tranchant

 

définitions

tranchant ​​​ , tranchante ​​​ adjectif et nom masculin

adjectif
Qui est dur et effilé, peut diviser, couper. ➙ coupant. Instruments tranchants (ciseaux, couteau… ; ➙ tranchet).
(réalités humaines) Qui tranche, décide d'une manière péremptoire. ➙ cassant, impérieux. —  D'un ton tranchant.
nom masculin Côté mince, destiné à couper, d'un instrument tranchant. Un couteau à deux tranchants, à double tranchant. —  locution, au figuré À double tranchant, se dit d'un argument, d'un procédé qui peut avoir des effets opposés (et se retourner contre celui qui les emploie). —  Le tranchant de la main : le côté mince de la main, à l'opposé du pouce.
 

synonymes

nom masculin

fil, taille, coupant (vieux)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Le moyen est facile : il suffirait de pratiquer avec un instrument tranchant une incision circulaire qui détache une partie de la boîte osseuse de votre fille...Jules Lermina (1839-1915)
Le petit homme recula, et le tranchant, dans sa chute, s'enfonça dans le crâne même du malheureux qui implorait le secours du géant.Victor Hugo (1802-1885)
Mais c'est un glaive dont les superbes et les incrédules ne ressentent pas le double tranchant.Jules Michelet (1798-1874)
C'était le « patou-patou » ou « toki », sorte de hache de bataille en talc ou en os avec un tranchant très aigu.Jules Verne (1828-1905)
Sur certains arbres du vallon, elles se paraient d'un rouge feu tranchant sur les tons plus pâles qui en doraient d'autres.Joseph Marmette (1844-1895)
Nous admirions ses vers, comme la victime admire l'éclat et le tranchant du couteau qu'on va lui plonger dans la gorge.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
Il s'arrêta, ce ferme génie, sur le tranchant du rasoir entre les deux abîmes, dont il mesurait la profondeur.Jules Michelet (1798-1874)
Aussitôt, d'un ton bref et tranchant, il demanda à ces envahisseurs ce qu'ils venaient faire et ce qu'ils voulaient.Émile Gaboriau (1832-1873)
En cet état, le jarre n'a que peu d'adhérence avec les peaux, et on l'en arrache aisément en le pinçant entre le pouce et une espèce de couteau peu tranchant.Jean-Sébastien-Eugène Julia de Fontenelle (1780-1842)
Il conviendrait d'ailleurs avec moi que ces petites vessies et ce papier timbré n'ont pas une grande importance, ni une éloquence victorieuse et tranchant la discussion.Fernand Desnoyers (1828-1869)
C'est un homme tranchant, plein de jactance et qui veut que personne n'ignore ce qu'il fait.Albert Du Casse (1813-1893)
C'était un fort gaillard d'une trentaine d'années, large d'épaules, haut en couleur, au verbe tranchant, à l'air content de soi, mis avec une recherche du plus mauvais goût.Émile Gaboriau (1832-1873)
Il croyait, tous croyaient, que le roi, n'étant plus un homme ni un mâle, pleurerait, projetterait, mais n'aurait jamais la résolution, la pointe, le tranchant.Jules Michelet (1798-1874)
Il prit pour cela un canif ; le bois du crayon se trouva dur, son canif fort tranchant.Isabelle de Charrière (1740-1805)
Gilles s'était levé tranquillement et essayait le tranchant de son couteau sur l'ongle de son pouce.Michel Zévaco (1860-1918)
Elle était en effet resplendissante, comme elle l'avait annoncé : sa robe était d'un magnifique velours vert, mais d'un vert doux et point tranchant.Laure Junot d'Abrantès (1784-1838)
En prenant place parmi vous, je prétends rester moi-même, c'est-à-dire volontaire, tranchant comme un sabre et ferme comme un roc.Octave Uzanne (1851-1931)
Mais il n'y eut ni son de cloche, ni prêtre vêtu de ses habits, ni clerc, qui pût empêcher que tout ne passât par le tranchant de l'épée.Jules Michelet (1798-1874)
Son armement se composait d'une muselière de fer percée de petits trous, et terminée par une sorte de croissant très tranchant.Eugène Sue (1804-1857)
Mais il n'y eut ni son de cloche, ni prêtre vêtu de ses habits, ni clerc qui pût empêcher que tout ne passât par le tranchant de l'épée.Jules Michelet (1798-1874)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « TRENCHANT, ANTE » adj.

Ce qui est mince & aceré, qui couppe bien. Les Chirurgiens distinguent les playes qui ont esté faites par des instruments trenchants, d'avec celles qui ont esté faites par des contondants. L'acier de Damas est fort trenchant. Une faulx bien affilée, bien trenchante.
 
On appelle un Escuyer trenchant, un Officier qui decouppe les viandes artistement & proprement. Les Allemans se picquent fort de sçavoir bien l'art d'un Escuyer trenchant.
 
TRENCHANT, se dit aussi substantivement de la partie la plus deliée d'un instrument propre à coupper. Un rasoir, un couteau ont un dos & un trenchant. Il luy a donné plusieurs coups de plat d'espée, & pas un du trenchant.
Vidéos Le boulon, par Karim Duval Le boulon, par Karim Duval

Découvrez une mini-série exclusive pour Le Robert, par l'humoriste Karim Duval.

05/03/2020