce mets était ainsi désigné en latin par l’expression iecur fīcātum : « foie (engraissé) aux figues », « foie gras », avec le terme classique signifiant foie : iecur. De cette expression, on a gardé le second terme seulement, fīcātum « farci de figues », qui a pris le sens de « foie » dès le bas-latin (de même que l’expression porcus singularis a donné sanglier), et complètement remplacé iecurC’est l’origine du mot foie en français ! 

Il semble que l’expression latine iecur fīcātum soit imitée du grec ancien ἧπαρ συκωτόν (hêpar sukôton) « foie gras », où hêpar, terme à la fortune qu’on connaît (ainsi hépatique, etc.) et de même origine que iecur, signifie « foie », et sukôton « farci aux figues ». Ce dernier est un dérivé de σῦκον (sûkon) « figue », que l’on retrouve en français dans sycophante « délateur professionnel », dont le sens premier, dans la Grèce antique, est donc… « montreur de figues ». Fait notable, sûkon et ficus ont vraisemblablement la même origine, ce qui fait que les mots figue, ficus, foie et sycophante font partie de la même famille !

Recommandés pour vous

Les deux font la paire