acéré

définitions

acéré ​​​ , acérée ​​​ adjectif

Dur, tranchant et pointu. Griffes acérées.
au figuré Précis et intentionnellement blessant. ➙ acerbe. Une critique acérée.

synonymes

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Volkêr le rapide plaça près de lui sur le banc un archet puissant, long et fort, tout semblable à un glaive large et acéré.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il y a un glaive plus acéré que celui du gouvernement.Fedor Dostoïevski (1821-1881), traduction Victor Derély (1840-1890)
Mais puisque le plaisir est un art, pourquoi ne pas utiliser, afin de le rendre plus acéré, l'adjuvant que nous fournissent les circonstances et les lieux ?Camille Lemonnier (1844-1913)
J'ai pris un canif dont la lame avait un tranchant acéré, et me suis fendu les chairs aux endroits où se réunissent les lèvres.Comte de Lautréamont (1846-1870)
Il y a environ une semaine, ici même, au café, vous eûtes encore l'esprit acéré... désagréable.Hector Bernier (1886-1947)
Pourquoi le brin de paille qu'il a jeté sur ma poitrine, en me prenant pour femme, n'a-t-il pas été un poignard acéré !...Eugène Sue (1804-1857)
Il n'entendit plus ensuite qu'un grand cri, intermittent qui subitement s'étouffait pour reprendre après, pour recommencer toujours, rauque, gémissant, acéré comme le hiement d'une poulie.Camille Lemonnier (1844-1913)
Et c'est un adversaire très dangereux, car tout mystique qu'il est et, malgré son astrologie, il a l'esprit acéré.Anatole France (1844-1924)
On sourira sans doute de mon héroïque résolution, mais j'avais acheté un poignard très-acéré qui restait toujours près de mon lit.Eugène Sue (1804-1857)
Quelqu'un pour m'ouvrir la gorge, avec un caillou acéré !Comte de Lautréamont (1846-1870)
L'anatomie, la chirurgie, les arts hardis du fer, sont ici, non ailleurs : ici un scalpel acéré d'analyse, et dans la main et dans l'esprit.Jules Michelet (1798-1874)
Parfois enfin, mais plus rarement encore, cette puissance un peu diffuse d'ironie se ramasse en un trait vif et acéré et qui part en sifflant.Émile Faguet (1847-1916)
Elle les prenait, les relevait, les désarmait par une réponse sans réplique ; comme elle eût fait d'une flèche adroitement reçue, elle en ôtait le trait acéré qui pouvait blesser.Eugène Fromentin (1820-1876)
Athos tira un poignard acéré de sa ceinture et coupa la corde ; la felouque s'éloigna ; la barque resta stationnaire, sans autre mouvement que celui que lui imprimaient les vagues.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Attelé au métier paternel, il augmenta la chalandise par son bagout, sa belle humeur, son esprit acéré, sa faconde goguenarde.Georges Eekhoud (1854-1927)
Tout cela lui paraissait gâté par les inquiétantes métamorphoses d'un regard, tantôt vague et fuyant comme une fumée, tantôt fixe, acéré et pointu.Victor Cherbuliez (1829-1899)
Elle tressaille involontairement en passant sous le tranchant des haches ou sous le fer acéré des piques.Amédée Thierry (1797-1873)
Comme elle, elle blessait d'un aiguillon acéré, et répandait sur sa blessure un baume céleste.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Le nez descendait acéré, froid et long comme une lame de scalpel, sur une bouche chantournée et grimaçante, toujours en forme de balafre de yatagan.Fernand Kolney (1868-1930)
N'est-ce pas là l'image de la souffrance humaine à laquelle l'homme ne peut pas résister, et qui enfonce dans son âme le bec acéré du souvenir ?Albert Delpit (1849-1893)
Afficher toutRéduire
Drôles d'expressions C’est la quadrature du cercle C’est la quadrature du cercle

Cette expression est utilisée pour désigner un problème dont on sait par avance, parce que cela a été dûment démontré, qu’il n’a pas de solution.

Étienne Klein 22/09/2021