terrifier

 

définitions

terrifier ​​​ verbe transitif

Frapper (qqn) de terreur. ➙ effrayer, terroriser. —  au participe passé Une foule terrifiée.
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je terrifie

tu terrifies

il terrifie / elle terrifie

nous terrifions

vous terrifiez

ils terrifient / elles terrifient

imparfait

je terrifiais

tu terrifiais

il terrifiait / elle terrifiait

nous terrifiions

vous terrifiiez

ils terrifiaient / elles terrifiaient

passé simple

je terrifiai

tu terrifias

il terrifia / elle terrifia

nous terrifiâmes

vous terrifiâtes

ils terrifièrent / elles terrifièrent

futur simple

je terrifierai

tu terrifieras

il terrifiera / elle terrifiera

nous terrifierons

vous terrifierez

ils terrifieront / elles terrifieront

 

synonymes

terrifier verbe transitif

affoler, alarmer, angoisser, apeurer, effrayer, épouvanter, donner la chair de poule à, donner des sueurs froides à, faire froid dans le dos à, figer, glacer le sang à, faire dresser les cheveux sur la tête à, paniquer, terroriser, saisir d'effroi

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Les visiteurs se regardaient, assourdis, lorsque des hurlements, qui partaient d'une pièce voisine, achevèrent de les terrifier : c'était la tante infirme qu'on débarbouillait.Émile Zola (1840-1902)
Massacrer n'était que le moyen, terrifier était le but.Victor Hugo (1802-1885)
Leurs chefs, opérateurs habiles, avaient réussi à les terrifier, moyen sûr de les conduire où l'on voulait.Victor Hugo (1802-1885)
Blanche l'écoutait d'une oreille distraite ; il pensait la terrifier ; elle se mit à rire.Jean-Louis Dubut de Laforest (1853-1902)
Quant à nous terrifier par des billevesées, cela peut réussir une fois, non pas deux.Paul Féval (1816-1887)
La seule supposition qu'il put jamais la revoir parut le terrifier.Charles Dickens (1812-1870), traduction Paul Lorain (1799-1861)
Dès la déclaration de guerre, on a laissé les cavaliers ennemis terrifier les villages, reconnaître le terrain, couper les fils télégraphiques.Émile Zola (1840-1902)
Alors peut-être on comprendra l'urgence de substituer à ces peines impuissantes, à ces réclusions contagieuses, la seule punition, nous allons le démontrer, qui puisse terrifier les scélérats les plus déterminés.Eugène Sue (1804-1857)
J'ai encore de ces cris-là dans les oreilles, de ces cris haineux, mal étouffés par les murs, et qui venaient souvent, la nuit, me terrifier dans mon petit lit.Georges Darien (1862-1921)
Je pensai l'occasion bonne de la ramener... de l'émouvoir, de la terrifier, peut-être...Octave Mirbeau (1848-1917)
A quoi bon avoir à la tête du cabinet un homme fort, si les bombes continuaient à terrifier le pays ?Émile Zola (1840-1902)
Pendant ce temps-là les enfants, que la présence de l'inspecteur semblait terrifier, finissaient vite leur dîner de châtaignes et de brucio (fromage blanc).Alphonse Daudet (1840-1897)
Pour terrifier les méchants, on matérialise, ou plutôt on réduit à des proportions humaines, perceptibles, visibles, les effets anticipés du courroux céleste...Eugène Sue (1804-1857)
Ainsi se vengeaient les paysans carthaginois quand ils avaient pris quelque bête féroce ; ils espéraient par cet exemple terrifier les autres.Gustave Flaubert (1821-1880)
Il s'y jetait avec son impétuosité naturelle et une hardiesse, où entrait peut-être bien quelque envie d'étonner et de terrifier l'entourage.Auguste Angellier (1848-1911)
Il ne sortait pas de cette funeste idée : les royalistes sont incorrigibles ; il faut les terrifier.Adolphe Thiers (1797-1877)
Si ceci ne se trouvait pas suffisant pour l'amener à se déclarer, on était alors résolu à le terrifier par un rival.Oliver Goldsmith (1728-1774), traduction Bernard-Henri Gausseron (1845-1913)
Pendant ce temps-là, les enfants, que la présence de l'inspecteur semblait terrifier, finissaient vite leur dîner de châtaignes et de bruccio (fromage blanc).Alphonse Daudet (1840-1897)
Afficher toutRéduire
Les mots du bitume Miskine, Miskina Miskine, Miskina

n. et adj. : « pauvre, faible »

16/02/2020