affectionné

 

définitions

affectionné ​​​ , affectionnée ​​​ adjectif

vieilli Attaché par l'affection, dévoué. Votre fille affectionnée.
 

synonymes

affectionné, affectionnée adjectif

affectueux, aimant, dévoué, fidèle, tendre

aimé, préféré

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Si je reprends l'abbaye, je vous en avertirai en tems utile, et vous y aurez toujours une cellule à part, et un accueil pieux mais affectionné.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Je suis, monsieur, avec une estime singulière, votre très affectionné ami.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Soyez persuadé que je ne regrette rien plus au monde que de ne pouvoir vous convaincre des sentiments avec lesquels je suis, monsieur, votre très fidèlement affectionné ami.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
J'ai besoin de vous, c'est-à-dire de votre ministère affectionné.Pétrus Borel (1809-1859)
Ainsi finit la vie du plus reconnaissant, du plus fidèle, du plus candide, du plus affectionné serviteur qui fût jamais.Daniel Defoe (1661-1731), traduction Petrus Borel (1809-1859)
Adieu, croyez-moi toujours votre bien affectionné et dévoué.Frédéric Bastiat (1801-1850)
Mais j'ai des motifs pour croire que cet homme n'est pas sincèrement affectionné à la cause.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
C'est à quoy je vous convie très-particulièrement et je suis, messieurs, votre très-affectionné à vous servir.Pierre Clément (1809-1870)
J'embrasserai avec plaisir l'occasion de vous en donner des preuves et de vous convaincre, monsieur, combien je suis votre très affectionné ami.Voltaire (1694-1778) et Frédéric II de Prusse (1712-1786)
Courage, et croyez-moi votre mille fois dévoué et affectionné.Georges Bizet (1838-1875)
Pour cet effet il affectoit en toutes rencontres d'être très affectionné au peuple.Gatien de Courtilz de Sandras (1644-1712)
Je vous sais si bien de cœur avec nous que j'ai à peine besoin de vous dire combien je vous suis affectionné et dévoué.Edmond Biré (1829-1907)
L'espérance que ce jour est encore éloigné est le désir sincère de votre obéissant et affectionné serviteur.Alexandre Dumas (père) (1802-1870)
Le tiers état, délivré de ses oppresseurs, auroit reconnu sans répugnance leur dignité, il se seroit affectionné à l'état qu'il auroit fait fleurir.Gabriel Bonnot de Mably (1709-1785)
Quand vous aurez le tems, donnez-moi de vos nouvelles, et croyez-moi sincèrement et à jamais votre très-affectionné.George Gordon Byron (1788-1824), traduction Paulin Paris (1800-1881)
Comme tous les esprits poétiques, il avait affectionné une place, et son choix annonçait assez de discernement.Honoré de Balzac (1799-1850)
Mais ce sont pourtant les blessés surtout, les blessés du cœur, qui ont affectionné ce lieu.Jules Michelet (1798-1874)
Recevez avec bonté, ma bien chère cousine, celui de ma vive tendresse et de tous les sentiments qui remplissent le cœur de votre plus affectionné cousin.Ernest Daudet (1837-1921)
Corbinelli, en effet, naturellement sensible et affectionné, s'occupait toujours des amis qu'il s'était faits, et tous ses amis s'occupaient de lui.Charles Athanase Walckenaer (1771-1852)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « AFFECTIONNÉ, ÉE » part. pass. & adj.

On finit les lettres par cette formule, Vostre tres-humble & tres-affectionné serviteur. On a usé de cette formule differemment selon les temps & les personnes. Il n'y a que 30. ou 40. ans qu'on s'en servoit en escrivant aux personnes de la premiere qualité : & même M. D'Urfé en a usé dans la souscription de l'Epistre Dedicatoire de son Astrée au Roy deffunct en l'année 1620. Il y en a grand nombre d'autres exemples. Mais depuis on s'est rendu plus delicat, & on a mis au lieu d'affectionné, le mot d'obeïssant, à ceux qui avoient la moindre élevation, ou à qui on vouloit faire civilité. On a retranché le superlatif en écrivant aux inferieurs ; & toûjours en diminuant, on a dit Vostre affectionné à vous servir en écrivant à quelque paysan ou artisan ; & enfin Vostre affectionné à vous rendre service, quand un Grand Seigneur écrivoit à un domestique, ou à quelqu'un de sa dependance.
 
On dit qu'un homme est mal affectionné envers un autre, pour dire, qu'il luy nuit sourdement dans les occasions.
Le dessous des mots Un homme sur deux est une femme Un homme sur deux est une femme

Au-delà de la formule destinée à faire sourire, force est de constater que la moitié des hommes sont des femmes. Cet énoncé est correct grammaticalement et fait pleinement sens, ce paradoxe apparent étant rendu possible par la polysémie du mot homme, qui désigne à la fois un individu de sexe masculin et un mammifère du genre Homo, membre de l’humanité. Des bricolages de fortune ont tenté de contourner cette regrettable polysémie. Des solutions empiriques, telles que la typographie, prétendent distinguer l’homme de l’Homme (de la même manière, et pour les mêmes raisons, que l’histoire du Petit Chaperon rouge et l’Histoire et ses sources). Disons-le tout net, ça ne fonctionne pas.

Marie-Hélène Drivaud 28/05/2020