perdre

 

définitions

perdre ​​​ verbe transitif

(sens passif) Être privé de la possession ou de la disposition de (qqch.).
Ne plus avoir (un bien). Perdre tout son argent au jeu. —  Perdre son emploi. —  Perdre ses illusions. —  locution N'avoir plus rien à perdre. —  (menace) Il ne perd rien pour attendre, il sera puni plus tard.
Être séparé de (qqn) par la mort. Perdre ses parents. —  Ne plus avoir (un compagnon, un ami, etc.).
Cesser d'avoir (une partie de soi ; une qualité). Perdre ses cheveux. —  Perdre du poids. Perdre le souffle. Perdre l'appétit. Perdre la vie : mourir. —  Perdre la raison, la tête : devenir fou. Perdre la mémoire. —  Perdre connaissance : s'évanouir. Perdre courage. Perdre patience. —  L'avion perd de l'altitude.
Ne plus avoir en sa possession (ce qui n'est ni détruit ni pris). ➙ égarer. Perdre ses clés. J'ai perdu votre adresse.
Laisser s'échapper. Il a maigri, il perd son pantalon. —  Le blessé perd beaucoup de sang.
au figuré Ne pas perdre une miette de la conversation. —  locution Perdre de vue : ne plus voir ; spécialement ne plus fréquenter (qqn), ne plus penser à (qqch.).
Ne plus pouvoir suivre, contrôler. Perdre son chemin. —  locution Perdre pied*. Perdre le nord*.
Ne pas profiter de (qqch.), en faire mauvais usage. ➙ dissiper, gâcher, gaspiller. Perdre du temps, son temps. Il n'y a pas un instant à perdre.
Ne pas obtenir ou ne pas garder (un avantage). —  Perdre du terrain*. —  Ne pas remporter. Perdre la partie. Perdre une bataille, un procès, un pari. —  sans complément Être le perdant. Avoir horreur de perdre.
(sens actif) Priver (qqn) de la possession ou de la disposition de biens, d'avantages.
vieux Faire mourir.
Priver de sa réputation, de sa situation. Son ambition le perdra.
spécialement Faire condamner. Le témoignage de son complice l'a perdu.
vieux ou littéraire Corrompre, pervertir. —  spécialement (Religion) Damner (➙ perdition).
Mettre hors du bon chemin. ➙ égarer. Je crois que notre guide nous a perdus.

se perdre ​​​ verbe pronominal

Être réduit à rien ; cesser d'exister. Les traditions se perdent.
Être mal utilisé, ne servir à rien. Laisser se perdre ; elliptiquement laisser perdre une occasion.
Cesser d'être perceptible. ➙ disparaître. Des silhouettes qui se perdent dans la nuit.
S'égarer ; ne plus retrouver son chemin. Nous nous sommes perdus. —  au figuré Se perdre dans les détails. —  L'intrigue est trop compliquée, on s'y perd.
Se perdre dans, en : appliquer entièrement son esprit au point de n'avoir conscience de rien d'autre. ➙ s'absorber, se plonger. Se perdre dans ses pensées. Se perdre en conjectures*.
vieux ou littéraire Causer sa propre ruine. —  spécialement (Religion) Se damner (➙ perdition).
 

conjugaison

actif

indicatif

présent

je perds

tu perds

il perd / elle perd

nous perdons

vous perdez

ils perdent / elles perdent

imparfait

je perdais

tu perdais

il perdait / elle perdait

nous perdions

vous perdiez

ils perdaient / elles perdaient

passé simple

je perdis

tu perdis

il perdit / elle perdit

nous perdîmes

vous perdîtes

ils perdirent / elles perdirent

futur simple

je perdrai

tu perdras

il perdra / elle perdra

nous perdrons

vous perdrez

ils perdront / elles perdront

 

synonymes

perdre verbe transitif

égarer, oublier, paumer (familier)

dérouter, désorienter, égarer

être dépouillé de, se dépouiller de

gaspiller, dissiper, gâcher, galvauder, [une occasion] manquer, louper (familier), rater (familier)

quitter, se défaire de, déposer, renoncer à

corrompre, causer la ruine de, ruiner, démolir (familier)

