algarade

définitions

algarade ​​​ nom féminin

Attaque brusque en paroles. ➙ querelle. Une violente algarade.

synonymes

algarade nom féminin

dispute, accrochage, altercation, querelle, scène

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Et puis, quand même il eût dévoré en silence cette première algarade, n'eût-elle pas recommencé le lendemain ?George Sand (1804-1876)
La violente algarade de l'ancien mannequin ne fut donc remarquée par aucun d'eux.Paul Bourget (1852-1935)
À une date fixée, tel ou tel avait exprimé tel sentiment, subi telle algarade, éprouvé telle contrainte, obtenu tel arrêt.Roustam (1780-1845)
Vous m'avez vous-même demandé de vous écrire et vous vous êtes attiré cette algarade.Hector Berlioz (1803-1869)
Vainement, il chercha des yeux sa compagne, la cause évidente de cette algarade où il avait éprouvé la force du biceps de son rival.Charmes Mérouvel (1832-1920)
Voici maintenant, si vous voulez le savoir, comment était survenue cette algarade.Éliphas Lévi (1810-1875)
Latude venait d'être descendu au cachot à la suite d'une nouvelle algarade à ses geôliers.Henri Masers de Latude (1725-1805)
Catherine, après son algarade, si algarade il y eut, mit sa diplomatie à l'affaiblir par persuasion.Jean Hippolyte Mariéjol (1855-1934)
Tout ce que je puis faire, c'est de ne rien dire au père de ma nièce de cette algarade.Émile Gaboriau (1832-1873)
C'est notre voisin l'épicier qui, ayant été témoin de l'algarade, accourut nous la raconter.Émile Gaboriau (1832-1873)
À la première algarade, ma nièce abandonne cette maison.Eugène Sue (1804-1857)
Une nuit, après une algarade plus animée que les précédentes, le ménage toucha au drame.Charles Flor O'Squarr (1830-1890)
Le malheureux ne fait nul doute que ce ne soit une algarade du roi qui vient le faire battre.Jules Michelet (1798-1874)
Je le suis moi-même, et je prétends vous faire juge de l'algarade, si vous y consentez.Michel Zévaco (1860-1918)
Pendant l'algarade, leurs garçons coupèrent les traits des attelages militaires dont ils dérobèrent les bêtes en les fouettant à tour de bras.Paul Adam (1862-1920)
Un homme capable de cette inqualifiable algarade est aussi capable de la nommer si nous nous battons...Paul Bourget (1852-1935)
Mercey me fait l'algarade de me donner l'alarme sur ce qui devait se passer : tout s'arrange pour le mieux.Eugène Delacroix (1798-1863)
La servante l'avait été chercher dans l'algarade ; en apercevant son élève les yeux ouverts, il reprit haleine.Gustave Flaubert (1821-1880)
Aube se retourna vivement vers son frère pour le consoler, lui adoucir par sa sympathie l'injustice de cette algarade.Berthe de Buxy (1863-1921)
Assez déconcertée par cette algarade, je replantai mon chapeau sur ma tête, non sans constater qu'un voyage dans une poche n'était nullement hygiénique pour ce spécimen de l'industrie humaine.Jean de la Brète (1858-1945)
Afficher toutRéduire

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALGARADE » subst. fem.

Ce mot signifioit autrefois, Course impreveuë sur l'ennemy : aujourd'huy il signifie seulement les injures ou insultes qu'on fait à quelqu'un qu'on méprise, soit par des paroles, soit par quelques adresses malicieuses. Il s'est absenté de cette maison, parce qu'on luy faisoit mille algarades.
 
Plusieurs croyent que ce mot est venu d'Alger, parce que de tout temps ceux d'Alger ont esté en possession de faire des invasions subites, des courses, & des pillages dans le Destroit de Gibraltar, & sur les costes de France, & d'Espagne.
 
Covarruvias dit que ce mot signifie proprement une espece de stratageme pour tromper l'ennemy, qui consiste à faire un grand nombre de feux, de faire plusieurs passades tout autour en jettant de grands cris, pour faire croire qu'il y a plus de gens qu'il n'y en a en effet : ce qui épouvante les ennemis d'une telle façon, qu'ils délogent au plûtôt. Cet Auteur croit que ce mot vient de l'Italien garada, qui vient de garrire : ce stratageme ne reüssissant, comme nous avons dit, que par le grand bruit qu'on fait à l'entour de ces feux. Cette étymologie se prouve par une loy d'Espagne, qui deffend de vendre aux Infidéles du fer ou du bois pour faire des algarades aux Chrêtiens. Nebricensis explique ce mot par celuy de tumulte.
Le français des régions Oh peuchère ! Oh peuchère !

Peuchère est emblématique d'une aire méridionale qui va des Hautes-Alpes à l'Hérault, en englobant les départements de l'Ardèche et de la Lozère.

27/10/2020