aliéner

 

définitions

aliéner ​​​ verbe transitif

Céder par aliénation (I, 1).
Perdre (un droit naturel). Aliéner sa liberté.
(sujet : chose) Éloigner, rendre hostile. Ses médisances lui ont aliéné ses amis. —  S'aliéner qqn, agir de sorte qu'il devienne hostile.
Transformer par l'aliénation (I, 3).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

j'aliène

tu aliènes

il aliène / elle aliène

nous aliénons

vous aliénez

ils aliènent / elles aliènent

imparfait

j'aliénais

tu aliénais

il aliénait / elle aliénait

nous aliénions

vous aliéniez

ils aliénaient / elles aliénaient

passé simple

j'aliénai

tu aliénas

il aliéna / elle aliéna

nous aliénâmes

vous aliénâtes

ils aliénèrent / elles aliénèrent

futur simple

j'aliénerai / ro j'aliènerai

tu aliéneras / ro tu alièneras

il aliénera / ro il aliènera / elle aliénera / ro elle aliènera

nous aliénerons / ro nous aliènerons

vous aliénerez / ro vous aliènerez

ils aliéneront / ro ils alièneront / elles aliéneront / ro elles alièneront

 

synonymes

s'aliéner verbe pronominal

perdre, écarter, éloigner

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Il conviendrait donc simplement de s'arrêter à un moyen qui, sans aliéner nos droits réciproques, me conférerait des garanties, quant à ma propre sécurité chez moi.Camille Lemonnier (1844-1913)
En outre, de très fortes augmentations de salaire combinées à un régime d'imposition communautaire ne feront que nous aliéner davantage d'électeurs.Europarl
Napoléon craint d'aliéner une pensée si vaste et si profonde de son gouvernement ; il la décore en l'éloignant.Alphonse de Lamartine (1790-1869)
La construction européenne doit être guidée par la volonté des populations qui la composent et ne s'aliéner en aucun cas cette volonté.Europarl
Cela signifie que nous devons emmener les citoyens avec nous au lieu de les aliéner.Europarl
Le mari peut vendre, aliéner, hypothéquer toutes ces choses, sans le concours de la femme ; il a même la faculté de disposer par don des effets mobiliers.Jenny d'Héricourt (1809-1875)
Marquis, s'écria-t-elle, voilà bien longtemps que j'avais ces idées ; mais j'avoue que je craignais, en vous les communiquant, d'irriter vos susceptibilités et de m'aliéner votre cœur.Jules Sandeau (1811-1883)
On me fit entendre que, en signe de soumission, je devrais volontairement aliéner le reste de mes biens.Rudolf Carl von Slatin (1857-1932), traduction Gustave Bettex (1868-1921)
Il est vrai qu'il l'était sans rien pouvoir faire ; mais son incapacité d'emprunter et d'aliéner ne serait pas éternelle ; et puis, d'ailleurs, elle ne s'applique qu'aux biens, cette incapacité.Hector Malot (1830-1907)
On devait traiter avec des compagnies pour aliéner seulement leur produit pendant un certain nombre d'années.Adolphe Thiers (1797-1877)
Nous avons vu que la femme était soumise sans réserve au mari, et que le droit de celui-ci allait jusqu'à pouvoir l'aliéner et la vendre.Numa Denis Fustel de Coulanges (1830-1889)
Et si l'on excepte une minorité bruyante, le plus grand nombre ne se soucie point de l'égalité conjugale dans la crainte de s'aliéner les faveurs masculines.Charles Turgeon (1855-1934)
Bien que diverses circonstances eussent notablement diminué leur fortune, ils aimèrent mieux réduire leur train de maison que d'aliéner la royale et précieuse relique.Maurice Leblanc (1864-1941)
Jamais il n'avait entendu protester, de manière à froisser le public et à se l'aliéner.Théodore Duret (1838-1927)
Neuf ans s'écoulèrent avant que je pusse apprendre quels moyens on avait employés pour m'aliéner son cœur.Ida Saint-Elme (1776-1845)
Dépositaire usufruitier du trône que vous avez hérité de vos aïeux, vous ne pouvez ni en aliéner les droits patrimoniaux, ni détruire la base constitutive sur laquelle il est assis.Alcide de Beauchesne (1800-1873)
Seulement, il fallait la signature de celle-ci, qui elle-même, par son contrat, ne pouvait aliéner la propriété, sans l'autorisation du comte.Émile Zola (1840-1902)
Mais pourquoi ne m'épargnait-elle pas ces épreuves qui achevaient de nous aliéner l'un à l'autre ?Paul Bourget (1852-1935)
Il dispose des revenus de cette dot ; mais il ne peut aliéner le fonds dotal, même avec le consentement de l'épouse.Clarisse Bader (1840-1902)
Mais ce fut en vain qu'il distilla le venin de la calomnie, pour m'aliéner l'affection des vassaux bretons ; mes principes étaient trop bien connus.Henri-Émile Chevalier (1828-1879)
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « ALIENER » v. act.

Vendre ou transferer la proprieté d'une chose par quelque maniere que ce soit. Aliener une terre, une rente, un droit, une succession, une universalité de meubles. on ne peut retirer des interests de son argent, qu'on n'en aliene le fonds en constituant une rente ; on ne l'aliene qu'avec la faculté de rachat perpetuel. on peut aliener un heritage à faculté de remere dans un certain temps.
 
ALIENER, se dit figurément en Morale de l'esprit, de l'affection. Il a l'esprit aliené, pour dire, Il est devenu fou. la cruauté d'un tel Prince luy aliena l'affection de tous ses sujets.
 
ALIENÉ, ÉE. part.
 
Ce mot vient du Latin alienus, étranger.
Les mots du bitume Ambiancer Ambiancer

v. transitif / pronominal : 1. Mettre de l’animation, séduire, chauffer 2. Se disposer à faire la fête.

Aurore Vincenti 17/02/2020