[sans complément] se faire battre, avoir le dessous, échouer, se faire laminer (familier)

perdre de l'argent

en être de sa poche (familier), y laisser des plumes (familier)

perdre la vie

mourir, décéder, être emporté, tomber, se tuer, être tué, y rester (familier), périr (littéraire), trépasser (vieux ou littéraire)

perdre son temps

paresser, s'amuser, baguenauder, batifoler, lézarder, musarder, traîner, glander (familier), glandouiller (familier), niaiser (familier, vieux ou Québec), taponner (familier, Québec)

ne pas perdre son temps

se dépêcher, s'empresser, faire vite, se hâter, se presser, activer (familier), se bouger (familier), se dégrouiller (familier), faire fissa (familier), se grouiller (familier), se magner (le train, le popotin) (familier), faire diligence (soutenu)

perdre du terrain

reculer, être en recul

perdre l'esprit, la raison, le bon sens

déraisonner, débloquer (familier), déconner (très familier), déjanter (familier), déménager (familier), dérailler (familier)

perdre la tête

perdre la raison, déraisonner, devenir fou, capoter (familier, Canada), débloquer (familier), déconner (très familier), déjanter (familier), déménager (familier), dérailler (familier), disjoncter (familier), perdre la boule (familier), perdre la boussole (familier), perdre le nord, perdre les pédales (familier), yoyoter (de la touffe) (familier)

paniquer, s'affoler

perdre une bonne occasion

rater, louper le coche (familier)

 

exemples

Ces exemples proviennent de sources externes non révisées par Le Robert. N'hésitez pas à nous signaler tout contenu inapproprié. En savoir plus.
Nos résultats devront être mesurés à la fin de la décennie : nous ne devons pas perdre cette perspective de vue.Europarl
Soutenir les banques, cela a été nécessaire, parce que cela a évité à ceux qui leur ont fait confiance de tout perdre et ce n'est pas rien.Europarl
Cette question revêt toutefois une importance exceptionnelle et nous ne devons donc pas perdre de vue la spécificité du deuxième pilier.Europarl
D'autre part, ils doivent savoir que cette attitude peut faire perdre des emplois à leurs concitoyens.Europarl
Si le monde sportif tolère le dopage, il finira par perdre la confiance du public et détruira celle placée dans le sport sain.Europarl
Elle se trouve en danger quand l'homme réalise qu'il est sur le point de perdre son contrôle et son pouvoir sur elle.Europarl
Si les citoyens ne paient pas, ils peuvent perdre leurs biens, leur gagne-pain, être mis en faillite voire même emprisonnés.Europarl
On peut simplifier la question des conditions de notification et maintenir la règle des deux tiers sans perdre de vue la cohérence communautaire.Europarl
Pour assurer la conservation de nos stocks de poissons et la qualité de cette précieuse denrée alimentaire, nous ne pouvons plus nous permettre de perdre de temps.Europarl
De plus en plus d'études annoncent que des dizaines de milliers de personnes risquent de perdre leur emploi, notamment dans le secteur des ferries.Europarl
Maintenant, la question est de savoir comment le mettre en œuvre sans perdre de temps.Europarl
Les producteurs européens proposent des produits d'une qualité souvent bien supérieure à celle des produits importés, mais ils ne peuvent que perdre un combat inégal.Europarl
Après avoir perdu toute perspective visuelle, un pilote inexpérimenté dispose d'environ 50 secondes pour la retrouver avant de perdre le contrôle de son appareil.Europarl
La situation est malheureusement encore alarmante et il n'y a pas de temps à perdre : nous pouvons et devons faire beaucoup plus encore.Europarl
Par ailleurs, sans perdre de vue l'importance qu'elles revêtent, ces données sont des projections à long terme et sont donc modifiables.Europarl
Nous ne devrions pas perdre de vue le potentiel des pétitions collectives car elles impliquent également des organisations non gouvernementales.Europarl
Ils ont fait preuve de réalisme et de pragmatisme dans leur analyse, sans perdre de vue les idéaux qui donnent un sens réel au projet européen.Europarl
La réforme planifiée sur le marché du sucre entraînera une réduction de plus de 42% du prix de la betterave sucrière, lui faisant ainsi perdre sa rentabilité.Europarl
En reconnaissance de la nature préjudiciable de la contrefaçon et du piratage, nous ne devrions pas perdre de temps.Europarl
Ces fonds s'avéreront pourtant capitaux si nous voulons arrêter de perdre nos forêts hectare après hectare.Europarl
Afficher toutRéduire
 

définition ancienne (17e siècle)

Ces définitions sont issues du Dictionnaire universel de Furetière, publié en 1690. Il convient de les replacer dans le contexte historique et sociétal dans lequel elles ont été rédigées. En savoir plus.

Définition de « PERDRE » v. act & n.

Souffrir quelque dommage, quelque diminution en sa santé, en son honneur, en ses biens. Une playe dans la veine cave est mortelle, parce qu'on perd tout son sang. La maladie fait perdre les forces, la vie. Une femme se perd de reputation par sa mauvaise conduite. Ce General a perdu la bataille. Cet homme a perdu tout son bien, son credit par banqueroute, par la guerre, par le jeu, par mauvais mesnage. Il a perdu son pere, son frere, &c. Il a perdu sa cause, son procés. Il a perdu la veuë, l'ouye, un membre à la guerre. Perdre l'haleine.
 
