affolé

 

définitions

affolé ​​​ , affolée ​​​ adjectif

Qui perd son calme, son sang-froid. ➙ effaré, épouvanté.
 

synonymes

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Fernand presque fou, tremblant de peur, affolé par le surnaturel, déjà secoué par les trois jours de tourments et de terreurs qu'il avait passés, cherchait à retrouver son énergie...Alexis Bouvier (1836-1892)
Aussitôt libre, l'hyménoptère se laisse choir et se roule, comme affolé, sur le parquet de l'appartement.Jean-Henri Fabre (1823-1915)
Perspective affreuse pour ce caractère affolé d'indépendance, qui ne se plierait à aucune discipline, et pour cette nature sensuelle, affamée de toutes les jouissances de la vie.Daniel Lesueur (1854-1921)
Un de ses confrères, dont les économies dépassaient les siennes, avait été enjôlé, affolé par tant de magnétisme, accepta l'union de leurs épargnes, de leur adresse et de leur courage.Hector Bernier (1886-1947)
Exaspéré par la misère et affolé par la faim, il s'était introduit, un soir, dans la maison d'une vieille femme.Georges Darien (1862-1921)
Azor, affolé, prenait des poses de lévrier héraldique, tandis que dans le lointain deux lapins, rassurés par la tournure de notre héros, continuaient, sans se déranger, une conversation commencée.Jules Girardin (1832-1888)
Tout un peuple affolé, à qui la terreur arrache des cris effroyables, détale dans un désordre tragique.Ernest Daudet (1837-1921)
Mais j'ai pris goût au bien-être, je me suis affolé de considération, et il me semble que je n'aurai jamais assez ni de l'un ni de l'autre.Charles Barbara (1817-1866)
Telle était la rapidité de sa course que c'était à croire l'animal affolé par quelque terrible souffrance.Eugène Chavette (1827-1902)
Affolé d'inquiétude et passionnément désireux de reconquérir la paix intime, il venait, pendant plus d'une heure, de se complaire dans l'idée de l'hérédité et de ses mystérieuses révélations.Paul Bourget (1852-1935)
Certes, il n'était guère à craindre, l'infortuné bateleur, tout brisé par la terreur, affolé par cette nouvelle accusation qui se dressait contre lui.Eugène Chavette (1827-1902)
Il attendit donc que la conversation reprît, avec ce battement affolé du cœur qui fait de l'impatience un supplice presque intolérable pour les êtres trop vibrants.Paul Bourget (1852-1935)
Grisé, affolé par ces manifestations géniales si diverses, son cerveau en subit de si violentes commotions, que la répercussion en demeurera lointaine et se reflétera pendant longtemps dans ses productions.André Gouirand (1855-1918)
La porte du premier s'ouvrit brusquement, et la forestière parut, nu-pieds, en chemise, en jupon court, une chandelle à la main, l'air affolé.Guy de Maupassant (1850-1893)
Si bête, si effroyablement stupide, si lointaine de vous qu'elle soit ... elle vous a affolé....Octave Mirbeau (1848-1917)
Nous entendîmes les gens jeter des cris dans les champs, convaincus que c'était un attelage affolé.Arthur Conan Doyle (1859-1930), traduction Albert Savine (1859-1927)
Le changement climatique, conjointement avec un rythme affolé du développement industriel et de l'exploitation des terres, montrent à quel point notre environnement est vulnérable.Europarl
L'ours, affolé, errait sur l'îlot et en faisait incessamment le tour, comme un fauve enfermé dans une cage.Jules Verne (1828-1905)
Du reste, j'étais toujours affolé de mes illusions ; si mes bois me manquaient, les temps passés, au défaut des lieux lointains, m'avaient ouvert une autre solitude.François-René de Chateaubriand (1768-1848)
Ce serait si curieux à connaître, leur manière d'être ensemble, le degré de tendresse qu'ils pouvaient avoir l'un pour l'autre, lui affolé de gloire, elle toujours inquiète, sévère, attristée, clairvoyante...Pierre Loti (1850-1923)
Afficher toutRéduire
Le Top 10 des mots les plus étonnants Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada Top 10 des mots qui ont un sens différent au Canada

La langue française varie selon les différentes régions du monde. Certains mots et expressions sont employés seulement en France, en Belgique, en Suisse, en Afrique ou au Canada : on parle alors de francismes, de belgicismes, d’helvétismes, d’africanismes et de canadianismes (ou de québécismes pour ceux qui concernent uniquement le Québec). Il arrive aussi qu’un même mot ait des sens différents selon les pays, ce qui peut causer bien des malentendus ! Voici quelques exemples avec nos dix canadianismes sémantiques favoris.

Édouard Trouillez 23/05/2020