Sanglier et singulier

Les deux font la paire

À la faveur du printemps, les promeneurs des bois savent que tomber sur un sanglier constitue une rencontre… singulière. Et l’étymologie leur donne raison !

Le nom du sanglier se rencontre au Moyen Âge : il est attesté en ancien français au XIIe siècle sous les formes sengler, puis senglier. Or, il se trouve que ce mot est tiré de l’expression latine médiévale singularis porcus, c’est-à-dire le « porc solitaire » (à distinguer de son cousin grégaire, le cochon domestique). De cette expression, on a gardé le premier terme : le latin singularis « solitaire, seul » a ainsi donné l’ancien français sengler ! Utilisé d’abord pour désigner un mâle solitaire, le terme a fini par s’étendre à toute l’espèce. Pour nommer la femelle, on trouve encore au XVIIe siècle le féminin sanglière. Ce dernier a finalement été remplacé par le mot laie, ancien français lehe « femelle du sanglier », qui vient également du Moyen Âge, mais de la langue des Francs et non du latin.

Le latin porcus, d’où proviennent nos porc, pourceau et autre porcherie, est un terme plus métaphorique qu’il n’en a l’air : il signifie d’abord « laboureur, creuseur », sur une racine *perk- « creuser ». Le féminin porca signifie ainsi à la fois « truie » et « sillon ». On peut relever que porca avait un synonyme scrofa « truie », qui est à l’origine du français écrou, la pièce qui reçoit une vis, par une métaphore sans doute plus vulgaire (et sans rapport avec le verbe écrouer, apparenté à scroller comme nous le disions dans une chronique précédente)…

L’adjectif français singulier, quant à lui, provient également du XIIe siècle, mais il s’agit d’un emprunt direct du latin singularis « unique, seul, particulier » : il constitue donc le doublet de sanglier, évolution de singularis (porcus). Singularis est un dérivé de l’adjectif singulus « (un) seul, unique », dont l’origine remonte à l’indo-européen *sem- « un, ensemble ». Vous saurez donc désormais que le mot sanglier fait partie de la même famille étymologique que les mots simultané, semblable, similaire ou encore ensemble… Le comble, pour un animal seul ! Notons que le latin singulus a aussi donné l’ancien français sengle/sangle « seul », d’où provient l’anglais single « seul, célibataire ».

Prudence, donc, si vous croisez dans la forêt un sanglier single !

Recommandés pour vous

Les deux font la paire