PERDRE, signifie quelquefois, Manquer à gagner. Ce Marchand a perdu beaucoup de n'avoir pas été à cette Foire. J'ay bien perdu de ne m'être pas trouvé à la mort de mon oncle.
 
PERDRE, signifie aussi, Prodiguer, dissiper, faire un mauvais mesnage d'une chose. C'est un homme qui perd son temps, qui l'employe en bagatelles. Il perd sa fortune, il ne mesnage pas les occasions de la faire. Il a perdu sa peine & ses pas à la recherche de cette fille. Il a perdu ce bon ami, faute de l'avoir cultivé.
 
PERDRE, signifie aussi, Destruire, ruiner. C'est un homme qu'on veut perdre, qu'on veut exterminer. C'est un homme qui se perd dans les desbauches. Cette maison se perd, il n'y a personne qui la puisse soustenir. Le temps a fait perdre, a fait perir les plus beaux ouvrages de l'Antiquité. On dit qu'un homme se perd, quand il se noye ; qu'un navire se perd, quand il s'abysme.
 
PERDRE, se dit aussi des choses qui sont hors de la portée de nos sens. Une aigle vole si haut, qu'on le perd de veuë. On dit que les Cometes, que les meteores se perdent, quand ils disparoissent : qu'un homme se perd dans les bois, dans un labyrinthe ; qu'un enfant se perd dans les ruës, quand il s'égare. On dit en ce sens, que l'eau se perd dans un trou, dans la terre, pour dire, qu'elle s'écoule, qu'elle s'y imbibe insensiblement.
 
On dit en Physique, qu'il ne se perd rien dans le monde, qu'il n'y a que la forme de changée. Le mouvement ne se perd point, mais se communique au corps qu'il rencontre. On dit que du vin & des drogues perdent leurs forces, lors qu'elles s'alterent & se corrompent.
 
PERDRE, se dit figurément en choses spirituelles & morales. Un homme qui jure à faux perd son ame. Le pecheur perd la grace de Dieu. Les idées se perdent, s'effacent de la memoire. Un homme à l'agonie perd la connoissance. On dit aussi, qu'un homme se perd dans son discours, dans ses raisonnements, lors qu'il veut trop subtiliser, & qu'il entre dans le galimathias. On dit aussi, perdre l'esprit, perdre courage, perdre l'espoir, perdre contenance.
 
PERDRE, se dit proverbialement en ces phrases. Marchand qui perd ne peut rire. Qui perd son bien perd son sens. A laver la teste d'un asne on n'y perd que la lescive. Si vous n'avez point d'autre siflet, vostre chien est perdu, pour dire, Si vous n'avez point d'autre ressource. On dit aussi, C'est le jeu de Coquinbert, où qui gagne perd, quand on sçait perdre à propos. On dit aussi, qu'il ne faut pas laisser perdre les bonnes coustumes, en parlant de quelque feste où on se resjouït, où on fait quelque goinfrerie. On dit encore quand on a affaire à un insolvable, qu'on n'y perdra que l'argent & l'attente. On dit qu'un homme a perdu le goust du pain, quand il est mort. On dit aussi, Qui perd peche. On dit au jeu, Qui quitte la partie la perd ; & en desbauche, Il est aujourd'huy St. Lambert, qui quitte sa place la perd. On dit encore, qu'il se faut garder des gens qui n'ont rien à perdre.
 
PERDU, UË. part. pass. & adj.
 
On appelle enfans perdus, ceux qu'on expose les premiers pour monter à une bresche. On dit que des gens sont perdus de dettes & de crimes, perdus de desbauche, de goutte & de verolle. C'est un homme perdu, à qui on ne sçauroit sauver la vie, dont on ne peut jamais faire rien de bon. On dit aussi, qu'une fille est perduë, quand elle a forfait à son honneur : que c'est de l'argent perdu, lors qu'on l'employe à des choses dont on ne tirera point de profit, ni de satisfaction. On dit, Donner de l'argent à fonds perdu, quand on le donne à rente viagere, au denier fort. On dit, Faire flotter du bois à bois perdu, pour dire, le jetter dans des petites rivieres qui ne sont pas assez fortes pour porter des trains. On fait des moles & des jettées en mer à pierre perduë, lors qu'on en jette une grande confusion dans la mer qui ne se soûtient que par sa masse. On appelle aussi un puits perdu, un puits dont le fond est de sable, où se perdent les eaux qui s'y écoulent. On dit en Peinture, que des contours de figures sont perdus ou noyez, lors qu'ils sont confondus avec le fonds ; & qu'ils diminuent insensiblement.
 
On dit absolument, Tout est perdu, c'est fait de nous, quand on n'a plus d'esperance, ni de ressource.
Le français des régions Le Top 15 des mots des régions ! Le Top 15 des mots des régions !

L'ouvrage Comme on dit chez nous a été construit sur la base d'enquêtes auxquelles des milliers de francophones ont participé.

26/10/2020