abstraire

 

définitions

abstraire ​​​ verbe transitif

didactique Considérer à part, par abstraction (un caractère, une qualité). Abstraire une qualité d'un objet.
S'abstraire verbe pronominal : s'isoler mentalement du milieu extérieur pour mieux réfléchir. Avec ce bruit, il est difficile de s'abstraire.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'abstrais

tu abstrais

il abstrait / elle abstrait

nous abstrayons

vous abstrayez

ils abstraient / elles abstraient

imparfait

j'abstrayais

tu abstrayais

il abstrayait / elle abstrayait

nous abstrayions

vous abstrayiez

ils abstrayaient / elles abstrayaient

passé simple
futur simple

j'abstrairai

tu abstrairas

il abstraira / elle abstraira

nous abstrairons

vous abstrairez

ils abstrairont / elles abstrairont

 

synonymes

abstraire verbe transitif

distinguer, isoler, séparer

s'abstraire verbe pronominal

se détacher de, s'éloigner de, s'exclure de, s'isoler

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il ne pouvait plus s'abstraire de cette image, il appelait toutes les mains sur ses yeux, et en même temps les écartait d'un geste brutal.René Boylesve (1867-1926)
Cependant, nous n'irions pas loin dans nos études critiques, si nous voulions l'abstraire de l'époque où elle se produit.Émile Zola (1840-1902)
Or, il est trois choses qui font la grandeur de l'esprit humain : raisonner, abstraire, généraliser, – trois choses auxquelles l'intelligence des femmes a, pour l'instant, quelque peine à se hausser.Charles Turgeon (1855-1934)
Passer de la poésie à la prose, c'était abstraire et généraliser ; car le langage de la première est tout concret, tout particulier.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Et pour les abstraire, l'intelligence n'a pas à sortir des phénomènes pour se perdre dans un monde supérieur.Albert Farges (1848-1926)
Supposons que les automates spirituels soient capables d'abstraction et de généralisation, et qu'ils puissent abstraire les particularités de leur nature individuelle pour considérer le genre humain auquel ils appartiennent.Alfred Fouillée (1838-1912)
Tous les procédés de l'induction sont donc des moyens d'abstraire, et toutes les œuvres de l'induction sont donc des liaisons d'abstraits.Hippolyte Taine (1828-1893)
Il est difficile de s'abstraire de son temps et d'oublier la chronologie, en lisant un ouvrage réimprimé.Edmond Lepelletier (1846-1913)
Mais en dépit de tous mes efforts, je n'avais pu parvenir à abstraire ma pensée, et chaque carte qui tombait me semblait correspondre à l'un des pas de l'homme.Jules Lermina (1839-1915)
Il n'y aura qu'à s'abstraire, en pensée, ce qui n'est pas très difficile, en somme.Fernand Kolney (1868-1930)
A s'abstraire ainsi dans le solitaire domaine des idées, il s'était desséché, jugeait-il, à la longue.Victor Margueritte (1866-1942)
Pour changer sa direction, la volonté doit donc abstraire l'une des deux forces en faisant attention à l'autre.Alfred Fouillée (1838-1912)
Vous ne pouvez pas vous abstraire de cette contemplation ; car l'homme, c'est vous, et les hommes, c'est le lecteur.Elme-Marie Caro (1826-1887)
La main ne peut pas s'abstraire du cœur ; quand le modèle est sans cesse dans l'âme, il se reproduit à notre insu dans le tableau.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Plein de mémoire, imitateur au plus haut degré, son imagination est puissante en proportion de son incapacité d'abstraire.Giambattista Vico (1668-1744), traduction Jules Michelet (1798-1874)
Ce n'est pas celle dont il n'y a pas moyen d'abstraire, c'est celle au-dessus de laquelle il est impossible de s'élever.Charles Secrétan (1815-1895)
Sa personnalité remplit tellement tout son siècle, même quand il n'est plus, qu'on ne saurait l'abstraire des faits sans les laisser incomplets.Amédée Thierry (1797-1873)
C'est que le vulgaire, qui ignore l'art d'abstraire, juge sur des idées particulières et que les philosophes jugent sur des idées générales.Edmond Perrier (1844-1921)
Car le propre de cette révolution, comme de la révolution alexandrine, c'est que l'esprit humain devient plus capable d'abstraire.Hippolyte Taine (1828-1893)
Elle est incapable d'abstraire, de généraliser, de comprendre les œuvres de conscience ; elle n'aime pas à s'occuper d'affaires, et elle est dépourvue, en partie, du sens juridique.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ABSTRAIRE » v. act.

Faire une abstraction, un detachement de toutes les qualitez d'une chose, pour ne considerer que son essence. Quand on raisonne en Algebre, on abstrait la quantité, le nombre de toutes sortes de matieres & de sujets.
 
ABSTRAIT, AITE. part. & adj. se dit figurément en Morale, d'un homme qui detache ses regards de tous les objets qui l'environnent, pour ne vaquer qu'à la contemplation de celuy qu'il a dans la pensée. Les Saints qui sont en extase sont des gens abstraits qui vaquent seulement à la contemplation des grandeurs & des beautez divines. On dit aussi, qu'un homme est abstrait, quand il ne répond pas à celuy qui luy parle, parce qu'il songe à autre chose.
 
Ces mots viennent du Latin abstrahere, comme trahere ab.
Le français des régions Boujou Boujou

Boujou, mon bijou ! Dans les parlers normands, on trouve le mot boujou, forme dialectale équivalente au français commun « bonjour », qui s’emploie pour saluer quelqu’un que l’on rencontre ou dont on prend congé : « Boujou de Normandie ! »

27/10/2020